Paris-Brest-Paris, BRM 1/4 , le Brevet des Randonneurs Mouillés

Publié le par Brigitte

Paris-Brest-Paris, BRM 1/4 , le Brevet des Randonneurs Mouillés

Dimanche 1er mars 2015, vélo de route, Chambaran et Drôme des Collines

BRM 200 km de Grenoble , 204 km, 1879 m D+ en 9h06 (total 10 h 14)

 

Y aller ou pas ? voilà la question qui m'a travaillée hier soir au sujet de ce brevet. Les prévisions pour le dimanche étaient tout sauf sympathiques, et il reste encore plusieurs dates pour faire un brevet 200 km, obligatoire pour se qualifier pour Paris-Brest-Paris. (Il faut en faire, en 2015, également un de 300 km, un de 400 km et un de 600 km)

C'est par le biais de mon ami Cricri, que j'ai entendu parler pour la première fois de cette randonnée longue distance qu'est Paris Brest Paris. (Pour les personnes qui ne connaissent pas, et pour résumer en quelques mots, il s'agit de faire l'aller-retour à Brest depuis St Quentin en Yvelines, soit 1200 km en un maximum de 90 heures . Plusieurs milliers de personnes prennent le départ tous les 4 ans)

Vous pourrez trouver des conseils, et échanger avec des passionnés de cette épreuve et de la longue distance en général, sur ce forum .

Il y a aussi entre autres ce blog !

 

En dépit de l'intérêt que j'avais porté à cette aventure, je ne me voyais pas m'y inscrire. Je n'avais aucune expérience de la longue distance, et très peu du vélo. Et j'étais trop attachée à la montagne pour avoir envie d'aller ailleurs pour mes loisirs.

La participation, en 2011, de plusieurs de mes copains, comme Cricri, Valex, Bruno, Olive, Michel dit veloblan etc .. , m'a fait vivre des moments forts par procuration.
En parallèle, j'ai goûté à la saveur des BRMs (Brevets de Randonneurs Mondiaux) , aux nuits froides sur le vélo , aux levers de soleil prometteurs, aux cafés croissants tant désirés, aux arrivées triomphales sur l'Avenue des Mille Martyrs et au bonheur de partager tout ça.

La suite ...c'est maintenant. tenter de valider mes quatre brevets et si tout va bien, de m'inscrire à Paris Brest Paris.

Paris-Brest-Paris, BRM 1/4 , le Brevet des Randonneurs Mouillés
Merci Robert pour les photos !
Merci Robert pour les photos !

Merci Robert pour les photos !

Allez, on arrête de tergiverser, on met le réveil à 5 h EPICETOU ! Il ne reste plus qu'à aller à Grenoble en voiture en évitant de faire attention à la quantité de flotte que je vois tomber  à Romans, à St Marcellin et à Vinay

Nous nous retrouvons assez nombreux place de Sfax, le jour se lève .. et s'il fait très humide il ne pleut pas encore. Il fait frais (5°C) mais ça ne "pique" pas. Un contexte plutôt agréable pour attendre le top départ en compagie de Cricri, Valex et Robert. Je fais aussi connaissance de Patrick avec qui j'avais échangé auparavant.

Le départ est rapide, et comme assez souvent je vois mes compagnons disparaître à l'avant tandis que je suis un peu coincée dans les groupes suivants, qui me permettent néanmoins d'avancer assez vite. A vrai dire je ne suis pas du tout rassurée car on roule très près les uns des autres, plutôt vite et sur un sol détrempé. La pluie s'invite et de plus les lunettes et le reste sont vite couverts de boue.

Ma petite équipe m'attend à la fin de la digue et nous roulerons désormais à 5 ou 6 , avec également Bernard, et un autre BRMiste en randonneuse équipé d'une astucieuse cap rouge de l'entreprise grenobloise Spad de ville .

St Donat, presque du soleil ...
St Donat, presque du soleil ...
St Donat, presque du soleil ...
St Donat, presque du soleil ...

St Donat, presque du soleil ...

Nous traversons dez zones d'averses, mais par bonheur nous n'aurons jamais de très longs moments de pluie forte. Par contre il y a aussi des zones de brouillard assez dense et d'une humidité redoutable. Bref, ce n'est pas le beau temps, mais pas l'enfer non plus (avec 3-4 degrés de moins cela aurait été bien différent !)

A Roybon nous pointons et buvons un café très rapidement. L'accueil dans le petit resto à l'entrée, comme dans tous les autres commerces ce dimanche, est bien sympa. On apprend qu'il pleut à verse à Grenoble !

Le vent de Sud se fait déjà bien sentir. Pour l'instant on roule contre lui, mais depuis le secteur des "Zadistes" il s'agit surtout de faux-plat descendant et en groupe, ça avance bien (à l'exception d'un interruption due à une crevaison pour Robert) .

A St Donat le vent nous pousse maintenant vers Chateauneuf de Galaure ... on entrevoit même le soleil ! un trop court moment ...

 

 

Ca cause à la pause ;-)

Allez, on s'emploie un peu dans Chateauneuf de Galaure. C'est, avec ses 9%, le passage le plus sérieux du brevet. le groupe est rapide, je me tiens 50 m derrière Cricri (je monte à peu près comme lui, mais il démarre toujours plus vite) et je n'ai pas l'impression de me reposer.

Du côté de St Sorlin, on replonge dans une zone de mauvais temps, avec une bonne pluie et de violentes rafales de vent. C'est un peu ainsi qu'hier, j'imaginais la journée ... heureusement ça ne dure pas ! Après 130 km, je me sens plus en forme que le matin , ça grimpe mieux. La seule chose qui me gêne avec ce temps, c'est de devoir garder les gants, ce qui me prive de faire certaines choses en roulant, comme m'alimenter et prendre des photos.

Tous les BRMistes ne sont pas aussi zen face aux difficultés hivernales (la pluie et certaines fontaines fermées) ... ça grogne ...

A St Etienne de St Geoirs, nous avons du mal avec la question secrète, alors nous filons au village; ce sera l'occasion d'un second petit café sans trop s'attarder. Il nous reste juste à grimper au Col de Toutes Aures .

Cette fois je me tiens au milieu du groupe pendant la montée, me bagarrant  contre le vent, et en regardant le village de Brion qui émerge du brouillard (quelle andouille je n'ai pas pris de photo ...) . Robert ralentit pour m'attendre et je me mets autant que possible dans sa roue pour terminer.

St Etienne de St geoirs

St Etienne de St geoirs

On replonge dans les nuages pour descendre jusqu'à Vinay , après un dernier contrôle à Serre Nerpol.

Sur la Voie Verte, on récupère Jean-Philippe (notre organisateur, qui fait aussi le brevet)  , puis également d'autres randonneurs, et tout le groupe rentre sans histoire et dans la bonne humeur, et avec de la pizza et du thé chaud. Au delà du travail conséquent de préparation des brevets, Jean-Philippe nous cuisine aussi des en-cas pour l'avant et l'après !

Et voilà le premier des quatre brevets validés, avec un peu d'entraînement aux caprices du ciel.

Certes on appréciera tout de même , quand le printemps sera là, d'enlever ces épaisseurs de vestes , et de rouler les gambettes à l'air ...

arrivée à Grenoble ...
arrivée à Grenoble ...

arrivée à Grenoble ...

Publié dans vélo, BRM

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

alain kesako 03/03/2015 21:06

Et bien te voilà bien parti pour une saison particulière. J'ai encore la nostalgie des PBP (1999; 2007;2011) + l'Audax en 2011. Des souvenirs reviennent. Il ne pleuvra pas toute la saison, mais les intempéries il faut aussi s'y préparer. Allez, bon courage, et tu en a. alain kesako

Philippe 07 03/03/2015 20:15

Et bin en voilà une bonne idée PBP le plus dur reste à faire ; la préparation mais c'est une très bonne motivation Bravo. J'ai pensé à vous dimanche il va être motivé et on vois bien que l'effet groupe ça paye. Peut être aujourd’hui tu as mis les gambettes à l'air? A Vendredi

Brigitte 03/03/2015 20:58

Oui c'est très agréable d'être en bonne compagnie quand il faut affronter les hostilités climatiques ! J'ai mis les gambettes à l'air hier après-midi, mais aujourd'hui je ne pouvais sortir que ce matin et il faisait 5°C à mon départ, donc en long. Ca a vite monté quand même ! A vendredi 8-)

Eric 03/03/2015 20:06

clap clap ! bravo Brigitte ça c'est de la motivation, une vraie guerrière !

Brigitte 03/03/2015 20:54

Je n'irais pas chercher délibérément ces conditions, mais quand il faut, il faut. Mon Dodecaaudax de janvier avec la pluie continue sur 60 km et 3°C fut plus dur côté refroidissement de la bete. Là j'avais même encore une épaisseur dans le "coffre" au cas où !

Robert 02/03/2015 20:44

Bon ben 200 c'est fait!
En plus tu termines bien bien bien...
Alors 300 arrive vite que l'on te parle un peu du pays..

Brigitte 04/03/2015 18:28

Pas petit joueur Fausto !!!

Robert 04/03/2015 12:04

En principe je vise les deux...

Brigitte 02/03/2015 21:19

Marrant car 200 est devenu un truc courant, ça ne m'inquiète pas et j'en ai fait plein ... en revanche même 300 est et restera une distance exceptionnelle, un truc qui marque. Tu fais lequel ?

bruno 02/03/2015 20:40

Heureusement que tu es là pour faire un cr car avec les 2 autres zigotos on ne saurait rien.
Maintenant que tu as signé pour PBP tu es obligée d'aller breveter quelle que soit la météo (hors verglas et neige bien entendu).
Va falloir que je vous rattrape car vous êtes déjà à Villaines la juhel alors que je suis encore à St Quentin :)

Brigitte 02/03/2015 21:17

Villaine la Juhel YES mais encore loin de Brest et on ne parle pas du retour ;-)
D'ailleurs avec les 4 brevets on va dépasser paris et finir je ne sais où !!!

gilles 02/03/2015 20:20

Bravo , je te souhaite , des brevets moins humide pour la suite , mais bon il fallait le faire .
bonne chance pour le 300 à ++++

Brigitte 02/03/2015 21:16

Merci Gillou !

jc 02/03/2015 19:07

Bravo pour ce 200 réalisé dans des conditions très difficiles !! Mon beau-père était présent aussi, il prépare PBP.
JC

Brigitte 02/03/2015 21:16

Merci JC ... ce n'était pas extême quand même ;-) Il faudra qu'on essaye de faire connaissance avec ton beau-père une prochaine fois !

franco 02/03/2015 19:00

bon ben je m'incline ,je n'aurais pas parié une pièce sur votre participation a ce 200,ben voilà la première marche de gravie,et sans déraper ,bravo..

Brigitte 02/03/2015 21:14

Comment ça tu n'aurais pas parié une pièce ? Tu sous-estimes tes compagnons de route :-D ? (Euh en vérité le samedi j'ai été à deux doigts de ne pas y aller !!! )
On va essayer de ne pas déraper sur les marches suivantes, en espérant que ce soit moins humide !

Alain 02/03/2015 18:36

C'est sur qu'il fallait du courage pour partir faire un 200, un 1er mars. J'espère que vous aurez meilleur temps pour les suivants.
Merci pour ce superbe reportage. J’attends les suivants qui me rappelleront mes BRM de l'autre siècle.
PBP en 1987 et 1991.

Brigitte 02/03/2015 19:11

Avec le DodecaAudax j'arrive à faire plus ou moins tous mes 200 hivernaux dans de bonnes conditions (encore que janvier fut dur ...) mais pour un BRMs , avec la date fixe, on peut tomber sur des conditions difficiles. J'espère que ce ne sera pas le cas pour les plus longs ...
Bravo pour tes deux participations à cette belle épreuve !!!

Gérard (du 95) 02/03/2015 16:31

Ce brevet, question distance c'était une simple formalité pour toi, après la météo.... ben ça prépare au climat breton :--)
non faut pas croire, c'est une légende, il fait toujours beau en Bretagne, les bretons disent le contraire pour faire fuir les parisiens :-)

Brigitte 02/03/2015 19:07

J'ai pris une grosse journée de pluie, continue celle-là, sur un de mes retours de Normandie ... mais c'était l'été avec 14°C, c'est quand même moins éprouvant . Par chance hier ça n'a jamais été continu. Pour PBP ... on verra sur place ;-)