Ardéchoise 2015, le grand jour

Publié le par Brigitte

Y a celui qui met ses manchettes ... celle qui met son casque ...
Y a celui qui met ses manchettes ... celle qui met son casque ...
Y a celui qui met ses manchettes ... celle qui met son casque ...

Y a celui qui met ses manchettes ... celle qui met son casque ...

Samedi 20 juin, St Félicien, 7 h20 , dans le sas des prioritaires

Il est 7h20. La journée s'annonce belle malgré un petit vent frais, et dans le sas de départ, je discute avec Cricri, Olive , Maurice, Anne-Marie et aussi mon voisin Pierrot, ainsi qu'avec Jean-Luc et Christine Stuby, les petits suisses lecteurs de mon blog ... qui connaissent tous les membres de la TMV par ce biais !

Cette fois-ci, nous y sommes. Finalement j'ai décidé de garder la ceinture cardio ... je suis bien calme ... 75 pulses ... jusqu'à l'arrivée de l'hélico et là je vois les valeurs monter en flèche ... émotion ... c'est parti !

Cricri rigole, mais Anne-Marie ... est-elle prête ???

Cricri rigole, mais Anne-Marie ... est-elle prête ???

tant que l'hélico n'est pas là je suis calme ... (Merci à Maurice et Cricri pour les photos) tant que l'hélico n'est pas là je suis calme ... (Merci à Maurice et Cricri pour les photos)

tant que l'hélico n'est pas là je suis calme ... (Merci à Maurice et Cricri pour les photos)

8 h, quelque part dans la montée du col du Buisson ...

Le cardio est au moins dix pulses au-dessus de la normale ;-) comme à la drômoise 2013. Je me sens super bien. Et je roule vite ... très vite à mon échelle. Je double Martine Faure-Kehren ... c'est dire ... elle aussi me dira être partie trop vite !

Je cherche des yeux Gillou : en effet, il m'a proposé d'être mon poisson-pilote et nous avons convenu de nous retrouver rapidement, Lui n'ayant pas un dossard prioritaire , mais roulant plus vite, la connection ne devrait pas tarder.

Je le vois en effet me dépasser près du sommet du col ... qu'il a monté à bloc (c'est dire si j'allais anormalement vite )! Il ne me voit pas et heureusement je parviens à l'intercepter ! A partir de là nous allons rouler en duo jusqu'au bout ... des 220 km de l'Ardéchoise, le parcours que j'ai prévu cette année.

Gillou part à ma poursuite (photo Philkikou)

Gillou part à ma poursuite (photo Philkikou)

Franco et Cricri (photo Philkikou)

Franco et Cricri (photo Philkikou)

J'ai très souvent vu le gaulois (à droite) mais pas Philkikou (à gauche) qui a pris cette photo !

J'ai très souvent vu le gaulois (à droite) mais pas Philkikou (à gauche) qui a pris cette photo !

En plus mon pilote fait photographe officiel !
En plus mon pilote fait photographe officiel !

En plus mon pilote fait photographe officiel !

10 h 16 ? Mézilhac

Malgré des valeurs très hautes au cardio, j'ai eu l'impression que les montées se sont très bien passées jusqu'ici. Les jambes sont bonnes, Gillou m'incite à alterner des passages en danseuse avec un développement plus gros et des passages assise en moulinant un peu plus, je trouve ça efficace. Nous passons quelques minutes avec Franco que nous laisserons ensuite filer devant. Lui aussi est sur le parcours de l'Ardéchoise.

Gillou prend mon bidon ; il va s'arrêter au ravito tandis que je filerai dans la longue descente sur Antraigues.

Mystère sur mon heure d'arrivée à Mézilhac ... je voulais savoir ... j'ai lu distinctement 10h17 en basculant sur Antraigues ... en revanche le temps roulé enregistré par mon GPS est de 3 h jusqu'à ce point ... et on est parti à 7h30 ... il devrait logiquement être 10h30 !!!!  Mon GPS est strictement à l'heure . Alors soit j'ai mal lu (l'âge dirait Cricri) ou bien ... il y a une distorsion du temps parce que j'ai roulé plus vite que la lumière ;-)

Ardéchoise 2015, le grand jour
Ardéchoise 2015, le grand jour

11 h- 12 h40 ... Ardèche du Sud

J'attaque le petit col d'Aizac où Gillou me rejoint. Il promet de me donner un sandwich au saucisson en haut du col (ce dont j'avais envie) . Ce col passe assez bien, il fait une température très agréable, ce sera ainsi toute la journée. Je l'ai souvent trouvé dur ... aujourd'hui pour l'instant tout va bien.

Nous voici bientôt à Burzet, il est 11h52 . Voici la Barricaude qui se profile ... plus de 100 km ... le moment est venu de la "pause technique" ... en début de montée ... montée qui va se dérouler à un rythme moins élevé que le reste ... elle est très longue mais elle me plait bien. Surtout tant qu'on est relativement abrité d'un vent de N qui se renforce de plus en plus ...

Mt Gerbier de Jonc ... archives 2013

Mt Gerbier de Jonc ... archives 2013

12h40 - 13h38 les plateaux du Gerbier, contre le vent

Sagnes et Goudoulet est le seul ravito où je fais un petit arrêt . Je bois un verre d'Isostar, j'attrappe ce que je peux et je repars tandis que mon assistant de choc s'occupe du plein d'eau.

La traversée des plateaux est éprouvante à cause du vent violent, plutôt défavorable. Je n'ignorais rien de cela avant de partir ... mais l'expérimenter est toujours autre chose !

L' arrivée au Gerbier n'est pas facile, même si on a plutôt tendance à présent à doubler du monde, ou à voir toujours les mêmes personnes. Je regarde l'heure à cet endroit : 13h38, soit 8 mn après la fermeture de la fameuse barrière de l'Ardéchoise Vélo Marathon ... oui mais ... si j'avais pris le départ anticipé 10 mn avant ... je pourrais donc théoriquement "passer" ... à 2 mn de la fermeture. C'est la première fois que c'est possible de faire l'AVM ( mais c'est trop juste, et ce n'est pas mon projet de l'année) Tout un symbole ...

Accessoirement, j'ai 37 mn d'avance sur mon temps de passage en 2013 à ce point.

13h45 - 15 h30 ...

La descente est belle et rapide jusqu'à St Martin de Valamas, malgré une grosse rafale qui nous scotche sur place du côté d'Arcens. Je parviens bien mieux à récupérer dans les faux-plats descendants que les autres années.

La montée à St Agrève me prendra 25 mn de moins (!!!) que la "nuit du BRM 600 " mais ne me laissera pas grand souvenir ... Je me souviens juste d'avoir vu passer le duo Matthieu-Karo , eux aussi sur l'Ardéchoise.

On passe le col de Clavière avec un vent très pénible sur ces faux-plats. J'en ai marre et j'ai envie de terminer au plus vite.

L'Ardéchoise est cependant moins exposée au vent que les Sucs , ces parties face au mistral n'auront pas duré très longtemps.

st Julien Boutières, photo Philkikou

st Julien Boutières, photo Philkikou

15h30 - 17h36 : on double ... on double ....

Le fait d'être enfin à l'abri du vent dans le creux sous Rochepaule fait revenir le plaisir de rouler. Je vois que je monte plutôt correctement. Il s'agit d'une bosse courte et assez facile, et elle ne me cause pas de souci. Avec Gillou, on commence à beaucoup doubler ... quelque personnes font des remarques à propos de nos maillots "Team Mont Ventoux" . J'attrappe un petit sandwich au fromage et me lance dans la descente suivante ... assez courte et raide.

Il ne reste plus que Lalouvesc.

Finir en 10 h ne me semble plus possible , mais j'évalue un temps global entre 10h05 et 10h10 .

Contrairement à d'autres sorties, le cardio grimpe encore assez bien malgré les efforts du début.

Parfois sur la montée à Lalouvesc doubler est technique ! Les gens ne roulent pas très droit. D'autres se mettent à deux pour en pousser un troisième et la route n'est pas large. Cela nous donne un sursaut d'énergie .. on arrive encore à bien relancer en danseuse ... tout en guettant l'arrivée du fameux endroit où ça "replate" , comme dirait notre petit Baptiste.

Je double Nainvert sans le voir !!! Heureusement il m'appelle ... nez dans le guidon jusqu'au bout je suis ;-) ...il termine la Volcanique qu'il a parcourue en mode "chasseur de cols" avec une variante.

Il est 16h56 en arrivant à lalouvesc, et il reste 25 km : il va falloir rouler.

Gillou m'embarque dans une belle chevauchée des crêtes, et je suis assez facilement. Même ma descente va être relativement rapide. Reste la petite remontée qui-fait-mal-aux-pattes vers St Félicien ... quand je vois passer une dame au dossard prioritaire dont le nom ne m'est pas inconnu. Je fais signe à Gillou que je veux la doubler. Je suis une vraie belette ... j'aurais du me mettre dans sa roue et attendre pour sprinter. Je suis bien trop loin ... Je fonce comme une sauvage, lui mets 200 m ... pour me faire reprendre car je ne tiens pas assez longtemps ... et arriver 14 secondes derrière elle :-)

 

 

Pailharès ...bientôt l'arrivée ...

Pailharès ...bientôt l'arrivée ...

C'est le temps des retrouvailles devant une bière à la myrtille, des ravioles, des chips, etc ... et le temps des podium : pour Anne-Marie, un temps exceptionnel de 8 h15 sur l'ardéchoise (1 ere de sa catégorie, 2 eme fille, 69 eme au scratch su 735 participants donc un TOP 100)  ... le résultat du travail accompli ces trois derniers mois avec le boss.

Une petite coupe pour moi aussi comme 3 eme de caté (mais les résultats définitifs me donnent 4 eme !!! avec une place de 389 / 735 au scratch )

On passe un petit moment avec Patrick et Valérie Argoud de retour de leur parcours sur plusieurs jours, Cricri (qui vient de boucler la Volcanique), Maurice, Anne-Marie et Gillou puis Alice qui vient elle aussi de boucler l'Ardéchoise en 10h40.

Le moment aussi de faire quelques photos car je me suis interdit d'en faire tout le long du parcours ;-) tout comme de répondre aux SMS .  On fait la course ou on bulle (non mais)!

Du côté des candidats AVmarathoniens, Valex a été malade et a mis la flèche, il a quand même fait 200 bornes. Yann termine 24 eme en 10h45 ... et notre petit Baptiste tout heureux et bien plus frais que l'an dernier en 11h43 environ.

Bruno "du-91"mal remis d'un BRM 600 s'est contenté des boutières avec une bonne sieste ;-)

 

Anne-Marie sur le podium (2 eme scratch féminin, 1 ere de categorie)

Anne-Marie sur le podium (2 eme scratch féminin, 1 ere de categorie)

J'y suis aussi mais finalement je ne suis que 4 eme de cate .... ah ces bases de données de résultats !!!

J'y suis aussi mais finalement je ne suis que 4 eme de cate .... ah ces bases de données de résultats !!!

La soirée se termine au camping à St Victor, nous sommes 20 !!! A ceux déjà cités viennent s'ajouter Pierre et Valérie Carlin, Guy , le père de Yann, Nainvert ,Bruno, les collègues de Valex, Franco (qui a terminé l'Ardéchoise en 9h40)  et qui d'autre ??? désolée si j'oublie quelqu'un !

Au resto ils sont un peu débordés eux aussi ....

Avec Alice nous débarquons à une heure du matin à la maison et on se demande si on ne va pas coucher dehors ... toutes les portes de la maison sont fermées avec la clé dans la serrure ;-)  Il faut sonner les cloches et réveiller Fille !

Quelle journée !

 

Un petit bilan comparatif : 1h07 de moins qu'en 2013 sur le même parcours, je ne vais pas cacher que ça fait plaisir. La pluie du final de 2013 compense le vent de 2015, certes en 2013 je n'étais pas en super condition et j'ai beaucoup gagné sur les pauses (3 mn !!! cette année ) ... mais globalement je roule mieux. Je m'approche de la première moitié du classement scratch (389 sur 735)

Par rapport à ma prestation sur les Sucs l'an dernier, le bilan est plus mitigé. Le rapport dénivelé distance est sensiblement le même (peut-être même un coef légèrement supérieur sur les sucs, avec une descente moins bonne (St Clément) ) .

Ma moyenne globale est de 21,76 cette année, contre 21,17 l'an denier ... mais la moyenne roulée est de 21,9 contre 21,7 l'an dernier ... ce qui veut dire que j'ai surtout gagné sur les pauses ... les réduisant pratiquement au minimum, grâce à l'aide de Gillou .  Bref, je n'ai pas vraiment roulé beaucoup plus vite que l'an dernier (où il y avait certes peu de vent ... mais une température élevée !!!)  Reste à analyser les temps de passage car j'ai l'impression d'avoir plutôt bien roulé jusqu'à Burzet !

 

Un grand merci à Gillou pour son aide ... et bravo en particulier à tous les membres de notre petite équipe qui ont participé !

Bientôt des liens vers d'autres récits !

Ardéchoise 2015, le grand jour

Le récit d'Alice sur l'ardéchoise 220 km

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jojo 25/06/2015 16:51

hello bravo a la championne merçi pour le reportage a bientôt amitiè a tous les amis qui sont aussi les tiens biz jojo

Brigitte 27/06/2015 22:39

Merci Jojo ! A bientôt !

franco 24/06/2015 15:49

Merci GILLOU le plaisir était partagé a la revoyure ,et si tu passe par ici fait un signe !!!!

alain kesako 24/06/2015 14:46

Beau compte rendu, comme toujours. J'ai appris ton passage vers mon ex-domicile à Montmeyran. J'étais pas loin mais je t'ai manqué. Beaucoup de tracas en ce moment avec le déménagement. Nous sommes de retour à Cavalaire jusqu'au 14/07.Ensuite je remonte dans la Drôme et au 15 septembre à Cavalaire pour un temps indéterminé. Je te ferai signe dès mon retour pour éventuellement une petite sortie. Encore bravo pour ton Ardéchoise. A+ alain kesako

l'ange blanc (gil) 23/06/2015 23:48

Top ce résumé tout comme ton excellent temps sur cette belle cyclo et un grand bravo à ton grégario du luxe, Gilou.

Brigitte 24/06/2015 14:22

Merci Gil !

Lionel 23/06/2015 21:21

Superbe journée, résultat, et CR Brigitte. Mais tu aurais du m'écouter... ! Car si tu t'étais inscrite sur l'AVM, tu aurais donc passé la barrière horaire et pu tourner à gauche au Gerbier de Jonc, et en tenant le rythme passer aussi celle de Lalouvesc, et être Finisheuse de l'AMV. Et tu as du regarder cela avant moi, comme à priori il n'y a pas de femme classer sur l'AMV cette année, TU L'AURAIS GAGNE, grrrrr.

Brigitte 24/06/2015 13:53

S'il te plait Lionel ... laisse tomber ça :-(

Lionel 23/06/2015 22:38

Tu n'as pas eu un commentaire il y a quelques semaines qui disait en gros que "la vie commence quand il y a du risque" ! Tu aurais basculé ton inscription sur l'AMV, ce n'est pas un poisson pilote que tu aurais eu, mais 2, car je serais venu ! Et comme tu sais rouler dans les roues, le vent on l'aurait dompté avec Gillou !
Ceci dit bravo pour ce résultat.
Pour préparer déjà l'AMV de l'année prochaine :-) , cela peut paraître stupide, mais dans tes articles tu compares souvent tes progressions chronométriques, ... dans les montées. Je te l'ai déjà dit, il faut aussi que tu progresses dans les descentes, tu as de la marge, et cette progression est quand même moins fatiguante ! A suivre donc tes évolutions de chronos dans les descentes du Pin, des Limouches, du Tourniol, et de tous les autres.... ! Et du coup les passages des barrières horaires sur l'Ardéchoise 2016 se feront avec de la marge, plutôt que ric rac ;-)

Brigitte 23/06/2015 21:42

Il aurait fallu que je passe celle de Chaneac ... Freydaparet ... avec une marge de 2 mn, et le vent sur les Sucs ... c'était pas gagné. Vraiment. Pour le reste tu n'as pas tort ... j'aurais terminé.
Maintenant si je regarde l'exemple de Baptiste, le tien l'an dernier : faire une course sur laquelle on a de la marge ... c'est mieux. Passer ric rac les barrières, se faire détourner direct sur St fé, se faire poursuivre par la voiture balai ... ça laisse un gout un peu amer.
L'impression de le faire, oui, mais de le faire mal.
Là 389 eme/ 725 ... je suis là, dans le milieu du paquet, ce n'est pas extraordinaire, mais je suis à ma place sur mon parcours.