Là où se cache la neige !

Publié le par Brigitte

Dimanche 14 février 2016, ski de fond (skating) , 24 km, 750 m D+ , Bramans (Haute-Maurienne)

En cet hiver de disette neigeuse dans le Vercors, on décide d'un mini-séjour "ailleurs". On avait pensé au Queyras, mais je suggère plutôt la Haute-Maurienne, finalement d'accès moins long en terme d'heures de voiture. Le camp de base sera l'hôtel des glaciers à Bramans.

Ici un graphique qui montre la répartition déficit/excédent neigeux selon les départements !

Nous nous garons donc à Bramans en début d'après-midi ; le temps est nuageux mais correct après une nuit pluvio-neigeuse, et la neige a fait son apparition le long de la route, en petite quantité dès 800 m d'altitude.

Bramans est un petit village très calme, à l'écart des stations, uniquement traversé par des pistes de ski de fond. En dehors du domaine de fond de vallée, il y a un domaine d'altitude qu'on a envie de découvrir ; d'après internet, on y accède par la route du Planay. Mais 500 m plus loin on doit se garer, la route (blanche) est fermée par une barrière. Il y a un truc qui m'échappe !!!!

Comme la route semble tracée pour le skating, on l'emprunte ... à skis, pour aller voir le domaine d'altitude. Ca passe bien ; la route monte modérément, il fait de plus en plus beau. On passe devant une série d'oratoires et de petites chapelles.

Là où se cache la neige !

Et paf ... mon APN tombe une nouvelle fois en panne ... je lui en veux de plus en plus !

En continuant la piste, où nous sommes seuls, on croise tout à coup ... un bus ! Et je viens de comprendre : le domaine d'altitude est accessible seulement en navette . Un peu plus loin, on croise ... des luges descendant à vive allure ! C'est une activité proposée par le village : montée en navette, et 5 km de descente en luge .

On parvient à la fin de la route, début des véritables pistes. Il y a un petit resto tout mignon installé dans une ferme , et juste au dessus, une piste rouge à faire absolument, bien que la boucle ne totaliste que ... 1 km.
Elle mène à la chapelle de St Pierre d'Extravache ... qui est sur toutes les cartes postales ... et franchement, ça vaut le déplacement.
 

 

Photos avec le téléphone ... malheureusement !
Photos avec le téléphone ... malheureusement !
Photos avec le téléphone ... malheureusement !
Photos avec le téléphone ... malheureusement !

Photos avec le téléphone ... malheureusement !

De retour au niveau de la ferme, on continue l'exploration du domaine d'altitude, où l'on est presque seuls sur des pistes remarquablement tracées ; La bleue longe le torrent dans le vallon d'Ambin (en traversant le hameau du Planay) , tandis que la noire s'élève vers Pré Clément (malheureusement en aller-retour), avec un point de vue sur le vallon d'Etache. On grimpe ainsi à plus de 1800 m d'altitude ... où il y a tout ce qu'il faut comme neige, ça fait plaisir à voir !

On ne rencontrera que deux ou trois skieurs de fond, une équipe en ski de rando  ... quelques promeneurs en raquettes et une famille de piétons, avec de jeunes enfants, les adultes trainant des luges chargées de bagages, qui s'en vont en vacances dans un chalet perdu dans la montagne.

Le retour est rapide, ça descend tout le long ... on s'offre une pause "gauffre" au petit chalet au passage.

 

Là où se cache la neige !
Là où se cache la neige !

Lundi 15 février 2016, ski de randonnée, la croix du Jeu, (Alt 2261 m )

L'itinéraire sur skitour

Ce lundi, le soleil se lève sur la Dent Parrachée, avec des couleurs fabuleuses, mais avec le téléphone, impossible de faire une photo nette, il ne s'en sort pas avec les contrastes de lumière :-(
Et nous ...on essaye de sortir la voiture de la place de parking, afin d'aller au départ de la rando ( en fin de compte tout près de là) , et on ne s'en sort pas non plus : tout est gelé. Il faudra l'aide d'un habitant pour nous décoincer !
Le départ n'en finit pas d'ailleurs, car il faut trouver une autre place de parking ... ce qui ne sera pas simple :-)

Enfin nous voilà partis. Pour venir à bout des 700 m de dénivelé de forêt qui précèdent la partie supérieure dégagée, il y a deux solutions : une grande piste forestière (interminable en montée à skis de rando, car trop plate) et un raide chemin qui coupe. Mais l'enneigement en partie basse est très juste, et je sais que Jérôme se fatigue plus en terrain raide ... j'opte donc pour la piste ... mais un peu plus loin Jérôme préfère le chemin ... sauf que ce n'est plus le bon ... c'est un autre :-(

On le suit jusqu'à ce que je rale TRES FORT , car ce chemin nous mène bien trop à droite, au-dessus d'impressionnantes falaises. Il faut rebrousser chemin, pour ensuite tirer à gauche, et avoir une chance de rejoindre la piste. Alors je dis STOP (d'où la petite "ficelle" à droite sur le tracé)
Je refais une trace dans la forêt. La récompense finit par venir, on retrouve la piste, ouf .
Il y a de plus en plus de neige duveteuse , ça me plait encore plus depuis que je sais où je suis.
On peut maintenant couper les lacets de la piste par un bon chemin fléché "VTT" . I

Il nous amène sans encombres dans les reliefs supérieurs, un terrain fabuleux pour le ski, avec tout ce qu'il faut comme poudreuse, petits sapins épars parfois couverts de neige, creux et bosses étranges qui gardent leurs secrets.

Je n'ai plus qu'à essayer de faire une trace pas trop dure à suivre ... mes skis font une belle tranchée, s'enfonçant sur une quinzaine de centimètres.
 




 

Là où se cache la neige !
Là où se cache la neige !

Tout en poussant mes skis dans cette belle neige ... je lorgne vers la Dent Parrachée et ses 3697 m, juste en face.
15 mai 2004 ... j'ai skié ce sommet ... par la brèche de la Loza  ... j'ai osé skier la pente supérieure où la chute est interdite, et même le départ du sommet un peu glacé ... et j'ai rêvé de skier l'intégrale, les fameux "couloirs SE" . A cette époque ... ça me paraissait possible ... mais maintenant je ne m'imagine plus du tout dans ce genre d'itinéraire. Séquence nostalgie ... la Dent Parrachée me fait un peu mal ;-)  .... j'ai retrouvé mon récit

Et voilà j'arrive à la Croix ... Jérôme n'est pas loin derrière mais un peu cuit, on ne restera pas longtemps au sommet (qui est une épaule du MontFroid) car un petit vent pervers s'infiltre partout ! 

Là où se cache la neige !
Là où se cache la neige !
Là où se cache la neige !

Le début de la descente, comme l'autre jour à Chamechaude, est en neige un peu cassante ; Jérôme galère avec la fatigue ... mais on rejoint vite la Poudreuse  ... raaaah ... je m'envole ... le terrain permet toutes les fantaisies sauf une, m'appuyer sur le baton aval , et je bascule la tête en bas dedans, il faut bien y gouter avec tout le corps :-)  Ensuite impossible de se relever sans faire une pirouette de plus, pour mettre les skis plus bas que la tête !
On mange un morceau sous un rayon de soleil, près d'une petite cabane, où la trace  GPS en profite pour se balader tout seule ...
La partie boisée haute est très bien aussi ... savoir skier en poudreuse dans les bois, c'est ce qui me reste de mes années de ski de rando !  Plus d'erreur maintenant ... juste les sensations qui reviennent .

Quand la neige devient moins bonne vers 1600 m, on suit la piste, qui est suffisamment pentue en partie basse pour descendre preque sans une poussée de bâtons. Cette croix du Jeu est une bonne rando quand les conditions sont dangereuses en altitude .... et qu'il y a plein de poudreuse en forêt :-)

Lundi 16 février, skating, 16 km, Bessans

Avant de regagner Valence, notre dernière sortie sera "skating à Bessans" . Il s'agit d'un des grands domaines de ski de fond des Alpes, avec plus de 100 km de pistes ... et surtout l'un des plus enneigés cette année. Les pistes s'enroulent autour du village avec des petites incursions dans les vallées latérales, et l'altitude moyenne est de 1700 m ....
En fait, dès qu'on bascule de l'autre côté du Col de la Madeleine ...
 

Là où se cache la neige !

... on entre dans un autre monde. La route est blanche (et en hiver, c'est un cul de sac qui s'arrête à Bonneval sur Arc) .
Les rues du village sont creusées dans la neige ...

Bref, on est dans le monde des neiges

Bessans

Bessans

Rien à redire sur la qualité du traçage, qui contribue à faire de ce domaine un "spot" pour le ski de fond.

Le plan des pistes !
Pendant notre sortie, on ressent le soleil à travers une petite brume à l'Ouest, et du côté de la frontière italienne, un retour d'Est modéré ramène quelques flocons ... qui me permettra d'avoir le plaisir de voir enfin tomber un peu de neige ... les températures elles n'ont rien d'extrême, elles varieront en cours de matinée de -6°C (neige un peu crissante qui glisse peu) à -1°C .
 

Un mini-séjour très varié qui donne envie de revenir dans ce coin !!!

Là où se cache la neige !
Là où se cache la neige !
Là où se cache la neige !
Là où se cache la neige !
Là où se cache la neige !
Là où se cache la neige !
Là où se cache la neige !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

KIKI-129 17/02/2016 14:34

Bramans je n'y ai jamais skié, j'allais à Bessans, mais il y a aussi les courses de bobs anciens http://www.haute-maurienne-vanoise.com/activites-animations/evenements/%28offset%29/30/%28col%29/title/%28order%29/asc une belle animation
super tu as bien fait d'aller chercher la neige
ça me manque la neige autant que la montagne

Brigitte 17/02/2016 17:13

Eh oui cet hiver on est particulièrement mal servi dans le Vercors ! Ca manque !!!