Sardaigne, partie 5, dernières tractations avec le vent

Publié le par Brigitte

Lundi 23 mai 2016 , Valle Doria- Platamona 38 km, 436 m D+ en 2h28 (+12 km AR sans sacoches le soir)

La soirée était douce et laissait présager une autre belle journée, mais pendant la nuit, le vent devient tout à coup tempétueux et le bruit de la mer très proche devient particulièrement fort ... retour du vent de Nord Ouest avec des vagues ...

Au programme de la journée, une toute petite étape, mais très exposée au vent ... on y ajoutera une visite de la vieille ville de Castelsardo .
Il ne fait carrément pas chaud au départ, je roule même un peu avec la veste.

Pour atteindre cette petite ville, il faut passer par l'intérieur des terres assez vallonné. Mais de toutes façons aujourd'hui quelque soit le terrain, on n'est pas dans le bon sens ... ah, cette furieuse envie de faire demi-tour :-)

L'équilibre sur le vélo est un peu limite, je dois la plupart du temps m'arrêter pour les photos .

La ville de Castelsardo est visible au loin
La ville de Castelsardo est visible au loin

La ville de Castelsardo est visible au loin

On approche !

On approche !

Encore plus

Encore plus

Pas facile de visiter cette ville avec un vélo chargé. Les ruelles sont pavées, très montantes et étroites. On les cadenasse donc à l'entrée de la zone touristique, et on part à pied en n'emmenant que les objets de valeur. C'est quelque chose qu'on évite de faire ... mais bon les sacoches de linge sale n'intéressent pas grand monde ... et les détacher pour piquer des vélos qui ont bien vécu prend du temps quand on ne connait pas. On n'a jamais eu le moindre souci.

La visite est intéressante mais hors abri du vent, c'est carrément désagréable !

Castelsardo
Castelsardo
Castelsardo
Castelsardo
Castelsardo

Castelsardo

Un dernier capuccino avec des dessins en chocolat dans la mousse :-)

Un dernier capuccino avec des dessins en chocolat dans la mousse :-)

Et on repart , impossible de dépasser 15 km/h sur le plat ... C'est quand même là encore une très belle route côtière, avec des plages, des forêts de pins . Il n'est pas possible de rester sur une plage, car le sable vole et fouette la peau avec violence !

et poutant il fait beau ...
et poutant il fait beau ...
et poutant il fait beau ...
et poutant il fait beau ...
et poutant il fait beau ...
et poutant il fait beau ...

et poutant il fait beau ...

On plante la tente au camping "Asinara" , et on fait une petite balade pédestre dans le secteur avant d'aller dîner au village de Porto torres, qui n'est plus qu'à 6 km ... c'est là que nous prendrons le bateau, demain matin . Le réveil est mis sur 4h30  ... car il faut démonter la tente, le bateau lui part à 6h30 .

A l'aller comme au retour, on s'est demandé comment les compagnies maritimes pouvaient maintenir des "paquebots" aussi luxueux alors qu'ils sont à moitié vides à cette époque. Deux restaurants, trois bars, une boutique, une salle de conférence ....

La journée de mardi y est longue malgré tout, avant qu'on débarque à 19 h à Barcelone.

Pour terminer quelques photos de la ville de Barcelone, pleine de vie et où l'on circule facilement à vélo !

Sardaigne, partie 5, dernières tractations avec le vent
Sardaigne, partie 5, dernières tractations avec le vent
Sardaigne, partie 5, dernières tractations avec le vent
Sardaigne, partie 5, dernières tractations avec le vent
Sardaigne, partie 5, dernières tractations avec le vent
Dîner espagnol avec un menu tapas ! (cafe resto Elisabets) ... ils nous ont fait rentrer les vélos dans le resto !

Dîner espagnol avec un menu tapas ! (cafe resto Elisabets) ... ils nous ont fait rentrer les vélos dans le resto !

La terrasse de la chambre d'hôte (Zoo Loco, vraiment à recommander !)
La terrasse de la chambre d'hôte (Zoo Loco, vraiment à recommander !)

La terrasse de la chambre d'hôte (Zoo Loco, vraiment à recommander !)

Balade mercredi matin
Balade mercredi matin
Balade mercredi matin
Balade mercredi matin
Balade mercredi matin

Balade mercredi matin

La piste cyclable au milieu de l'avenue : une vraie trouvaille, pas de piétons, pas de risque d'ouverture de portière, les cyclos en profitent et roulent très vite en vile !

La piste cyclable au milieu de l'avenue : une vraie trouvaille, pas de piétons, pas de risque d'ouverture de portière, les cyclos en profitent et roulent très vite en vile !

Publié dans vacances - voyages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

James 08/06/2016 23:05

je me suis régalé Brigitte ;)

Brigitte 09/06/2016 08:53

Merci James !!!

gilles 29/05/2016 22:13

grand luxe , et le repas à l'air délicieux , comme quoi nous sommes en retard sur les pistes cyclable , magnifique voyage !!!!

Brigitte 29/05/2016 22:27

Un repas assez étonnant dans un café restaurant en plein centre de Barcelone, à deux pas de la Rambla surpeuplée à 10 h du soir. Ils nous ont proposé de ranger les vélos à l'intérieur! il y avait un vélo suspendu dans le resto et des panneaux de l'alpe d'Huez. On a pris un menu tapas, vin et café compris, on n'en pouvait plus tellement il y avait de plats