Double dose de fabulous Vercors

Publié le par Brigitte

Mardi 6 septembre 2016, vélo de route, Vercors 100 km, 2100 m D+ en 5h22

La météo est exceptionnelle en ce début septembre ; les températures de l'après-midi n'ont rien à envier à celles de l'été. je profite de cette dernière semaine entièrement libre pour proposer une sortie "Vercors" à Coco qui ne se fait pas prier à la suite de dix jours de taillage de haies !

En ce mardi, le mistral souffle assez fort ; cela influence le choix des grimpées du jour.
Nous partons de St Romans, pour gagner St Jean en Royans, et grimper en premier lieu le col de la Croix, qui nous mènera à celui du Pionnier et de la Portette. Seule la partie centrale présente des pourcentages au-dessus de 7 % ; la partie basse sous bouvante passe très bien en cas de vent de Nord.

La fraîcheur est encore là dans la forêt ; une descente nous amène à la clairière de lente où il faut se bagarrer un peu pour conserver la vitesse jusqu'au pied du Col de Carri. Sept kilomètres très roulants nous amènent à ce col qui est le point culminant du jour ; cette partie est une découverte pour Coco.
Je connais cette pertite section depuis très longtemps : elle faisait partie d'un circuit du bouquin "balades en famille à vélo autour de Grenoble" et on avait fait ça avec Fille à ses débuts sur le vélo.

La descente sur la Chapelle est panoramique à souhaits !


 

La route de Musan est visible en face !
La route de Musan est visible en face !
La route de Musan est visible en face !
La route de Musan est visible en face !
La route de Musan est visible en face !
La route de Musan est visible en face !

La route de Musan est visible en face !

Double dose de fabulous Vercors
Double dose de fabulous Vercors
Double dose de fabulous Vercors
Double dose de fabulous Vercors
Double dose de fabulous Vercors
Double dose de fabulous Vercors
Double dose de fabulous Vercors

Après un petit bonjour à Christelle, qui tient un magasin à La Chapelle en Vercors, on trouve auprès de la fontaine des ours un banc pour manger notre casse-croûte.
Le tunnel des goulets est encore bien frais, mais de l'autre côté on retrouve la chaleur ... la journée n'est pas terminée, car on s'attaque à une des rares routes ouvertes dans le coin : la grimpée de Presles.

Bon, ce n'est pas la canicule, mais on a bien chaud :-)  ... Même en hiver je n'ai jamais eu froid dans cette belle grimpée plein sud, adret parmi les adrets, où l'on mijote à petit feu grâce aux falaises alentours. On s'en sort en adoptant un rythme raisonnable.

L'avantage, c'est que lorsqu'on débouche sur le plateau, on prend le vent dans la figure, mais avec lui on perd 8°C tout net.
Par contre, pas de coucou à Ezio aujourd'hui, le café-resto-concert est fermé ... il faudra revenir !

Le vent nous ennuie encore un peu jusqu'au Faz puis c'est la belle mais technique descente vers St Pierre de Chérenne et St Romans.

Double dose de fabulous Vercors
Double dose de fabulous Vercors
Double dose de fabulous Vercors
Double dose de fabulous Vercors
Double dose de fabulous Vercors
Double dose de fabulous Vercors
Double dose de fabulous Vercors
Double dose de fabulous Vercors

Mais ce n'est pas terminé ! J'ai dit double dose :-)

Jeudi 8 septembre 2016 , vélo de route, Vercors, 132 km, 1915 m D+ en 6h19 (total 7 h 00)

Comment s'empêcher, par un temps pareil, de grimper de nouveau dans les montagnes ? En solo cette fois, je me dirige vers le col de Tourniol , que je grimpe de manière assez pépère. Le cardio ne grimpe pas ou du moins, il a une sacré inertie ; les sensations seront plus dynamiques là-haut, au delà du col de la Bataille. J'ai malgré tout un énorme plaisir à rouler.

En attendant, je profite du paysage ... d'une belle lumière qui n'est déjà plus tout à fait celle de l'été.
Ce n'est pas la première fois cette année que je vais au col de la Bataille, mais c'est la première fois que je continue au-delà . Les bosses dans ce sens me semblent faciles (vent favorable ? ou bien suis-je enfin échauffée ? où alors est-ce parce qu'elles sont courtes ...)

Mon circuit recoupe celui de l'avant veille sur quelques km , le dernier km du col de la Portette, puis la descente et le plat qui suit. Délaissant la route du Col de Carri, je poursuis jusqu'au Col de la Machine ... j'ai beau connaître par coeur, c'est tellement beau qu'il est presque impossible de descendre sans faire de pause ...

 

Double dose de fabulous Vercors
Double dose de fabulous Vercors
Double dose de fabulous Vercors
Double dose de fabulous Vercors
Double dose de fabulous Vercors
Double dose de fabulous Vercors
Double dose de fabulous Vercors
Double dose de fabulous Vercors
Double dose de fabulous Vercors
Double dose de fabulous Vercors
Double dose de fabulous Vercors
Double dose de fabulous Vercors
Double dose de fabulous Vercors
Double dose de fabulous Vercors
Double dose de fabulous Vercors

Je retrouve la chaleur à St Jean en Royans ... mais je n'ai pratiquement plus que la plaine à traverser  . Le hasard faisant bien les choses, 10 km plus loin je me trouve face à face avec Olive, qui fait demi-tour pour m'accompagner sur quelques kilomètres.
Il reste juste une quinzaine de bornes, même le vent de Sud n'ose pas venir perturber cette chouette balade , il hésite et tourne un peu, pour s'effilocher dans les dernières lignes droites et venir s'aplatir devant ma porte.

Just perfect !

Commenter cet article

grimpeur-du-26 10/09/2016 15:43

toujours aussi beau ce Vercors ;)
2 ans que j'y ait pas mis mes roues, cet hiver faudra que j'aille y faire un tour avant la neige

Laurent BENET 09/09/2016 08:21

sur les photos aussi on voit bien que tu as roulé au bord du précipice
encore une fois sublime paysage

Brigitte 09/09/2016 18:01

Oui cette route du col de la Machine est "dantesque" , comme disait mon père qui aimait bien cette expression. On peut y passer 20 fois, 100 fois et être quand même fasciné.

cestdurlevelo 09/09/2016 07:41

Wahou. La grande classe. Ca fait envie !
Et tu sais aussi bien te faire accompagner :)

Brigitte 09/09/2016 18:00

Très belle semaine en effet côté sorties comme côté partage , ce vendredi avec Cricri et Gillou ayant été à la hauteur également ;-)