Le Mont Barral et ses surprises

Publié le par Brigitte

Dimanche 26 février 2017, ski de randonnée, Mont Barral , 500 m D+

J'adore le Diois et les environs du Col de Menée. Les buis taillés, la végétation méditerranéenne, les couleurs chaudes des rochers de Combeau ... j'aime bien skier dans cet environnement, même quand j'ai de gros, très gros doutes sur l'enneigement avant de partir ...

... euh, au niveau des doutes, c'est pire encore quand nous nous garons au col de Menée.

Le Mont Barral nous présente ses pentes sous leur jour le plus printanier. Pour ainsi dire, on ne voit pas de neige, et surtout pas vers le sommet.

Jérôme décide d'y aller en mode pédestre, et moi je fais ma grosse rebelle en chargeant mes skis sur le sac, sous les yeux ébahis de deux couples de randonneurs, qui me demandent si j'espère trouver de la neige, là-haut ... question à laquelle je m'entends répondre "oui"
Au fond, en emmenant les skis je ne risque que le ridicule, qui fait bien moins mal que les regrets !

Après 20-30 mn de marche, je trouve des langues de neige et je chausse. Elles s'interrompent ? je fais de la peau de phoque dans l'herbe, ça tient très bien ;-)  ... il fait aussi chaud qu'en mai , mais la neige porte encore bien. Jérôme n'a pas de mal à trouver un itinéraire "tout en herbe"

 

 

Bon ...

Bon ...

Pour les 100 derniers mètres de dénivelé, je remets les skis sur le sac. Certes, il y a très peu de neige, mais le temps est optimal, et le paysage fabuleux !

Le sommet et son petit bonnet blanc rétréci

Le sommet et son petit bonnet blanc rétréci

Paysage sympa mais pas très blanc !
Paysage sympa mais pas très blanc !
Paysage sympa mais pas très blanc !

Paysage sympa mais pas très blanc !

La vue est particulièrement belle vers le massif du Dévoluy, assez proche.

Nous déjeunons au sommet , il fait vraiment bon, pas besoin de veste et on est presque à 2000 m en février !

En face, il y a l'Evêque qui me nargue avec sa superbe pente ... que j'ai skiée il y a huit ans et qui me dit "hein, avoue que tu n'aurais plus le mental pour faire ça" ... c'est vrai tu as raison, l'Evêque, je suis fière d'être passée là, mais je n'oserai plus le faire !

A peine à gauche du centre de la photo, LA pente skiée en 2009

A peine à gauche du centre de la photo, LA pente skiée en 2009

Le Mont aiguille entre les skis
Le Mont aiguille entre les skis

Le Mont aiguille entre les skis

Un lapin est caché derrière l'aiguille de Garnesier !

Un lapin est caché derrière l'aiguille de Garnesier !

Bon ... le Mt Barral a une face Sud, mais il a aussi une crête Ouest ... on va voir de ce côté là !

C'est en suivant cette crête (dans mon dos) qu'on va trouver la neige ..

C'est en suivant cette crête (dans mon dos) qu'on va trouver la neige ..

Pourtant ça ne paye pas de mine ... mais passé le petit collet à gauche ...
Pourtant ça ne paye pas de mine ... mais passé le petit collet à gauche ...

Pourtant ça ne paye pas de mine ... mais passé le petit collet à gauche ...

En suivant le fil, on débouche dans une belle pente ouest , intégralement enneigée. En revanche la neige est une transformée très dure, bien accrocheuse à skis quoique "bruyante" , mais délicate à pied pour Jérôme qui doit descendre des marches gelées !

Le terrain est particulièrement agréable pour le skis, suffisamment pentu, entre de petits sapins espacés.

 

 

Le Mont Barral et ses surprises
Le Mont Barral et ses surprises
Le Mont Barral et ses surprises

Arrivés au niveau d'un replat, nous nous séparons : Jérôme garde le chemin de crête qui amène au-dessus du tunnel (au vrai col de Menée) , tandis que je plonge dans une sorte de goulet qui permet de skier ... jusqu'à 50 m de la voiture. Certes il n'est pas très sexy mon goulet, avec de la neige dure, des traces regelées, des feuilles et même quelques petites pierres à éviter. C'est un peu technique mais ça se descend !

... et c'est dans cette combe que je fais une belle rencontre ...

Monsieur le chamois, et la combe vue du bas (et si ! il y a assez de neige !)
Monsieur le chamois, et la combe vue du bas (et si ! il y a assez de neige !)
Monsieur le chamois, et la combe vue du bas (et si ! il y a assez de neige !)

Monsieur le chamois, et la combe vue du bas (et si ! il y a assez de neige !)

Retour au parking près du tunnel, Jérôme arrive par le sentier en face .

Le Mont Barral et ses surprises
Le Mont Barral et ses surprises

Bien contente d'avoir pris les skis ;-) ... je me doutais qu'il cachait son jeu, ce petit coquin de Mt Barral.

Bon ... il est juste trop petit ! D'où l'idée de repartir à vélo une fois de retour à la maison, en tenue d'été ou presque, pour continuer de s'adapter à ce mois de "MAI-VRIER" qui va bientôt prendre fin !

 

Publié dans Ski de randonnée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

fouillet 02/03/2017 11:08

Réflexion sur l'EVEQUE.
Pourquoi ne plus oser refaire cette rencontre?La rando oui,génial,(pour être passer par là)Rester sur de bons souvenirs ou oublier les mauvais!!!!!

Brigitte 04/03/2017 22:37

L'Evêque est un fabuleux souvenir, au contraire ! Mais c'est clairement du ski de pente raide. Et l'erreur y est interdite. J'en ai fait beaucoup à une époque, mais il faut reconnaître que j'ai pris des risques. Pour accepter ce niveau de risque, il faut "être dedans", en faire souvent etc . Maintenant je suis passée à autre chose. Pas de souci pour refaire du ski de rando au contraire ! Mais pour les pentes à 45° et 40° sur 700 m avec chute interdite, je n'ai plus le mental !

KIKI-129 02/03/2017 10:20

Sympa ce parcours, les paysages sont grandioses,
ce Mt Barral est un régal pour nos yeux faute de mieux
le chamois que nous voyons c'est plein d'émotion

Brigitte 07/03/2017 08:56

Je n'ai pas connu de phénomène de groupe, on pratiquait à deux ou trois copains. Je trouvais dangereux les plans prévus à l'avance, à deux ou trois on est plus souple pour s'adapter aux conditions, changer de coin etc . cela demande beaucoup de préparation.
Mon changement d'attitude est juste face au ski de pente raide (style Davin , Turia, couloirs en général) , dont l'envie m'a tout simplement passé ; j'en rêvais quand je faisais 30-40 sorties chaque année, quand je tournais avec des personnes qui en faisaient aussi ... maintenant mes rêves se portent plutôt sur le vélo, les autres sports sont occasionnels.

fouillet 05/03/2017 17:16

Nous partageons le même raisonnement que vous.La rando oui ,mais plus de prise de risque et de phénomène de groupe parfois dangereux.Le matériel a changé et les mentalités aussi.Bonne saison de vélo.Amicalement dans le sport.MF

Brigitte 04/03/2017 22:34

On a plein de chamois dans le Vercors, et les montagnes du Dois ... parfois même on peut en voir en passant le col des Limouches

fouillet 27/02/2017 17:45

Encore un très beau commentaire très précis et romancé printemps oblige ,des photos superbes.
A bientôt Brigitte et bon vent....(pour le vélo)...bien sûr.

Brigitte 27/02/2017 18:52

Merci ! mais ne me parle pas du vent ... ce soir il se déchaîne !

Claire 27/02/2017 16:27

Tres joli article et de belles photos de montagne, de quoi réjouir mon après midi bien gris/pluvieux en Bretagne.Tu avais vraiment envie de skier (rires!!!!) ....c'est vrai qu'il ne reste plus beaucoup de neige mais la bonne nouvelle c'est que le printemps arrive et que l'on va pouvoir profiter de rouler plus longtemps!

Brigitte 27/02/2017 18:46

Le comble c'est qu'après le printemps en montagne on pourrait bien avoir un petit hiver, ces jours-ci !!! Aujourd'hui après-midi gris et pluvieux aussi !
Quand je faisais beaucoup de ski de rando, la dernière de saison se faisait en juin . C'était sympa de déchausser ... pour 6 mois .. sur la dernière langue de neige, au milieu des fleurs et des marmottes :-)