Boire à la source ... de la Loire

Publié le par Brigitte

Lundi 10 avril 2017, vélo de route, Ardèche, 232 km, 2755 m D+ en 11 h (total 12 h)

Une belle journée libre en perspective, l'occasion de ressortir un projet de la musette. A vrai dire, j'hésitais entre deux projets d'ampleur comparable, un dans le Vercors, l'autre en Ardèche.
Ce sont les prévisions de vent de N pour le soir qui ont tranché, le retour depuis la vallée de l'Eyrieux étant un moindre mal avec seulement 20 km de purgatoire, à l'abri relatif des premières collines.
Sauf que ... je voulais faire Lalouvesc , puis ayant rejoint le parcours de l'Ardéchoise, le suivre jusqu'à Mézilhac ... mais une petite idée s'est glissée au milieu ... pourquoi, au Cheylard, ne pas prendre l'Ardéchoise à l'envers, et remonter la fameuse "descente de St Martial" ... aboutir au pied du Mont Gerbier de Jonc ...

Du coup avec ces ambitions ... je décolle à 7 h ...

Belle journée en perspective
Belle journée en perspective

Belle journée en perspective

Pratiquement aucun vent pour parvenir à St Vallier, je conserve une moyenne de 25 km/h sans effort particulier. Je perds quelques minutes sur la roulante remontée des gorges de l'Ay , car je l'ai toujours grimpée par vent de Nord , et il s'y engouffre de bas en haut.

Cette "première marche" qui permet d'atteindre le niveau 1 des montagnes d'Ardèche peut se surmonter par de nombreuses routes, dont les pentes moyennes varient de 2 à 10 %  ... l'Ay est une des plus douces après la longue Cance, il y a un peu de circulation mais l'ambiance rochers et rivière assez typique est tout de même très belle ; c'est aussi une très bonne route que j'aime descendre.
La température, qui était descendue à 8°C le long du rhône, s'élève en même temps que moi et il fait vraiment chaud à l'arrivée à Ardoix ! Pause déshabillage ...

Les gorges de l'Ay et Ardoix
Les gorges de l'Ay et Ardoix
Les gorges de l'Ay et Ardoix

Les gorges de l'Ay et Ardoix

Tranquillement, je rejoins Satilieu, pour la première vraie grimpée de la journée , 10 km de montée d'inclinaison moyenne 6% , très agréable, avec un démarrage un peu plus costaud que le reste, et un replat relatif à mi-montée. On voit les clochers du village de Lalouvesc bien avant l'arrivée !
Un petit chevreuil traverse devant moi ...

Satilieu (sous le ciel bleu)

Satilieu (sous le ciel bleu)

Une belle montée ... pas une voiture !
Une belle montée ... pas une voiture !
Une belle montée ... pas une voiture !
Une belle montée ... pas une voiture !
Une belle montée ... pas une voiture !

Une belle montée ... pas une voiture !

Lalouvesc

Lalouvesc

Il ne fait pas toujours bien chaud dans ce village situé à 1100 m d'altitude ... mais là à 10h30 et en avril c'est vraiment l'été ... à donner envie de se prélasser devant un capuccino avec un pavé de St Régis sur la terrasse au soleil ... mais pas aujourd'hui, le Gerbier m'attend !
Je tire un petit sandwich du sac ... prends de l'eau à la fontaine, et repars sur les crêtes, une longue partie reposante m'attends jusqu'à Lamastre !

La vue est un peu brouillée vers les Alpes mais côté Ardèche, ouah , je ne m'en lasse pas ...

De Lalouvesc à Nozières, puis Lamastre ...
De Lalouvesc à Nozières, puis Lamastre ...
De Lalouvesc à Nozières, puis Lamastre ...
De Lalouvesc à Nozières, puis Lamastre ...
De Lalouvesc à Nozières, puis Lamastre ...

De Lalouvesc à Nozières, puis Lamastre ...

A Lamastre, j'entame aussitôt la montée aux Nonières. Il y souffle y petit vent de Sud à ce moment, et il fait une chaleur lourde. Je rejoins une dame qui voyage avec des sacoches, et qui fait un arrêt pour quitter sa veste polaire ... j'imagine que ça devait être terrible ! Déjà j'ai gardé mon coupe vent sans manches, si commode avec ses grandes poches, et c'est trop pour moi :-)

Dans le ciel, de gros cumulus font vaciller ma détermination, les prévisions m'ayant alertée sur la possibilité d'orages. Ne devrais pas me contenter de Mézilhac ?  Heureusement, je me reprends à temps.
Non mais ! C'est quoi ça ! tu ne vas pas nous faire un fromage de ces cumulus ... les cumulus sont tes amis, car ils vont cacher ce trop chaud soleil ! Tu vas au Gerbier et c'est tout !

 

Les Nonières

Les Nonières

Voici le Cheylard, et le carrefour avec l'étrange maison perchée avec sa tourelle, ce carrefour où se prend la décision "Boutières" pour une bonne partie des participants à l'Ardéchoise.

Gerbier de Jonc ... 30 km quand même ;-)
Gerbier de Jonc ... 30 km quand même ;-)

Gerbier de Jonc ... 30 km quand même ;-)

30 km pour le Gerbier de Jonc, vu comme ça , c'est long, mais heureusement les premiers sont très roulants, et on arrive même jusqu'à St Martial, à 9 km du sommet,  assez facilement, si ce n'est un sévère petit "coup de cul" avant le lac .

Lac de St Martial
Lac de St Martial
Lac de St Martial

Lac de St Martial

Les cumulus se tiennent tranquilles, et font juste leur travail. A peine, en fait, car je ne suis pas fâchée d'entrer en forêt pour avoir un peu d'ombre. C'est parti pour 9 km assez soutenus, que j'ai descendus de nombreuses fois.
Dont la dernière, avec des trombes d'eau, des cyclos en perdition au milieu de la route en plein mois de juin ... on n'en voyait pas le bout, de cette descente ... c'est un peu vrai pour la montée d'ailleurs, trombes d'eaux et cyclos gelés en moins ... car j'ai un peu de mal, trop chaud, courbatures de la marche de la veille, un peu faim aussi mais je ne veux pas m'arrêter avant le col et le reste de nourriture est dans le sac ...
Enfin voici le Mt Gerbier de Jonc, j'y suis presque !

Du lac de St Martial au Gerbier
Du lac de St Martial au Gerbier
Du lac de St Martial au Gerbier
Du lac de St Martial au Gerbier
Du lac de St Martial au Gerbier

Du lac de St Martial au Gerbier

Mont Gerbier et source de la Loire
Mont Gerbier et source de la Loire

Mont Gerbier et source de la Loire

Je m'en vais donc remplir mon bidon à la source de la Loire. Elle se trouve dans une maison , qui fait aussi boutique de produits régionaux ! Pour cela je dois me détourner de quelques centaines de mètres de mon itinéraire ...

Il n'est pas tout à fait 15 h, je suis à environ 90 km de la maison mais vu le pourcentage de descentes j'ai tout le temps de rentrer ;-) 
Je repars sur les plateaux , deux petites bosses me séparent encore du lacher-prise final ... et là dans la seconde, surprise !

Pas la foule dans le coin ;-)
Pas la foule dans le coin ;-)
Pas la foule dans le coin ;-)

Pas la foule dans le coin ;-)

incroyable rencontre au sommet !!!
incroyable rencontre au sommet !!!

incroyable rencontre au sommet !!!

C'est Gillou qui rentrait en voiture de Vals les Bains jusqu'en Haute-Loire !
Il m'a d'abord croisée, puis a fait demi-tour et m'a klaxonnée ... mais je ne l'ai pas reconnu et je me méfiais :-) ... un automobiliste qui me suit et même s'arrête dans la tranquillité des hauts plateaux :-D :-D  ... heureusement il est sorti de sa voiture !

Après avoir papoté un peu , chacun reprend sa route ... je traverse le village de Lachamp Raphaël, champion des congères en tout genre en hiver , l'impression d'espace et d'air pur est à son comble ...

 

Lachamp Raphaël
Lachamp Raphaël
Lachamp Raphaël

Lachamp Raphaël

Mézilhac
Mézilhac

Mézilhac

Au moins 40 km de descente m'attendent ... via Albon (et je ne crève même pas ) et jusqu'à St Sauveur de Montagut le long de la Glueyre.
A St Sauveur, je me sens presque rentrée, et je m'octroie une pause ... pour manger une glace. Cela fait plusieurs fois que je cherche des glaces lors de nos balades et que je m'entends répondre que ce n'est pas possible avant le mois de mai . Moi, je veux une glace en avril ;-) et à St Sauveur, ce sont les glaces locales, terre Adélice

Pour aujourd'hui ce sera deux boules, chataignes et miel, merci ;-)

Vallée de la Glueyre ... bananiers aux Ollières
Vallée de la Glueyre ... bananiers aux Ollières
Vallée de la Glueyre ... bananiers aux Ollières

Vallée de la Glueyre ... bananiers aux Ollières

Les 40 km du retour ne posent pas de problèmes particuliers, le vent est défavorable mais pas bien fort et du coup, ça permet de rentrer assez facilement. Pas d'envie de passage par Rotisson, j'ai mon compte pour la journée, et juste le temps d'acheter le pain à 18h58, le glisser dans le coupe vent (très pratique pour en décrocher de petits bouts en roulant) et remonter ma mini-bosse finale.
Un parcours fantastique, que l'on pourrait encore peaufiner pour éviter toutes les grandes routes  !

 

Publié dans vélo

Commenter cet article

Laurent BENET 17/05/2017 14:17

Quelques paysages que je découvrirais peut etre fin juillet

Brigitte 17/05/2017 21:16

Tu vas te régaler !

jojo 12/04/2017 11:10

hello brig bravo et merçi pour ce magnifique reportage que du bonheur excuse pour mon absence mais je suis bien souvent dans le var aux issambres ou je fait le beau avec le corima (lol) j espere te voir rapido sur le velo pouqoui pas au tourniol ( je l ai fait que 2 fois cette annee j ai honte) biz a toi et toutes mes amitiès a tes lecteurs et trices ( et un grand bonjour a alain kesako)

Brigitte 12/04/2017 13:32

Quand tu veux pour un Tourniol Jojo ! Peut-être le 8 mai comme la dernière fois ;-) ou avant !

SEVENIER 12/04/2017 08:35

Toujours de jolies récits qui me donnent la nostalgie du temps passé. Bravo. Soit toujours bien prudente. Amicalement alain kesako

Brigitte 12/04/2017 13:31

Merci Alain !

cestdurlevelo 11/04/2017 20:54

Quel raid ! Partir sans trop savoir ce qu'on va finir par faire, c'est le top. Ca m'arrive rarement, mais j'adore toujours. Certains de mes meilleurs souvenirs dans le Jura sont d'ailleurs issus de ce genre de sortie. Bravo ! Car aller au Gerbier depuis BlV et rentrer, c'est pas donné à tout le monde ;)

Brigitte 12/04/2017 07:53

Je pense que la boucle la plus courte pour le Gerbier de Jonc depuis BLV, c'est 180 km environ. Les clubs de la région font souvent un rapproché en voiture pour s'y rendre, car une fois là haut ça reste une très belle sortie ! Maurice y est allé également, en passant par St Agrève. On a bien de la chance dans le coin, d'avoir ce secteur presque à portée de main, avec des variantes à l'infini (tiens, je n'ai jamais monté St Clément par la Chapelle s Chanéac :-D )

grimpeur-du-26 11/04/2017 17:23

salut
quelle virée, c'est superbe le plateau Ardéchois !
il est magnifique ce Gerbier de Jonc, j'y suis monté l'été dernier, beau point de vue au sommet du suc
il devait faire un peu frais la-haut

grimpeur-du-26 11/04/2017 18:24

moi je préfère rouler en Drome plutôt qu'en Ardèche car j'aime le relief et moins les plateaux, mais l'Ardèche a un charme indéniable, et ses routes sont très calme, c'est idéal pour le vélo ;) la Lozère aussi c'est superbe, autour de Grandrieu il y a de quoi faire
il devait faire une petite dizaine de degré (à l'ombre) en haut du gerbier, ça reste chaud pour un début Avril

Brigitte 11/04/2017 18:03

Oui, j'adore cet endroit. Frais, non, à peine ... très chaud dans la montée, le thermomètre du vélo a atteint 31 °C ... en haut j'ai remis les manchettes, j'avais juste un peu frais après avoir transpiré ... besoin de rien d'autre pour l'énorme descente qui suit ... tout le reste est resté dans le sac !