Découvrir et faire découvrir

Publié le par Brigitte

Vendredi 26 mai 2017 , vélo de route, Vercors, 58 km / 1412 m D+  (+ retour à la maison  49 km, 400 m D+)

Depuis bientôt dix ans que je tiens ce "vieux" blog, presque tous les coins de notre belle région ont eu leur petit article. Mon envie de "faire découvrir" s'étend aussi aux copains d'autres régions ... même quand ils se débrouillent très bien tout seuls .
En ce WE de l'Ascension, un groupe du cycloclub de Kingersheim (dont Pascal, Vanessa, Gilles, Aurore, Jacky ...) séjourne à Pont en Royans .

Ils ont un solide programme à se mettre sous la dent . Aurore a elle aussi des parcours tracés par son mari Jacky, un peu plus courts mais costauds quand même car elle veut découvrir les plus belles routes du Vercors ... ce vendredi, nous convenons de l'accompagner Jérôme et moi sur sa boucle du jour .... bien connue de mes roues, avec la montée à la Patente via Cognin les Gorges, et la descente par Presles ....

A Pont en Royans, nous retrouvons sur le parking ... Valex , venu accompagner le groupe, qui nous offre le café :-D

Jérôme, Brigitte et Aurore

Jérôme, Brigitte et Aurore

Valex et Aurore

Valex et Aurore

Avant d'attaquer "la montée qui piquouille" comme dit Aurore, deux petites bosses sont au programme : la première est la montée au village de St André en Royans (la plus tranquille, qui démarre à côté du tunnel de Bluvinaye)

C'est dans le haut de cette montée que nous "perdons" le groupe , ou plutôt qu'il nous perd ... Ils ne savent  pas que l'on va les recroiser !

Nous restons donc à quatre , Jérôme, Jacky, Aurore et moi .

Premières petites bosses ...
Premières petites bosses ...
Premières petites bosses ...
Premières petites bosses ...
Premières petites bosses ...

Premières petites bosses ...

Après St André , c'est la montée de St Pierre de Chérenne . Une bosse plus sévère que la première, sur un peu plus de deux kilomètres . Je suis frappée par les progrès d'Aurore depuis notre sortie en Ardèche l'an dernier, car le rythme n'est plus le même et surtout, sur une pente et une durée comparable elle n'a plus besoin de marquer des arrêts.

Pas de chance, la descente agréable et tranquille vers Izeron est barrée pour travaux ! Nous décidons de passer outre, en se disant que au pire, à pied, ça passera. C'est le cas . En revanche, le reste du groupe, suivi par la Bridoumobile, a certainement fait demi-tour .
Nous continuons en franchissant de nombreux obstacles ...



 

Ouf, c'est passé  ;-)
Ouf, c'est passé  ;-)

Ouf, c'est passé ;-)

Bon, terminé les petits fours, on attaque le plat de résistance, avec une température encore bien sympathique, et de l'ombre sur la montée via Malleval .

Jusqu'à la Patente, il faut grimper plus de 1000 m de dénivelé d'un seul jet, avec des pentes souvent relevées au-delà de 8% . Pas facile pour Aurore qui parvient quand même à profiter du paysage ! On lui promet aussi une descente de classe internationale, de l'autre côté, quand l'effort sera derrière elle .

Jérôme part un peu devant ; en raison d'une contrainte professionnelle, il devra faire demi-tour à Malleval .  Nous, on en profite ... (à mon dernier passage par Malleval en 2016 j'avais tiré la langue derrière Alice et Coco !!!)

 

Découvrir et faire découvrir
Découvrir et faire découvrir
Découvrir et faire découvrir
Découvrir et faire découvrir
Découvrir et faire découvrir
Découvrir et faire découvrir
Découvrir et faire découvrir
Découvrir et faire découvrir
Découvrir et faire découvrir
Découvrir et faire découvrir
Découvrir et faire découvrir
Découvrir et faire découvrir

Une fois à la Patente, il ne reste plus qu'à enquiller une vingtaine de kilomètres de descente (forcément sublime surtout par ce temps et cette température qui grimpe, merveilleusement confortable avec la vitesse ...) . Mais avant, on marque un petit arrêt chez Ezio pour fêter ça !

Presles centre ville, comme dit Ezio

Presles centre ville, comme dit Ezio

Et ensuite on profite de la plongée dans l'air chaud ... que c'est beau, même après des dizaines de passages
Et ensuite on profite de la plongée dans l'air chaud ... que c'est beau, même après des dizaines de passages
Et ensuite on profite de la plongée dans l'air chaud ... que c'est beau, même après des dizaines de passages
Et ensuite on profite de la plongée dans l'air chaud ... que c'est beau, même après des dizaines de passages
Et ensuite on profite de la plongée dans l'air chaud ... que c'est beau, même après des dizaines de passages
Et ensuite on profite de la plongée dans l'air chaud ... que c'est beau, même après des dizaines de passages
Et ensuite on profite de la plongée dans l'air chaud ... que c'est beau, même après des dizaines de passages

Et ensuite on profite de la plongée dans l'air chaud ... que c'est beau, même après des dizaines de passages

Et après l'effort, le réconfort, une petite glace Terre Adélice à Pont en Royans . Il ne me restera qu'à rentrer à Valence (48 km contre le vent, quand même !)

... une bien belle journée de partage !

Merci à Jacky et Aurore pour leur compagnie, et pour les nombreuses belles photos qui ont complété ma collection !

 

Découvrir et faire découvrir

Publié dans vélo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Laurent BENET 30/05/2017 18:37

Jolie comme toujours

Brigitte 30/05/2017 20:01

Merci Laurent

Gérard (du 95) 29/05/2017 20:15

Les Alsaciens ont du s'en prendre plein les yeux, c'est vraiment un bel itinéraire que tu leur a fait prendre, et ils n'auraient pas pu trouver meilleure guide. Pour nous plaisir des yeux sans se faire mal aux jambes. Encore, encore suis-je tenté de dire.

Brigitte 30/05/2017 20:01

Ils ont adoré, c'est vrai que ces deux routes et celles de la combe laval sont très spectaculaires. Dommage qu'on aie "perdu" une de ces belles routes, celle des grands goulets, barricadée et remplacée par un tunnel ...