Vercors Grand large

Publié le par Brigitte

Mardi 22 aout 2017, vélo de route, Vercors, 206 km, 3576 m D+  en 10h07, total 11h

De retour de cette sortie magnifique dans le Vercors, en excellente compagnie et sous un ciel d'un bleu indécent, je décrivais le parcours et les cols franchis à Jérôme, qui me dit "Toujours les mêmes en fait" .

Certes, je les connais ces cols .... mais comme disait Verlaine

"Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant,
D'une femme inconnue, et que j'aime, et qui m'aime
Et qui n'est chaque fois ni tout à fait la même ,
Ni tout à fait une autre, et m'aime et me comprend"


Ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre, c'est ce que l'on peut dire de ces sorties en Vercors Sud . Les lieux sont habités de mille souvenirs. Mais jamais on ne les a combinés tout à fait de cette manière. Les amis sont des amis de longue date, mais pourtant il y a toujours quelque chose de nouveau à partager ou à se raconter. 
C'est aussi pour cela que le Lego était un de mes meilleurs jeux d'enfant, avec les mêmes briques on pouvait sans cesse renouveler l'intérêt .


Ainsi sont les routes de notre belle région .

C'est en trio que nous allons les parcourir, à 7 h Olive et Franco sont au rendez-vous.

Un approche sur petites routes plates puis vallonnées, et nous sommes dans le vif du sujet !

Arrivée au Col de Tourniol
Arrivée au Col de Tourniol

Arrivée au Col de Tourniol

La première grosse brique de la journée, ce sera le Col de Tourniol , depuis Barbières , gravi dans la fraîcheur matinale. Il y a peu de temps, j'y suis allée dans des conditions assez similaires. En discutant avec Franco, et en roulant un peu à l'économie à cause de la longue journée qui m'attend, je gagne 1 mn 30 sur ma précédente visite. Allez comprendre !

La suite jusqu'à Beaufort sur Gervanne, via les cols des Limouches et J.Cavalli , c'est pour ainsi dire le repos de la journée : courtes montées, longues descentes, dans un cadre si beau qu'il est difficile de ne pas faire une photo à la minute !

Le boss rigole. Il me taquine, j'en suis sûre .:-)

Le boss rigole. Il me taquine, j'en suis sûre .:-)

Limouches, Cavalli et Cie ...
Limouches, Cavalli et Cie ...
Limouches, Cavalli et Cie ...

Limouches, Cavalli et Cie ...

Vallée de la Sépie
Vallée de la Sépie

Vallée de la Sépie

Durant la descente du Col J.Cavalli, nous avons vu le papillon de la pyrale du buis dans son oeuvre destructrice. Mais ce n'est rien à côté de l'invasion que nous allons observer dans la petite vallée de la Sépie, en direction d'Escoulin.

Nous traversons des nuages de papillons (moches en plus, ils ressemblent à des papillons de nuit sans aucun charme ... ils sont d'ailleurs réputés "nocturnes", et pourtant, il fait grand jour ... ) ... que dis-je, des nuages, des murs de papillons. Ils se glissent derrière les lunettes, se collent sur nous, sur le vélo  ... quand aux buis, n'en parlons pas, ils sont méconnaissables.

Cela dure plusieurs kilomètres, avant que nous retrouvions la tranquillité.

Tranquillité, côté papillons, pas côté pente, car là, ça se corse, avec le raide et court Col de la Croix . Je ne le trouve pas facile mais je l'aime beaucoup. Franco s'y exprime, tandis qu'Olive vient me récupérer , ensemble nous doublons un autre cycliste en pleine ascension.
Au col Franco lie connaissance avec des touristes ;-) tandis que nous basculons dans la descente.
 

Duo

Duo

Col de la Croix

Col de la Croix

Le col de la Croix et celui de Marignac donnent deux profils de dénivelé similaires, mais je préfère nettement le premier au second, dont je n'aime pas les lignes droites. Par bonheur, aujourd'hui nous ne sommes pas gênés par le vent. J'ai juste un peu perdu, lors de cet été très familial, l'habitude d'enchainer les cols .

Je ne sais pas exactement où a été prise cette belle photo ...

Je ne sais pas exactement où a été prise cette belle photo ...

Col de Marignac

Col de Marignac

Ce n'est pas le moment de mollir pourtant, car une seconde "grosse brique" nous attend, avec le col du Rousset : 20 km de soleil implacable, de courbes toutes en douceur, et d'un merveilleux paysage. Il ne faut pas se voiler la face : 20 km de montée, c'est long ;-)

Heureusement, il y a la fontaine de Chamaloc . 

La chaleur m'indispose un peu, mon rythme n'est pas au top et je culpabilise de ralentir mes compagnons de route ; je propose donc de les accompagner jusqu'à Vassieux et d'échapper au col de la Chau/Chaud Clapier  en descendant par la Chapelle en Vercors, mais je me fais gronder par le boss qui dit que je vais monter là haut comme tout le monde ;-)

Bon ben, YAPLUKA :-D

Long et magnifique, le Col du Rousset
Long et magnifique, le Col du Rousset
Long et magnifique, le Col du Rousset
Long et magnifique, le Col du Rousset
Long et magnifique, le Col du Rousset
Long et magnifique, le Col du Rousset
Long et magnifique, le Col du Rousset
Long et magnifique, le Col du Rousset
Long et magnifique, le Col du Rousset
Long et magnifique, le Col du Rousset
Long et magnifique, le Col du Rousset

Long et magnifique, le Col du Rousset

La fraîcheur dans le tunnel ainsi qu'une compote avalée rapidement, me requinquent. Du moins assez pour franchir le col de St Alexis dont les pentes culminent à 1% .

C'est à Vassieux que nous ferons une pause "ravito" . La boulangerie est fermée, nous nous rabattons donc sur l'épicerie. Olive dit que rouler tranquille augmente sa consommation de vivres. Moi je suis limite en hypo (pourtant c'est un fromage de chèvre qui me fait envie !) et Franco rêve d'un coca (qu'il ne trouvera pas, y en a plus !)

Ravito à Vassieux
Ravito à Vassieux

Ravito à Vassieux

La montée à Chaud Clapier n'est pas facile, je laisse partir Franco et Olive devant et grimpe à mon rythme. Avec un peu d'air en altitude, ça ne se passe pas si mal que ça, même si maintenant je culmine à 600m D+/H . J'ai le temps d'admirer le vaste paysage sur le Grand Veymont et ses petits copains .

Sur le final, Olive revient me proposer une très courte variante, un aller-retour jusqu'au village de Fond d'Urle . Je ne sais pas si j'y avais amené un vélo ... j'y suis allée souvent, en hiver.
Je parle projet "raquettes" à mes compagnons de route, Olive me répond "raclette". Je me dis que je dois rouler vraiment trop lentement, car il est vraiment affamé ;-) 

Vassieux haut-lieu de la Résistance

Vassieux haut-lieu de la Résistance

De Vassieux à Fond d'Urle
De Vassieux à Fond d'Urle
De Vassieux à Fond d'Urle
De Vassieux à Fond d'Urle
De Vassieux à Fond d'Urle
De Vassieux à Fond d'Urle
De Vassieux à Fond d'Urle
De Vassieux à Fond d'Urle
De Vassieux à Fond d'Urle
De Vassieux à Fond d'Urle
De Vassieux à Fond d'Urle
De Vassieux à Fond d'Urle
De Vassieux à Fond d'Urle
De Vassieux à Fond d'Urle

De Vassieux à Fond d'Urle

Une longue descente vers le Royans nous tend les bras. Nous sommes à l'un des points les plus élevés du Vercors accessibles par une route goudronnée ... il n'y a plus qu'à se laisser glisser.

Une descente jubilatoire avec en point d'orgue l'extraordinaire balcon sous le col de la Machine, un des "symboles" du vercors.

Descente ...
Descente ...
Descente ...
Descente ...
Descente ...
Descente ...
Descente ...
Descente ...
Descente ...
Descente ...

Descente ...

Vercors Grand large
Vercors Grand large
Vercors Grand large

Une fois sur le plancher des vaches, ou presque, nous ne rentrons pas direct car c'est trop court ! En effet c'est l'heure du DodecAudax, il faut terminer à plus de 200 km .

Du coup nous faisons un tour du côté de l'aérodrome, pour gagner Pont en Royans , et rejoindre à St Nazaire notre itinéraire aller.
Encore une vingtaine de kilomètres, et la boucle sera bouclée ... non sans avoir terminé la journée devant un royal goûter.

C'était sans doute une des plus belles journées de l'été côté météo, et côté vélo partagé, nous n'en avons pas laissé une miette !

Merci à mes compagnons de route pour leur patience ... ainsi que pour presque toutes les photos ici présentées !

 

Publié dans vélo

Commenter cet article

Angelilie 28/08/2017 16:18

un beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte et un enchantement.N'hésitez pas à venir visiter mon blog (lien sur pseudo)
au plaisir

Brigitte 28/08/2017 16:34

Merci ! Je vais aller voir ça :-)

kesako 27/08/2017 10:52

Vraiment un beau parcours qui me laisse nostalgique du temps passé. Il faut profiter tant que l'on peut. Pour ma part, je profite encore mais différemment. Amitiés. alain

Brigitte 27/08/2017 20:47

Merci Alain . J'en profite à fond : vélo, paysages, convivialité, rien à jeter . Bises.

franco 24/08/2017 09:06

c'est ce que je me suis dit en visionnant la photo où tu grimpe avec olive ,je l'ai trouvée magnifique ,c'est dans la montée du col de la croix ,j'avais pris un peu les devant ,souviens toi !!
sinon que dire de cette (balade) ,certainement une des plus belle de la saison ,rien ne manquait dans la mayonnaise et l'amalgame de tous les ingrédients l'on rendu magique ,un beau trio ,merci

Brigitte 24/08/2017 09:34

Oui j'adore cette photo , j'ai l'air dynamique :-D et le boss a son petit sourire à fossettes qui en dit long ;-)
Superbe sortie en effet , heureusement que ta cheville a tenu le coup, car rater une pareillle sortie :-((((
A bientôt !

Gérard (du 95) 23/08/2017 23:34

Chouette sortie bosselée et chaude, la chaleur transparait dans les photos. Tu nous a habitué aux ciels bleus, mais très rare qu'il n'y ait pas un nuage planqué quelque part lors de tes dodecaudax. Tout aussi rare que tu ne parles pas du vent à un moment donné... vraiment une belle journée d'été, genre de journée qui laisse de bons souvenirs.

Brigitte 23/08/2017 23:42

En effet Gérard, très peu de vent ce jour, au point qu'on n'a pas réussi à comprendre d'où il venait. La chaleur très intense en plaine est restée à peu près acceptable au dessus de 1000 m, ouf ! Gros chantier quand même ce parcours !