Chrono !

Publié le par Brigitte

Dimanche 17 septembre 2017, vélo de route, Vercors, 55 km, 1200 m D+ en 2h50

Ce dimanche, le club Velo Sprint Romanais Péageois organise la 2 eme grimpée du Col de Tourniol.
Je n'y ai encore jamais pris part, je m'y étais intéressée l'an dernier mais un rhume et des conditions pour le moins humides m'avaient dissuadée.
Il faut dire que pour ce qui est des grimpées chronométrée, je me laisse dissuader facilement :-D 

C'est une pratique à laquelle je suis venue tardivement, rarement et à reculons,par "contagion" et amitié. J'y ai maintenant un peu "pris goût", ou plutôt j'en tire à postériori une certaine satisfaction et même la sensation que l'exercice est positif sur le plan de l'entrainement.
Je m'inscris toujours au dernier moment , attendant d'avoir un minimum "envie" de fournir cet effort qui reste violent et pas vraiment dans ma nature de diesel semi-contemplatif.

Mais bon, là c'est mon bien aimé Col de Tourniol, ça change un peu la donne !

De plus, dans la famille des chronos, on peut le considérer comme "long" ... et qui dit long dit gestion de l'effort, zone d'intensité un petit peu moins élevée donc un peu plus "confortable" pour moi.

 

 

Une météo accueillante

Une météo accueillante

Je me rends à Barbières en vélo, avec un petit sac que je confierai aux organisateurs durant la grimpée. Durant ces 20 km en plat puis faux-plat montant, je monte dans les tours très en douceur, en imaginant ensuite les petites bosses autour du village où je ferai grimper le cardio avant d'aller me placer sur la ligne de départ.

Il fait frais, une petite dizaine de degrés, sans vent, avec une belle lumière et une excellente visibilité. Mon départ se fera à 9h54, soit un peu plus d'une heure après mon arrivée : de quoi prendre un café et m'échauffer.

Chrono !

Je tourne autour du départ, deux tours de village, deux trois aller-retour sur les petites routes annexes et montantes. Le coeur et les jambes répondent bien, ouf ;-)
Cela me permet de voir Jojo, qui au courant de ma participation est venu me faire un coucou.

9h53, on se met en place (un participant toutes les 30 secondes)....

5 ...4...3...2...1 , c'est parti !
Je merdouille absolument avec mon départ, il me faudra une minute avant de chausser ma cale gauche ! En attendant je pédale sans . Malgré cela, et heureusement, les jambes se révèlent plutôt bonnes et le cardio grimpe en flèche ce qui est rare chez moi et plutôt bon signe . La grosse semaine, la sortie reposante de la veille ont porté leurs fruits .

Il grimpe même un peu trop, car je me retrouve à 170 pulses au niveau de la maison de Max ; c'est trop pour cette longueur d'effort, comme aux Limouches l'an dernier, je temporise, trouvant un bon compromis avec 164-165 bpm  (environ 91-92% FCMax) . Quand je suis bien échauffée, je peux rester longtemps à cette fréquence, avec une petite marge pour terminer plus fort.
Dans le courant de la montée, je récupère même une ou deux fois autour de 160 bpm, avant de relancer.
J'aime bien cette sensation de "contrôler" ce que je fais. Cela traduit un état de bonne forme, dans le cas contraire les pulsations sont trop basses (montée poussive), trop hautes (sensation d'être dans le dur , dans le rouge, pas bien ...) et surtout je ne gère rien !

Aujourd'hui c'est plutôt bien et je le sens, malgré ceux partis après moi ... le 141, le 143, le 145 rapide,et même le 163 (encore plus rapide, c'est Steven Grange de Valrhona )  qui me doublent ...
Je croise durant la montée Bernard, l'homme aux 300 Tourniol annuels, qui ne me reconnait pas sur le moment mais nous nous reverrons ensuite !

Ce n'est pas le moment de faire des photos, mais la lumière est magnifique et le col plus beau que jamais !

Je suis presque étonnée de pouvoir accélérer dans la partie finale, donner ce qui reste. Le temps de reprendre mes esprits, de lire l'heure sur mon GPS, je vois 10h48 et j'en déduis donc que j'ai mis environ 54 mn, peut-être quelques secondes de moins.
Pour moi c'est bien ;-)  , c'est quatre minutes de mieux qui mon meilleur temps enregistré sur strava (sur treize passages de ce côté)
Pour info, les meilleurs mettent autour de 30 minutes. La dernière personne parmi les inscrits a mis 1h30.

 

Le col de Tourniol, dans le fond (vue depuis le chateau de Pelafol à Barbières)

Le col de Tourniol, dans le fond (vue depuis le chateau de Pelafol à Barbières)

Petite frayeur dans la descente, où j'ai mal anticipé un arrêt de Steven auprès des bénévoles, heureusement j'ai eu un bon réflexe en décalant mon vélo à droite ... j'ai été à un cheveu de toucher sa roue !
Jérôme vient me retrouver pour une petite balade pédestre ; nous attendons tout de même les résultats. Une erreur de calcul me donne un temps à 57'50 ! mais heureusement l'heure d'arrivée notée était juste, ce qui aura permis de rectifier : mon temps est bien de 53 minutes et 50 secondes. Ca peut paraître un peu futile en queue de classement (je me fiche de la place), mais pour moi ces quatre minutes font la différence entre une bonne montée et une performance médiocre.

La petite période d'attente me permet de revoir avec plaisir Silvère et son fils Mickaël, Isabelle et Eric habitués des grimpées, et quelques autres têtes connues réellement ou virtuellement ; l'accueil au VSRP est également très chaleureux.

 

Pierre Roger Latour présent à l'arrivée !

Pierre Roger Latour présent à l'arrivée !

Podium, de gauche à droite : Florian Giboin, Antony Cheytion, Mickaël Mory

Podium, de gauche à droite : Florian Giboin, Antony Cheytion, Mickaël Mory

Pour terminer cette sortie vélo atypique, quelques photos d'une balade pédestre jusqu'aux ruines de Pelafol, assez spectaculaires, au dessus de Barbières.

Chrono !
Chrono !
Chrono !
Chrono !
Chrono !
Chrono !
Chrono !
Chrono !
Chrono !

Publié dans vélo, randonnée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

KIKI-129 26/09/2017 14:47

Bravo Brigitte un CLM même en côte comme le Tourniol que tu connais pas coeur ce n'est pas évident, gagner 4 mn c'est super surtout si tu as pris du plaisir à rouler. Je n'ai rien fait de cette année à vélo même pas un 200. J'espère revenir à l'Ardéchoise en touriste.

Brigitte 26/09/2017 17:08

Oui beaucoup de plaisir sur ce Tourniol, un col que j'aime bien et que je connais bien. Le chrono est stimulant !

Gérard (du 95) 18/09/2017 09:58

Bravo pour ta perf, 4 mn prises sur toi, c'est mieux que d'avoir battu tel ou tel concurrent, du moins à mes yeux, soi-même on se connait, on sait si on est en forme ou pas, si on se bat dans le même état de forme, avec une météo comparable, c'est qu'on s'est amélioré. Il est plus plaisant d'être meilleur que soi que moins mauvais qu'un autre ;) Chouettes les photos de la balade pédestre.. mais brrr, Jérôme a beau être manches courtes, le ciel donne une impression de froid.

Brigitte 18/09/2017 11:38

Exact Gérard , c'est par rapport à moi-même que je fais de la compétition ! Toutefois obtenir un meilleur temps que d'habitude en condition de chrono n'est pas forcément signe qu'on s'est amélioré globalement ... juste qu'on arrive à mobiliser certaines ressources lorsqu'on est stimulé . Mon mode "confort" est à peu près toujours le même. Après, c'est vrai que de savoir que ces ressources existent, permet par exemple, même en solo et mode confort, de franchir plus vite des petits "coups de cul", de mieux s'en sortir contre le vent, etc ...

cestdurlevelo 18/09/2017 09:49

Bravo Brigitte ! Une sortie aux antipodes de tes habitudes, mais avec succès ! Ca te fait quelle vitesse ascensionnelle sur la grimpée ? Ouahou y'avait un VIP AG2R sur place en plus ! Il est originaire du coin ? Et belle balade après coup, ça fait une journée 100% extérieur, top !

Brigitte 18/09/2017 11:33

Merci petit ! D'après strava un petit 800 m/h sur l'ensemble de la grimpée ; je peux probablement tenir ce rythme un peu plus longtemps. Habituellement, j'atteins péniblement les 900 m/h sur 5 minutes et les 1000 sur une minute ou deux mais pas plus. Si je grimpe toutes les montées longues de la drômoise à 800 m/h, et que je ne bulle pas trop sur le reste, je serai contente, à voir :-D
Oui il est du coin Pierre Latour ! Nous l'avions rencontré également à la Jacky Rivat de mémoire en mai 2016 .

Steven 18/09/2017 09:35

Salut,
Je vois que tu as une belle plume, bravo pour ta perf. L'important c'est de lutter face à soi même !

Brigitte 18/09/2017 11:27

Merci :-D Exact, c'est pour moi l'intérêt essentiel du chrono : me mettre dans des conditions de me faire un peu plus mal que d'ordinaire ! Car sinon je rêve :-D Je ne suis pas plus que ça friande de cet exercice, mais sur ce beau Tourniol, ça s'imposait.

jojo 18/09/2017 08:39

hello bravo ma championne super content de t avoir vu et encouragè au depart continue surtout a te faire plaisir sur ton velo et nous en faire profiter sur ton blog par tes photos et reportages,, a tres bientot pour une sortie commune et tient pourquoi pas un petit tourniol biz amitie sincere jojo

Brigitte 18/09/2017 08:43

Pas de souci Jojo ! Envoie moi un petit mail quand tu es dispo et le tour est joué (pas dispo le mardi pour moi) !