De la Bièvre au Vercors (DodecAudax de novembre)

Publié le par Brigitte

Vendredi 3 novembre 2017, vélo de route, Chambaran, Vercors , 200 km, 2067 m D+ en 9h36 (total 10h05)
Ce que j'aime dans le Dodecaudax , c'est le côté jeu de stratégie que, lorsque les jours raccourcissent , que l'hiver s'approche, l'on doit mettre en œuvre pour adapter son parcours aux circonstances. La liberté est énorme, car même la venue de la nuit n'est pas en soi une limite.
J'essaye de passer autant que possible de jour, mais c'est juste pour le plaisir d'une petite contrainte assumée.
Faire 200 km me prend plus ou moins 10 heures, pauses (plus ou moins longues) comprises.
Je peux réduire le dénivelé ou rouler en groupe pour réduire le temps roulé. Ou encore, réduire les pauses. Mais en novembre, ça passe encore largement.

Je pars à 7h30, le jour est déjà bien levé mais le froid est assez vif. C'est un moment que j'adore ... au milieu des petites brumes qui lèchent le sol, voir les premiers rayons du soleil qui viennent éclairer les vignes dorées d'une lumière chaude malgré l'air piquant.



 

Le brouillard est sur la vallée du rhône
Le brouillard est sur la vallée du rhône
Le brouillard est sur la vallée du rhône
Le brouillard est sur la vallée du rhône

Le brouillard est sur la vallée du rhône

Hélas, l'intermède ensoleillé est de courte durée, car 45 minutes plus tard, je plonge dans le brouillard dès Tain l'Hermitage. Il termine sa nuit le long du Rhône et au delà, il ne me lâchera pas avant St Sorlin en Valloire.
Vais-je m'arrêter et sortir les gants du sac ? Et mettre le coupe-vent par dessus ma veste "demi-saison" ? La température descend à 2°C. Mais je me dis toujours que dans cinq minutes, je vais en sortir. Eh ben non. Je bute dans ce mur d'humidité froide. On dirait même qu'il me ralentit. Des brouillards, j'en ai connu de bien plus épais, quand j'habitais Milan. Une année, on est resté un mois dans le brouillard, avec une visibilité à se perdre en faisant les courses à pied dans le quartier ... à ne pouvoir rouler en voiture à 10 km/h que portière ouverte, pour voir la ligne blanche par terre !!!
Du côté de St Sorlin, enfin, je peux sortir de ma rêverie et du brouillard . Le soleil est là, la température fait un bond ! Après les vignes, je suis dans le pays de la poire !
 

La poire de Moras !

La poire de Moras !

Je grimpe dans le village de Moras, il me plait beaucoup, j'ai découvert qu'il y avait un superbe parc en contrebas du village. La descente de l'autre côté, très plate, est moins rapide qu'espérée, je sens les effets d'un petit vent de NE pernicieux ... mais c'était prévu. C'est une journée avec peu de vent, mais il ne me sera jamais favorable sur mon parcours. C'était à moi d'en choisir un autre, mais j'avais envie de celui-là ...

Je remonte la délicieuse petite vallée du Regrimay , qui mène à Lentiol . Question à 1000 francs, où se trouve la vallée du regrimay, tic...tic...tic ...

On y voit la vache qui trouve que l'herbe est plus verte hors de son champ

On y voit la vache qui trouve que l'herbe est plus verte hors de son champ

Et de beaux chevaux dans le genre costauds ...

Et de beaux chevaux dans le genre costauds ...

Et enfin la petite église de Lentiol

Et enfin la petite église de Lentiol

Et la suite qui est toujours aussi jolie ...

Et la suite qui est toujours aussi jolie ...

Je ne me souvenais plus que je n'aimais pas la section entre St Siméon de Bressieux et St Etienne de St Geoirs. Berk, ces lignes droites avec ce maudit petit vent ! Quelle erreur d'autant que je pouvais passer par St Pierre de Bressieux !

Enfin St Etienne, un peu d'animation avant de gagner La Forteresse où je suis autorisée par moi-même à manger mon sandwich. Je mange d'ailleurs la seconde moitié en grimpant le Col de Lachard ce qui explique en partie le temps que j'ai mis à le rejoindre ;-)
Il faut dire que je ne grimpe pas à chaque fois comme je l'ai fait en compagnie de Franco et d'Olive fin septembre.

De la Bièvre au Vercors (DodecAudax de novembre)
De la Bièvre au Vercors (DodecAudax de novembre)

C'est aussi que pour l'instant je n'ai fait que la moitié du travail : il faut maintenant rejoindre le Royans, et grimper dans le Vercors par l'interminable mais facile route de Léoncel.
Le vent de S n'est pas encore installé ... je rejoins facilement St Jean en Royans, et je me dis, dans un peu moins de deux heures je serai au Col des Limouches . Ce qui se révèlera exact.
 
 

Royans, les paysages changent ...

Royans, les paysages changent ...

Oriol en Royans , place de la Fontaine

Oriol en Royans , place de la Fontaine

Le ciel se voile fortement alors que je remonte le long du Léoncel , mais le soleil reste perceptible. la lumière est très douce, tout comme la pente et la température ambiante ... avec tous les points de repère dont je dispose, cette montée ne me semble finalement pas trop longue. Quel calme !
C'est seulement une fois à Léoncel qu'un petit vent de Sud, tardivement réveillé, me donnera un peu de fil à retordre (mais sur juste 4 km !!! je ne lui en veux pas )

D'Oriol au Col des Limouches (toute esseulée la pancarte)
D'Oriol au Col des Limouches (toute esseulée la pancarte)
D'Oriol au Col des Limouches (toute esseulée la pancarte)
D'Oriol au Col des Limouches (toute esseulée la pancarte)
D'Oriol au Col des Limouches (toute esseulée la pancarte)
D'Oriol au Col des Limouches (toute esseulée la pancarte)
D'Oriol au Col des Limouches (toute esseulée la pancarte)

D'Oriol au Col des Limouches (toute esseulée la pancarte)

Au sommet du col des Limouches, je suis rejointe par deux cyclistes du club de Valrhona ; nous prenons de l'eau à la fontaine, qui je ne sais pas par quel miracle, n'est pas coupée (à Léoncel les toilettes sont fermées, et d'autres points d'eau sont déjà en mode hiver, même à basse altitude)
Le franchissement de ce col donne du cachet à ma sortie ; je suis contente d'avoir fait ce choix. D'autant que la descente est un vrai bonheur, tant pour la qualité de la route que pour le paysage ... je suis carrément obligée de m'arrêter ;-)
 

J'adore ...

J'adore ...

Rentrer du Col des Limouches, c'est presque une descente continue jusqu'à la maison, même si à la fin il faut pédaler un peu ... Terminer un Dodecaudax par 35 km de bullage absolu tout en roulant vite, c'est quand même sympa ...
Le 200 de novembre, c'est fait, que vienne donc ce petit épisode hivernal, avec, je l'espère, enfin un peu de pluie car ici cela fait des mois qu'on ne sait plus ce que c'est ...

De la Bièvre au Vercors (DodecAudax de novembre)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

KIKI-129 08/11/2017 19:50

beau parcours encore un 200 maitrisé comme une chef, les photos sont superbes tu as eu raison de t'arrêter dans la descente, je ne prends que très rarement des photos en roulant.

Brigitte 11/11/2017 20:22

J'en prends (plutôt sur le plat ou faibles montées !) mais quand la luminosité devient faible, les photos en roulant ne sont pas très bonnes ... d'où l'arrêt ... surtout à cette saison où des bancs de nuages donnent parfois l'impression qu'il y a une éclipse de soleil !

DOM 07/11/2017 10:27

Bel article qui donne envie d'aller y faire un petit tour. Merci de faire partager ton plaisir.
À bientôt ??

Brigitte 07/11/2017 15:53

Oui avec plaisir !!!

gilles 04/11/2017 20:52

Bravo ça me donne envie de Vercors !!!!!

Brigitte 04/11/2017 22:37

Viens , je t'emmène (comme chantait France Gall) ... mais pas tout de suite, car là il pleut il pleut il pleut ;-)

laurent 04/11/2017 19:18

une bien belle sortie à cette période de l'année , la température était de la partie après il faut bien savoir jouer avec la luminosité . BRAVO

gilles 05/11/2017 08:52

Tu peut pas rouler y pleut

Brigitte 04/11/2017 19:48

Oui j'ai poussé le jeu jusqu'à me passer de vraies lampes (j'ai juste pris une loupiote arrière et avant par sécurité, mais ça n'était pas utile) En décembre je prendrai le phare ... et je ferai un parcours plus plat ;-)

franco 04/11/2017 19:07

ouaiiiii bien joué ce dodec ,il a de la gueule avec le limouche ,et tu as raison de le souligner,hum je suis jaloux là parce que ,ce samedi pas top pour faire du long ,

Brigitte 04/11/2017 19:46

Bah maintenant que tu es en retraite tu vas en trouver des belles journées pour faire du long ;-) Je vais t'en proposer, tu verras !!!