Trois rivières et trois départements

Publié le par Brigitte

Samedi 11 novembre 2017, vélo de route autour de Laragne, 83 km, 795 m D+ en 4h07 (total 5 h)

Nous avions initialement prévu un petit séjour sur deux jours de l'autre côté du Col de Cabre, et finalement nous ne pouvons partir que vendredi soir sur place ; il nous reste quand même un samedi avec une météo relativement acceptable pour novembre, qui sera consacré à une balade à vélo.

Notre hébergement se trouve dans les superbes gorges de la Méouge,  à Barret sur Méouge, dans le département des Hautes-Alpes. Son nom : tout simplement l'auberge de la Méouge. Une excellente adresse, avec une chambre tout confort pour un rapport qualité/prix imbattable, et une cuisine fine et à base de produits frais souvent locaux pour le repas du soir.

L'endroit ne nous est pas inconnu. Une baignade dans la Méouge près de la cascade avec Fille, qui remonte à quinze ans, une boucle en VTT sur les flancs de la montagne de Chabre, dont je suis seule à me souvenir ... ensuite en 2011 un séjour à Séderon, qui n'est qu'à quelques kilomètres .
J'ai cependant attendu 2015 pour passer à cet endroit en vélo de route, lors d'un brevet 600 km magnifique mais éprouvant qui est encore en bonne place dans la tête de tous les participants.

Ce samedi donc,nous partons sur un parcours tout simple, très roulant.

Nous commençons par remonter la Méouge. Le pentes sont faibles, le vent favorable, mais la température est un peu fraîche et l'effort à peine suffisant pour se réchauffer. Le soleil tarde à se montrer. Par bonheur il y a une inversion thermique, et nous gagnons 3 ou 4°C en prenant de l'altitude.
 

 

Départ ...
Départ ...

Départ ...

Une couche de nuages élevés assez denses déboule des montagnes, uniquement du côté du soleil, et donne une lumière froide et triste comme s'il y avait une éclipse totale de soleil. Dommage pour les photos car le paysage est plutôt sympa !!!

A peine partis, nous avons déjà quitté les Hautes Alpes pour retourner dans la Drôme ... Séderon est un village drômois un peu perdu dans la montagne à 800 m d'altitude, bien loin des villes, mais il y a quelques commerces et un peu d'animation.

La haute vallée de la Méouge et Séderon
La haute vallée de la Méouge et Séderon
La haute vallée de la Méouge et Séderon
La haute vallée de la Méouge et Séderon

La haute vallée de la Méouge et Séderon

Il nous faut ensuite franchir le seul col de la balade : le col de la Pigière. C'est aussi le point culminant pour aujourd'hui . Une petite montée de 3 km culminant à 5-7%, sur une route excellente, le défend .

Col de la Pigière

Col de la Pigière

La descente qui suit ... que j'ai remontée deux fois de nuit sur les brevets 400 km ... est l'archétype même du faux plat. Quand ça descend, ça descend peu, sauf au tout début ... parfois ça remonte même vaguement ... et l'affaire dure pendant près de 40 km  !
A noter bien sûr qu'on traverse Montfroc, qui se trouve loin de Montcul.
La traversée d'une petite gorge genre canyon agrémente la descente le long du Jabron.

Au début, il fait plutôt bon, mais à cause de l'inversion thermique, et du vilain nuage qui éclipse le soleil, nous retrouvons des températures froides en bas de descente.
Il faut bien la petite bosse traîtresse aux pourcentages relevés qui précède de peu l'arrivée à Sisteron pour nous réchauffer .
 

Descente du Jabron avec le nuage-éclipse

Descente du Jabron avec le nuage-éclipse

Le long du Jabron
Le long du Jabron
Le long du Jabron
Le long du Jabron
Le long du Jabron
Le long du Jabron
Le long du Jabron
Le long du Jabron

Le long du Jabron

La montagne de Lure

La montagne de Lure

Un peu d'espoir au Nord-Ouest

Un peu d'espoir au Nord-Ouest

Sisteron : ravito !!!!
Sisteron : ravito !!!!
Sisteron : ravito !!!!
Sisteron : ravito !!!!
Sisteron : ravito !!!!

Sisteron : ravito !!!!

Après Sisteron, l'ambiance change du tout au tout : nous filons droit vers le soleil et la température grimpe en flèche!

Une nouvelle vue de ce nuage vraiment très spécial ...

Une nouvelle vue de ce nuage vraiment très spécial ...

SOLEIL !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
SOLEIL !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
SOLEIL !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
SOLEIL !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
SOLEIL !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

SOLEIL !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Quelques kilomètres avant d'atteindre les gorges de la Méouge, nous devons affronter de très fortes rafales de vent ; heureusement, cela ne durera que quelques minutes. Une fois dans les gorges, nous sommes partiellement abrités, et le vent est même est parfois contraire, parfois favorable. Cette section sous notre village de départ est vraiment magnifique ... très facile également, avec des pentes à 2%, parfois entrecoupées d'un petit ressaut à 5% .

Dépaysement ...
Dépaysement ...
Dépaysement ...
Dépaysement ...
Dépaysement ...
Dépaysement ...
Dépaysement ...
Dépaysement ...
Dépaysement ...

Dépaysement ...

Nous retrouvons ainsi facilement notre village de départ et sa petite place calme, au terme d'une balade assez unique dans le genre " montagne sans vraiment grimper" , une balade qui longe trois rivières ( la Méouge, le Jabron et le Buëch) et traverse trois départements, les Hautes Alpes, la Drôme et les Alpes de Haute-Provence, ainsi qu'une ville animé connue pour sa citadelle, Sisteron .

Maintenant l'hiver peut venir, car les réverbères sont habillés pour affronter le froid !

Trois rivières et trois départements
Trois rivières et trois départements

Le retour en voiture se fera par le Col de Carabès, avec une pensée pour Alice, qui l'adore, et le plein d'eau aux sources de la Drôme à la Batie des Fonds.

Trois rivières et trois départements
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article