La partie immergée de l'iceberg

Publié le par Brigitte

Cette photo date de huit ans déjà ... je l'adore ...la neige, la lumière, et  l'endroit d'où elle est prise

Cette photo date de huit ans déjà ... je l'adore ...la neige, la lumière, et l'endroit d'où elle est prise

Je voudrais dédier ce post à tout ce qui n’est pas dans les blogs.

A la partie immergée de l’iceberg, à nos rêves non réalisés, à nos actes manqués, à tout ce qu’on n’a pas dit, pas fait, pas réussi, et qui n’aura jamais droit à un article.

Dans tous les domaines, nous nous engageons sur des chemins secrets qui sont souvent des impasses.
Parfois, nous oublions ces chemins en cours de route, car d’autres nous appellent. Ce sont ces rêves qu’on a eu un temps, puis qui ont perdu de leur force, et dont on se souvient avec tendresse. Ne dit-on pas « caresser un rêve » ?
Parfois, nous faisons demi-tour, parce qu’il y a un chien qui aboie. Ou disons, pour être plus clair, que prendre ce chemin nous couterait trop cher et assombrirait d’autres facettes de notre existence, et qu’un choix s’impose. On n'a pas encore trouvé comment être partout à la fois.
D’autres fois encore, il y a des chemins qui nous sont interdits par d’autres personnes, ou par notre santé, ou par des aspects matériels.
Il y a aussi ces chemins où l’on revient des années après, parce qu’enfin le moment est venu de les parcourir.

 


Non, obtenir ce que l’on désire ne dépend pas de la seule volonté.
C’est une histoire à laquelle on nous fait croire depuis l’antiquité.

Il n'y a rien qui ne cède à un travail opiniâtre, à une application constante, et à la bonne volonté, soutenue et réfléchie.
Citation de Sénèque ; Lettre à Lucilius - env. 64 ap. J.-C.

Quel escroc ce Sénèque ! Et ça ne s’est pas arrêté avec lui

“Lorsque toutes les forces de l’âme sont tendues vers le même objectif le succès est alors garanti.“ – Sigmund Freud

Et oui, après lui le célèbre psychanalyste s’en est mêlé … sans doute avec une certaine audience car il faut voir le nombre de petites phrases sur internet pour vous expliquer que pour obtenir quelque chose, il suffit de le vouloir très fort !

Cela finirait par nous culpabiliser …

Alors que la vie est faite, certes, de ce que nous construisons au jour le jour, de relations et de projets qui aboutissent et évoluent, mais aussi de tout ce qui ne voit jamais le jour, et dont, pourtant, nous avons rêvé. Et qui vit en nous, parfois longtemps, et qui participe aussi à ce que nous sommes.

Nous nous attachons aussi aux personnes pour cette partie immergée de l’iceberg, cette part à peine entrevue, devinée, de rêves dont parfois nous partageons une partie.

 


Parmi ces « possibles » enfouis, certains deviendront des projets, d’autres ne deviendront jamais rien, mais ce ne sont pas pour autant des échecs. C’est ce qui fait notre complexité et notre beauté.

Alors, posons un regard bienveillant sur tous ces mots qu’on n’a pas osé dire, sur ces aventures ambitieuses restées dans un coin de notre tête, sur ces voyages dont on n’a pas fait le premier kilomètre, sur ces gestes qui nous ont brulé les doigts et que l’on n’a pas pu faire. Les autres en ont tout autant que nous … et c’est passionnant.

 

Il y a très longtemps, je voulais gravir cette arête du piz Badile … j’ai un peu oublié ce rêve en quittant l’Italie

 

Cette arête en rocher parfait est un de mes rêves inaboutis

Cette arête en rocher parfait est un de mes rêves inaboutis


Je rêvais même de devenir gardienne de refuge …

Plus tard, j’ai voulu partir en expédition, au Groenland, et voir ce village : Tiniteqilaaq. Je n’ai pas pu le faire, et pendant longtemps, quand dans les magasins  je glissais mes mains dans des moufles estampillées « -30°C » je ressentais un intense plaisir mêlé de chagrin difficile à décrire !

 

La partie immergée de l'iceberg

Je rêve aussi qu’il neige un mètre en une nuit à Valence, et là Mr Freud, il faudra qu’il m’explique comment tendre les forces de mon âme vers cet objectif car pour l’instant je n’ai pas trouvé mieux que de me réjouir pour 5 cm !
 

Ceci n’est que quelques exemples parmi des dizaines de petits et de grands rêves inaboutis qui construisent notre quotidien … même pour la manière de passer les fêtes de fin d’année, nous en avons tous, qui passent souvent par la fenêtre au profit de la volonté collective, de la routine et de la fatigue !

Ces chemins qui ne mènent peut-être nulle part ne doivent pas nous rendre tristes, au contraire ; il ne faut surtout pas attendre les aboutissements pour être heureux. Ils sont un sol fertile pour nos idées et notre richesse individuelle.

Je trouve que tous nos chemins qui ne mènent nulle part méritaient un petit article ...

Joyeuses fêtes …
.... Faites de beaux rêves !

Très souvent, au cours de notre existence, nous voyons nos rêves déçus et nos désirs frustrés. Mais il faut continuer à rêver, sinon notre âme meurt.

Paul Coelho

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cisou 16/01/2018 10:07

Touché. C'est très bien (d)écrit. Merci et bonne route.

Brigitte 16/01/2018 16:05

Merci de ton petit mot ;-)

KIKI-129 24/12/2017 14:16

Superbe article grand bravo, c'est presque un conte de NOEL . JJ Goldman chante https://www.youtube.com/watch?v=o3hX0DU1QoI
Nous avons tous plein de rêves encore en tête. Par exemple pour moi c'était le Marathon des Dolomites, pré inscrit pendant 6 ans sans être pris. Certains rêves je les ai fait autrement , selon mes moyens, le Tour du MB à pieds sur plusieurs w ends, le TMB cyclo je l'ai fait sur 2 jours seul sans participer à l'officiel. Le rêve jamais atteint c'est d'avoir commencé la formation moniteur ski de fond et accompagnateur montagne sans pouvoir continuer faute d'argent et d'aide boursière de ma région.
Mais on rebondit en faisant d'autres rêves parfois.
Bonnes fêtes

jojo 23/12/2017 11:31

hello tout d abord merçi merçi merçi de m avoir regalè avec ton blog et photos toute l annèe 2017 je te souhaite de passer des bonnes fètes ainsi que ta famille et tous tes lecteurs et trices pour ma part j ai depassè les 11000 kms cette annèe avec pas mal de sorties dans le var au depart des issambres; je commence a y etre connu car je fait toujours du relationnel , j espere rouler avec toi bientot grosses bises jojo amitiès a tous

Brigitte 23/12/2017 15:38

J'ai pensé à toi aujourd'hui car on est passé pas loin de chez toi à Papelissier , pour notre sortie Team de fin d'année !! bises et bonnes fêtes de fin d'années à toi et toute ta famille !

cestdurlevelo 22/12/2017 10:54

Alors la, je dis bravo. J'adore. Ce me parle beaucoup. Enormément même. En fait à y penser, ça parle forcément à tout le monde, puisque tout le monde a certains de ces rêves inaboutis. Et je suis d'accord avec toi, il faut vivre avec, se pousser à essayer de les accomplir. Mais je trouve également un confort réassurant et mélancolique à songer à ceux auxquels j'ai pensé, rêvé, pas réalisés mais qui ne m'attirent plus autant aujourd'hui, ou qui sont en bas de la liste et dont je peux penser avec réalisme qu'ils n'arriveront pas. Aussi bien des rêves sportifs que d'autres. Aussi bien des rêves foufous que parfaitement réalisables si je le voulais vraiment. Comme tu dis... ils font partie de nous, même si personne ne les connait !

Des beaux mots, ça fait rêver et ça inspire. C'est aussi ce qui nous rend humain, l'échec, l'inabouti, le partiellement réalisé. Passes de bonnes fêtes aussi !

Brigitte 22/12/2017 17:17

Entièrement d'accord avec toi, cela nous rend humains, c'est notre "épaisseur" ...que nous ne percevons pas toujours chez les autres d'ailleurs ! Bon Noël à toi et ta petite famille !

Gérard (du 95) 21/12/2017 13:23

Oh Brigitte, tu nous avais habitué à tes belles escapades, à tes belles photos, voilà maintenant, quoi que l'on s'en doutait, de belles pensées très réalistes, ou comment même le négatif est positif ;)

Ils n'ont pas tout faux tes philosophes, on a quand même plus de chance de succès si on s'engage sur le chemin que si on lui tourne le dos, il faut croire en ses rêves, mais se mettre en mouvement pour les réaliser et pas rester assis sur ses fesses avec les bras croisés... C'est vrai , il n'y a pas de garantie du succès, mais si on ne tente pas il y a la certitude de l'échec. Tu es encore trop jeune pour classer tes rêves inaboutis en irréalisables, ou serais tu voyante ? Et même 1 m de neige à Valence, as-tu la certitude qu'un dérèglement climatique ne rendra pas ça possible un jour ? D'autant que si le réchauffement de la planète est une réalité démontrée par les scientifiques, ces mêmes démontrent que la France fait partie elle de la région qui va se refroidir.... Il y a des rêves parfois simplement reportés dans le temps ;)
..
Bonnes Fêtes de Noël et de Fin d'Année, et Bons Rêves

Brigitte 21/12/2017 13:33

Oui bien sûr il y a des rêves reportés dans le temps ! Il y en a d'autres aussi qui ne seront pas réalisés car ils ne sont plus dans nos priorités ... mais le fait qu'ils aient "existé" méritait bien une petite parenthèse au milieu des articles concrets. Quand quelqu'un mentionne un de ces rêves, parfois amusant (par exemple ma mère m'a dit qu'elle rêvait de conduire un bus alors qu'elle n'a pratiquement jamais conduit une voiture) , j'ai toujours l'impression d'une petite fenêtre qui s'entrouvre, un accès à la partie immergée ?