Le beau raidard du Cheylard

Publié le par Brigitte

Mercredi 24 janvier 2018, vélo de route, Ardèche, 149 km, 1900 m D+ en 6h53 (total 7h29)

"Le Cheylard-St Agrève, c'est un faux plat ! " Je me souviens de cette remarque, pour l'avoir entendue sur une de mes premières ardéchoises, prononcée par un gars qui voulait jouer au "vrai cycliste". A côté de moi, il y avait un gars peu entrainé, dans le dur dans un passage à 5-6% , que cette phrase avait achevé de désespérer. Moi je n'avancais pas plus vite avec mon vieux routens ... mais au moins je n'étais pas dans le dur.

Si j'avais connu la route qu'on a pris aujourd'hui, j'aurais pu y envoyer le "vrai cycliste" ... elle relie bien le Cheylard à St Agrève ... mais le premier qui me dit que c'est un faux-plat, je lui crève ses pneus ;-)

Cette montée de St Jean-Roure, dans la région, beaucoup en parlent, mais peu l'empruntent. Le segment strava , 10% de moyenne sur 5 km (530 m D+ en réalité), éveille l'intérêt.
Depuis longtemps j'avais envie d'y aller (mais pas sur un "200", car je n'apprécie pas trop les raidards quand je fais du long)  ... du coup, je propose à Franco un circuit avec une approche douce, cette grosse grimpée, puis un retour vallonné.

Départ vers 9 h après un petit café, on est bientôt aux premières loges pour les actualités : la crue du Rhône ... il déborde devant la clinique Pasteur (la veille, c'est à Tournon que j'ai pu observer les conséquences de la crue ...)

La crue à Tournon mardi 23/01
La crue à Tournon mardi 23/01

La crue à Tournon mardi 23/01

Mercredi matin à Guilherand

Mercredi matin à Guilherand

Le vent de S est déjà un peu sensible ; pour être tranquilles (côté vent comme côté circulation), nous rejoignons la vallée de l'Eyrieux en empruntant la via rhona.  Ce n'est pas plus rapide, trop de changements de directions, de barrières ... mais ça fonctionne. 
Beauchastel ... il ne nous reste plus qu'à pédaler jusqu'au Cheylard, plus de 40 km sur la même route.
Le vent nous gêne très peu et nous progressons bien. Au passage j'emporte mon propre record sur la côte des Serres avant St Fortunat, une bossette où j'ai fait de multiples passages , toujours à fond ... le nouveau vélo fait merveille sur ce type de terrain : pentes de 3 à 5% entre 0,5 et 3 km ; ce n'est pas la première fois que je le constate. Cela ne passe pas sans effort, car le cardio grimpe bien ... mais j'ai cette impression que l'effort "rend" mieux, ce qui me stimule à le poursuivre.

Il fait très beau, la température grimpe doucement, tout est parfait !

 

Pas grand monde en semaine dans la vallée de l'Eyrieux
Pas grand monde en semaine dans la vallée de l'Eyrieux
Pas grand monde en semaine dans la vallée de l'Eyrieux

Pas grand monde en semaine dans la vallée de l'Eyrieux

La chaise ... mais ce n'est pas encore le moment de se reposer

La chaise ... mais ce n'est pas encore le moment de se reposer

Ce lac bien bleu annonce l'arrivée imminente au Cheylard

Ce lac bien bleu annonce l'arrivée imminente au Cheylard

Le Cheylard ... 3 mn d'arrêt, tout le monde descend ! C'est là que les choses sérieuses commencent ... juste après le pont (direction les Nonières) , c'est ... tout à gauche . La direction, comme la transmission . Pas de panneau indicateur non plus ... juste le nom de la route, qu'on découvre un peu plus haut : Route de St Jean-Roure.
On retrouve cette grimpée mentionnée dans cols-cyclisme, bien qu'elle ne mène pas vraiment à un col ... amusant de lire les témoignages.

Là, on ne cause plus ... et, ce qui est plus regrettable (surtout pour vous, lecteurs) , on ne photographie plus, tout cramponnés au guidon que nous sommes ... bien occupés à savoir quelle vitesse adopter pour parvenir jusqu'en haut sans mettre pied à terre. Il y aurait de splendides photos à faire dans cet enchainement de tous petits lacets empilés, avant une série de rampes, dégagées avec vue sur le Mézenc ou boisées .

Je vois Franco devant moi, au dessus de moi !!!, il creuse l'écart quand la pente enfin s'atténue un peu . Heureusement que j'ai une cassette en 12-34 :-D 

Le profil avec le beau "ressaut" des 3 premiers kms

Le profil avec le beau "ressaut" des 3 premiers kms

Le tracé caractéristique du début avec des petits lacets serrés

Le tracé caractéristique du début avec des petits lacets serrés

40 minutes plus tard, nous découvrons ce joli petit village perché, où je n'avais jamais mis les pieds. On a eu vraiment très chaud dans cette section intense (et très ensoleillée) . Pourtant, j'avais une veste demi-saison, mais j'étais à deux doigts de l'arrêt déshabillage pour cause de surchauffe !  
Mais maintenant qu'on peut faire la pause, on n'a plus vraiment envie de se débarrasser de nos couches en trop ... un petit vent frais se manifeste, nous sommes bientôt à 1000 m d'altitude et nous continuons à grimper ... en direction de St Agrève !

 

St Jean-Roure un village qui se mérite
St Jean-Roure un village qui se mérite
St Jean-Roure un village qui se mérite

St Jean-Roure un village qui se mérite

Si la section précédente laisse des souvenirs par son inclinaison, la suivante est tout simplement belle et sauvage, ondulant dans un décor de montagne avec sapins et clairières.

La montagne en janvier ...
La montagne en janvier ...

La montagne en janvier ...

On rejoint à Lichesol, la route qui relie St Agrève aux Nonières.
De vilains nuages et de furieuses rafales de vent modifient complètement l'ambiance à cet endroit ... et la rapide descente vers les Nonières sera très froide !  Heureusement je connais un petit café "accueil cycliste" aux Nonières ... un bon chocolat chaud ne sera pas de refus !

Sombre nuage

Sombre nuage

Malgré cet assombrissement du ciel, nous nous réchauffons aisément dans la partie suivante, avec une succession de montées et de descentes à pourcentage modéré : St Julien Labrousse, puis le col de Ceyssoan, la montée du pont du Belay à Vernoux et enfin celle du col de la Justice.
Là encore j'ai plaisir à grimper ce style de bosse (ma meilleure remontée sur Vernoux, et aussi mon meilleur temps sur le faux plat après le col de la Justice)

Notre effort a payé, nous avons rattrappé le soleil ... il nous accompagne pendant toute la descente sur St Péray, comme d'ailleurs de bonnes rafales de vent dont on se passerait !
 

Retour au soleil ...
Retour au soleil ...
Retour au soleil ...

Retour au soleil ...

Et voilà, mission accomplie : une longue approche douce avec des mini-bosses pour l'échauffement, une grimpée remarquable, puis un retour tout en collines et en vallonnements pour se "finir" sur le grand plateau !

Publié dans vélo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

shana lilie 04/02/2018 01:47

Beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte. un blog très intéressant. J'aime beaucoup. je reviendrai. N'hésitez pas à visiter mon blog (lien sur pseudo). au plaisir

Angeline 02/02/2018 17:57

j'aime me promener sur votre blog. un bel univers très intéressant. vous pouvez visiter mon blog (cliquez sur pseudo) à bientôt.

Brigitte 02/02/2018 20:38

Merci, j'irai visiter le vôtre !

KIKI-129 30/01/2018 09:10

Bravo une rando bien programmée, fait 1 fois avec sacoche arrière et sac de guidon, heureux d'avoir un triple, les 3 premiers km à faire la moulinette dans les lacets, après j'allais direction St Agrève St Félicien pour revenir à St Voctor moulin de Bozas quand je restais plusieurs jours avant l'Ardéchoise, puis ensuite a été créée l'Ardéchoise 2,3,4 jours. (je vais vois sur Stava ce que donnait ce parcours).
Ton récit et photos donne envie d'y revenir.

kesako 27/01/2018 08:17

Je confirme j'ai monté St-Jean-Roure une seule fois. Merveilleux souvenir de la Semaine Fédérale 1976 à Valence. 1200 participants et le parcours empruntait cette route. Le docteur TROUILLER y prenait le pouls de chacun en arrivant au sommet. Superbe souvenir. Merci Brigitte de me permettre de me remémorer ces moments fabuleux.

Brigitte 27/01/2018 12:28

Merci Alain ... Excellent ! Eh oui avant l'époque des ceintures cardio vous aviez un docteur :-) Il devait en avoir des battements à compter à l'arrivée, car on approche tous de la FCmax dans ces pentes !

Gégé le Breton 25/01/2018 21:59

Bonsoir Brigitte. Ah! oui,ça c'est un raidard dont on se souvient.....; personnellement je l'ai gravi 2 fois: j'ai toujours apprécié le début de la montée avec son enfilade de virages très rapprochés (je crois qu'il y en a 15) mais la suite un peu moins :-((((. Dans le même genre et dans le même secteur, il y a aussi la montée par une route très étroite entre la vallée de l'Eyrieux (4 km avant Le Cheylard) et St Julien Labrousse: un peu plus facile mais quand même 3 km environ avec un peu plus de 10 %. Mais peut-être la connais-tu déjà ?

Brigitte 25/01/2018 23:32

Non, je vois bien où il se trouve mais je ne connais pas ! A essayer !

claire 25/01/2018 18:28

Quel beau récit à lire avec de chouettes photos.....Une vraie gourmandise!
Tu as l'air vraiment contente de ton nouveau vélo!

Brigitte 25/01/2018 19:15

Oui bien contente. J'avais un gros point faible sur le "terrain facile" où on peut grimper à 14 comme à 22 km/h ... bref où il y a beaucoup à gagner et j'ai toujours eu du mal ; là c'est beaucoup plus facile d'accélérer et très amusant. En très forte montée pas de miracle, car la vitesse ascensionnelle dépend beaucoup de la physiologie de la personne (donc toujours taquet à 800 m D+/h )

gilles 25/01/2018 17:14

Belle balade j'adore aussi monter par Rochebonne , bien moins dur , mais plus jolie

Brigitte 25/01/2018 19:10

Tu m'y emmènes ? Je veux voir ce chateau :-D

Laurent BENET 25/01/2018 17:14

et modestement tu oublis de souligner que tu as établie le QOM
félicitations

Brigitte 25/01/2018 19:09

Merci ... mais assez facile à avoir ... celle qui avait le QOM avant moi avait fait une pause de 5 mn dans le segment ... et même sans cela son temps de montée était "prenable" à condition de bien gérer et ne pas exploser !! . Dans mon secteur habituel les QOM sont très très durs à prendre car il y a du niveau ... là c'est loin de tout ...j'ai mes chances ;-)

Laurent BENET 25/01/2018 17:00

un jolie récit d'un sympathique promenade qui n'a pas semblait de tout repos
donc si j'ai bien compris le tout à gauche ça donne du 34x34 ?

Brigitte 25/01/2018 19:05

Oui c'est ça ... avant j'avais un triple (donc tout à gauche = 30 x30) . Là je me retrouve donc avec un compact, et deux roues avec deux cassettes différentes (30 sur la cassette d'origine, 34 sur celle que j'ai remis sur mes roues shimano durace achetées l'an dernier) .
C'est rare d'utiliser le 34x34 ... mais là précisément j'aurais eu du mal sans cela ...

franco 25/01/2018 16:51

mais comment tu m'a sortie une balade ,dont je ne soupçonnnais même pas quelle ferait partie déjà d'une des plus belle sortie de cette saison ,franchement tu m'a régalé même si le soleil nous a fait un peut défaut ,mais cela n'a pas suffit a bouder notre plaisir ,ce fut un plaisir de découvrir avec toi cet autre facette de l'ardêche une belle entente entre le bianchi et le giant ils attendent la suite

Brigitte 25/01/2018 19:11

Tu trouves que je ne bosses pas assez et tu veux me mettre au travail ;-)
Je me demande quand même ce que ça donnerait côté couleur, un Gianchi

Brigitte 25/01/2018 19:03

Philippe (Philkikou) m'a donné sur facebook une idée pour un autre très beau parcours, le fameux mezilhac par les crêtes. Il faudra encore une autre manière d'arriver au cheylard, mais j'en ai dans mon sac :-D On en reparle en temps voulu ! Bonnes vacances à toi !!!!!

Laurent BENET 25/01/2018 17:16

Brigitte devrait devenir organisatrice de sortie vélo
entre la région qu'elle semble connaitre à la perfection et ça gestion de la météo et du vent ça ne peut être que réussi

attention le Bianchi et le Giant vont nous faire un p'tit vélo ;-) un Gianchi peut être :-p