Le claps, un chaos par temps calme !

Publié le par Brigitte

Vendredi 9 février 2018, 207 km, environ 1200 m D+ en 10 h (total)

Une belle journée annoncée ensoleillée et sans vent se présentant à l'horizon de météociel et autres sites de prévision, j'enfourche mon destrier dès 8 h, avec l'idée de boucler mon second "DodecAudax " de l'année.

A vrai dire, si l'on excepte les prévisions optimistes, les premières heures ne sont pas aussi roses que cela .... j'ai un rhume, pas très fort mais avec la tête pleine de brouillard et la petite fatigue qui l'accompagne, le soleil refusera de se montrer avant Die ... c'est à dire à 72 km de la maison ... dès l'entrée en val de Drôme, je dois compter avec le vent qui descend la vallée, et qui l'après-midi la remontera, me faisant face systématiquement

...et mon GPS , pour la seconde sortie consécutive, me fait un coup de calgon après une bonne trentaine de km .... plus de défilement des kms, alors que le chrono tourne encore ... blocage des commandes ... puis refus d'obéir même à la procédure des "3 boutons" la plus radicale !

Ce n'est pas pour l'orientation que je déplore le comportement de ce lâcheur ... mais plus de GPS, c'est aussi plus de compteur ... et ça , je n'aime pas du tout ...

Bon, maintenant que je suis là .... tant pis, on va faire avec !!!! Même si la tentation un instant m'effleure de rentrer à la maison par dépit ...et oui je l'avoue, je suis compteur-dépendante, et même pire, addict à strava, et je l'assume :-D 

La drôme a une belle couleur mais où est le soleil ?

La drôme a une belle couleur mais où est le soleil ?

Pontaix et la cascade du ruisseau des Lots
Pontaix et la cascade du ruisseau des Lots

Pontaix et la cascade du ruisseau des Lots

aaaaaaaah ... le soleil !
aaaaaaaah ... le soleil !
aaaaaaaah ... le soleil !

aaaaaaaah ... le soleil !

Luc en Diois, encore quelques glaçons sur la fontaine

Luc en Diois, encore quelques glaçons sur la fontaine

Mon parcours est très simple, c'est un aller -retour en val de Drôme, en utilisant au maximum les routes latérales de part et d'autre pour limiter les tronçons en aller-retour. La plus jolie de ces "variantes" consistera, au retour, à passer par Chatillon en Diois .

Mon point "haut" dans la vallée sera Luc-en -Diois , et plus précisément, le magnifique site du Claps et le saut de la Drôme . Cet endroit aujourd'hui touristique présente un chaos de roches, résultat d'un gigantesque éboulement qui a eu lieu ... en 1442 .

Entre Luc et le saut de la drôme, je rattrape un cyclo accompagné d'un chien, qui tire une carriole (vide). C'est un habitant du coin, il va se balader à Lesches, il est équipé d'assistance électrique . le chien fait toutes les montées en courant, et monte dans la carriole pour la descente !

Le chaos du Claps
Le chaos du Claps
Le chaos du Claps

Le chaos du Claps

La dalle d'où est partie l'éboulement , aujourd'hui belle voie d'escalade

La dalle d'où est partie l'éboulement , aujourd'hui belle voie d'escalade

gros débit sous la route !!!
gros débit sous la route !!!
gros débit sous la route !!!

gros débit sous la route !!!

Privée de compteur, je n'ai pas grande stimulation, j'en profite pour multiplier les photos (et un peu les pauses, dans les limites d'une journée de février, même si elle est bien plus longue qu'une journée de décembre).

Je fais un détour, utilisant le parcours de la drômoise, jusqu'à Chatillon en Diois ... un charmant village qui mérite la visite.

Le claps, un chaos par temps calme !
Le claps, un chaos par temps calme !
Le claps, un chaos par temps calme !
Le claps, un chaos par temps calme !
Le claps, un chaos par temps calme !

En repassant à Pont de Quart, je rencontre par hasard Jean-Claude, un habitant du secteur , cycliste lui aussi mais pas aujourd'hui,  que je ne connaissais que via les réseaux sociaux ! L'occasion d'une nouvelle petite pause au soleil pour papoter (piailler comme dirait Veloblan) un peu !

rencontre !

rencontre !

Je repasse dans Die, en traversant cette fois le centre ville, avec dans la tête des images d'arrivée de la Drômoise.

Le claps, un chaos par temps calme !

Il ne reste qu'à revenir sur mes pas ou plutôt mes tours de roue ... à quelques petits détails près ...  une fois à Crest, le ciel redevient triste et sombre, à l'approche de la perturbation suivante, mais le vent est plus favorable.

A peu de choses près, ce "200" sans repère de vitesse me prend à peu près 10h pour 9h ou peut-être 9h20 roulées. Il était toutefois particulièrement facile , un peu trop même ... ce n'est pas un vrai parcours logique, mais une sorte de porte d'entrée vers des boucles beaucoup plus construites et intéressantes ... ça reste un bon "200" hivernal pour températures froides, avec de beaux villages et paysages le long de la route sans trop monter, qui présente un risque de verglas très réduit. .

Publié dans vélo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Joseph57 15/02/2018 20:57

Bonjour Brigitte

Ci-dessous un mode opératoire pour débloquer un bug intempestif Garmin.
A : Arrêter le chrono (ne pas enregistrer la sortie en cours)
B : Eteindre le GPS
C : Rallumer le GPS
D : Relancer le chrono (vérifier sur quelques mètres le fonctionnement du GPS)
Si OK continuer la sortie.
Si pas OK
E : Arrêter le chrono
F : Appuyer simultanément sur les 3 boutons jusqu’à extinction du GPS
G : Rallumer le GPS
H : Relancer le chrono (ce mode opératoire permet de résoudre 90% des bugs
intempestifs du Garmin 1000.

Bonne continuation un lecteur assidu de ton blog.

Brigitte 15/02/2018 21:40

Bonjour Joseph, c'est en effet cette procédure que j'avais suivi la veille ... d'où redémarrage avec juste une perte de données sur quelques km (le temps de m'apercevoir de l'arrêt ...) .
Mais le jour de mon 200 ... il y a eu quatre arrêts (j'ai tout fait de A à H) et il a fini par rester bloqué sur l'écran de démarrage, avant de consommer toute la batterie puis de s'éteindre. A la maison tout est reparti d'équerre ... effet brouillard humide ???? Depuis, j'ai refait deux sorties dont une longue, et plus de caprices ! Pas facile à comprendre ces petites bêtes ...