La Volcanique, dix ans plus tard

Publié le par Brigitte

Samedi 23 juin 2018, vélo de route , la Volcanique, 177 km, 3053 m D+ en 7h47

Après  deux années à essayer de venir à bout de l'indomptable Ardéchoise Vélo Marathon, il m'est venu cette année une envie de faire plus court et efficace, avec un parcours où je serais dans la moyenne des participants et où je ne stresserais pas en lisant le bulletin météo dix fois par jour.

La Volcanique, 177 km, me tendait les bras.
En 2008, j'avais fait ce parcours avec Jérôme. Je roulais avec mon Routens d'occasion, avec probablement moins de 1000 km au compteur, et c'était mon premier essai sur cette distance, je n'avais jamais dépassé 150 km ... et il faisait particulièrement chaud. Nous avions mis 11h13 .

En 2011, ayant du renoncer au Brevet du Randonneur Alpin pour des raisons de météo "impératives", nous avions décidé, avec Laurène, de nous offrir une sortie "de consolation" sur ce parcours de la Volcanique, hors organisation.  Cette fois il faisait froid pour la saison ... mais le rythme n'était déjà plus le même, puis que nous avions terminé en 9h45, pour 8h46 de selle. 

 

Après les préliminaires de mercredi, puis deux journées dans un calme relatif (si l'on excepte l'abominable mistral de vendredi), la mise en condition reprend vendredi avec l'arrivée de Baptiste. Son arrivée en fin d'après-midi me plonge direct dans le "bain d'ardéchoise".
Il ne reste plus qu'à nous lever tôt ... à nous rendre à St Félicien et à prendre place dans nos sas de départ respectifs.

Baptiste dans le sas "Ardéchoise Vélo Marathon" (départ 7 h 20) , et moi dans le sas "prioritaires" (départ 7h30) .
Le temps est frais, un peu venteux mais moins que la veille, et le ciel est d'un bleu de carte postale.

Et là il faut juste laisser les secondes s'écouler une à une ... en prenant quelques photos avec le téléphone, car depuis quelques années je n'emmène plus l'appareil photo quand je mets un dossard ...

La Volcanique, dix ans plus tard
La Volcanique, dix ans plus tard
La Volcanique, dix ans plus tard
La Volcanique, dix ans plus tard
La Volcanique, dix ans plus tard
La Volcanique, dix ans plus tard

Top départ ! Contrairement à d'autres éditions comme 2014 et 2015, je fais un mauvais Col du Buisson, les sensations ne sont pas au rendez-vous. Je fais même un arrêt pour toucher ma roue arrière, car je me demande si cette absence de dynamique n'est pas due à une crevaison lente !!!! Mais non, c'est juste moi ... mal échauffée ... stressée ?

J'espère juste que ça ne durera pas. Par bonheur, après une descente sur Lamastre efficace, tout rentre dans l'ordre aux Nonières, même si je ne trouve pas les roues que j'espérais pour le faux-plat. Les sensations reviennent et je fais une bonne montée, un peu aidée par le vent de Nord qui balaye cette route assez rectiligne.

Après le Cheylard (il est 9h26) , je finis par trouver une groupe nombreux et homogène, aux maillots bleus portant l'inscription Magicream. Bien à l'abri, je vais gagner du temps et surtout de l'énergie dans la partie en faux-plat du Col de Mézilhac.  Je les laisse partir à Sardige, quand la route s'incurve.

J'aime beaucoup cette fin de montée. Aujourd'hui, l'air est d'une limpidité incroyable, et la montagne est verte, resplendissante. Cette splendeur environnante fait passer pratiquement comme une lettre à la poste la partie sur les plateaux, comportant parfois quelques pourcentages plus marqués et surtout, très exposée au vent de Nord.

Photo ardéchoise 2014

Photo ardéchoise 2014

Même si le vent est un peu pénible (certains diront même avoir eu froid à ce moment) , je le supporte bien car je sais que ça ne va pas durer ... qu'il est tôt (11h23 au gerbier)  et que je vais basculer bientôt dans une longue descente ...vers St Martin de Valamas ... au fond, je me sens déjà presque rentrée, et cette impression d'être "sur un parcours court" ne fera que s'amplifier jusqu'à la fin.
Je fais quelques rencontres, Hervé G40Power (plusieurs fois car il s'arrête au ravito, Etienne de velo101, puis plus tard Jean-Pierre (Berny38) .

Après cinq ans sur des parcours qui occupent la journée entière, me retrouver à l'heure du déjeuner dans la montée de St Agrève a un petit côté grisant ... comme de doubler des dizaines de participants aux Boutières, dont certains qui subissent cette longue montée, et d'autres qui sont juste en mode promenade. Comme d'habitude je joue silencieusement avec les noms des participants ;-)  et je remarque que Mr Bon est devant Mr Meilleur , ce qui défie la logique !

Il y a vraiment du monde, à Rochepaule et Lalouvesc , du coup, doubler devient la préoccupation majeure, savoir quand on double, où se placer, et même parfois prévenir. J'en oublie presque la montée ! Dans la partie difficile, je repère un cycliste prénommé Pierre, dont le rythme me convient, et je m'accroche. Pas juste derrière, non, mais je lui "interdis" de prendre de l'avance sur moi.

Je double Pierre et Valérie qui en terminent avec les Boutières. A ce moment, je viens de réaliser que je pourrais mettre moins de huit heures ... plus une seconde à perdre !

Jusqu'ici, je n'ai fait qu'une petite minute d'arrêt (pause technique et échange des deux bidons) , et il n'y en aura pas d'autres !  

Lalouvesc  !  Je suis émue d'être là si tôt, il ne reste plus d'obstacle, juste 25 kilomètres en faux-plat descendant, puis descente. Je pense à rester très concentrée, je me souviens d'accidents survenus tout près de l'arrivée, et d'ailleurs ce jour ne fait pas exception, comme en témoigne un camion de pompiers stationné à 3 km de St Félicien.

Je négocie sans forcer la petite remontée avant l'arrivée ... il est 15h17 .

Changer de chaussures, chercher Georges ou l'appeler mais dans le bruit, essayer de mettre mon vélo à la consigne ou sur la voiture de Baptiste (mais je ne maîtrise pas le fonctionnement du porte-vélos ) ... bref, je m'agite un peu , et là j'entends qu'ils donnent les récompenses sur la Volcanique ... du coup direction le podium au plus vite !

A peine le temps de faire connaissance avec Gaëtane rédactrice du magazine en ligne  "Ellesfontduvélo" que je suis appelée sur le podium , en tant que 1 ere ... et seule de ma catégorie (ce qui me parait surprenant pour cette distance !)  ... me voilà avec une grosse coupe et une petite trousse de voyage remplie de produits de beauté ... j'apprendrai plus tard qu'on était au moins huit de la catégorie C ... et que tout simplement les suivantes, parties probablement plus tard n'étaient pas encore arrivées au moment du podium !

Sympa car c'est mon premier "vrai" podium sur l'ardéchoise : j'ai été 3 ème de catégorie sur les Sucs en 2014 mais je n'étais pas arrivée, moi non plus,  au moment des podiums. En 2015 ... j'y suis montée mais c'était une erreur de l'organisation, car j'étais 4 ème ...

 

La Volcanique, dix ans plus tard

La suite de l'après-midi consiste à profiter de tous les avantages d'un parcours "court " : prendre mon repas dans l'herbe et au soleil avec Georges, Patrick et Hervé ... me balader sur les stands et m'offrir une petite tenue ... me faire imprimer mon diplôme "la volcanique d'or" :-)  ... retrouver Alex (qui suite à une chute a du se rabattre sur la volcanique au lieu des sucs) , Philippe et son casque décoré ...

Avec tout cela, il est vite l'heure de retrouver le "petit" Baptiste qui termine une magnifique AVM, toujours plus rapide que les années précédentes, ainsi que Patrick Gilles qui termine en 10 h 10 .
Za Barthe -Franquin en termine avec ce difficile parcours en 11 h45 ... Karole boucle également le parcours mais sera détournée au Col du Faux :-(

 

La Volcanique, dix ans plus tard

Les commerçants démontent leurs stands, on sent déjà la fin des réjouissances ... par bonheur pour nous il reste l'apéro sous la tente de Valex puis le repas au restaurant du camping, où l'on est très, très nombreux ...

Nous retrouvons Coco de retour d'un parcours en trois jours, Lionel qui a bouclé la marathon après gros coup de mou, Yann (AVMiste encore cette année ), Cricri et Valex heureux de leur parcours des Boutières, Cédric le collègue de Valex qui a un peu souffert sur l'ardéchoise , Dom qui a fait le 220 km, Nicolas un autre AVMiste,  Za et Jean-François, Sab, Pierre, Valérie, Bruno "Lafeignasse" qui a "renoué" avec le 220 km de l'ardéchoise ...je fais connaissance avec Philippe et Stéphane venus de la région de Montpellier.

Une bien belle édition, tant pour le côté sportif que pour le bleu du ciel, sans oublier l'amitié entre nous tous qui nous apporte beaucoup de joie au moment de nous rassembler autour de cet évènement !

 

A suivre les résultats scratch et les autres récits en lien ...

La Volcanique, dix ans plus tard
La Volcanique, dix ans plus tard
La Volcanique, dix ans plus tard

Publié dans vélo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean-Marc Begagnon 29/06/2018 09:18

Bravo pour ce texte.
Bravo pour ta performance.
Bravo pour le partage de ton bonheur pour cette journée

Brigitte 02/07/2018 14:41

Merci beaucoup Jean-Marc ... heureux finisher de l'AVM !

capdessus serge 27/06/2018 10:40

C'est un beau texte qui rend bien les sensations du cycliste tout au long de cette belle journée. Un beau texte qui donne envie. Bravo et merci . serge

Brigitte 27/06/2018 17:31

Merci Serge !

Philkikou 25/06/2018 20:53

belle perf. en prenant du plaisir, avec de bons moments de partage : une bonne cuvée 2018 cette Ardéchoise !!!

Brigitte 25/06/2018 21:33

Oui en réduisant les ambitions en terme de distance j'ai assuré le coup ... cette volcanique qui a quand même de l'allure s'est révélée un bon choix. J'espère que tu es heureux de la tienne aussi ! Un récit à venir ?

Gilles Serein 24/06/2018 17:51

Oui faire des parcours mieux a notre porté et très motivant , et chercher a faire un meilleur temps , moi aussi j'ai toujours adoré la volcanique , mise a part de Méshilac au gerbier , bravo

Brigitte 24/06/2018 22:14

Merci Gillou. Mon début n'a pas été meilleur que ce qu'on avait fait tous les deux en 2015. Il y a des temps de référence difficile à battre. La suite est meilleure car j'étais bien plus fraiche sur la fin sans barricaude dans les pattes ;-)
C'est vrai que c'est un beau parcours, ma montée préférée c'est Mézilhac après Sardiges, mais Rochepaule passe bien aussi ;-)

Jean-Pierre 24/06/2018 17:30

Bravo, belle performance. J'ai vu le groupe de Magicreme dans le faux plat apres le col du Buisson mais j'ai décidé de ne pas prendre les roues. Ca m'a fait plaisir de te revoir. J'ai bien scruté en attendant dans une file pour le repas.

Brigitte 24/06/2018 17:32

A l'heure ou nous avons pris les repas, c'était un peu la panique pour retrouver quelqu'un ... Contente aussi de t'avoir revu ! J'espère à une prochaine fois !

Laurent BENET 24/06/2018 16:12

super récit
super perf
super semaine
super volcanique
allez courage plus que 358 jours avant la prochaine semaine Ardéchoise ça va passer vite :-D

Brigitte 24/06/2018 16:56

Merci, je me sens comprise ;-) ... je vais quand même essayer de me bouger un peu avant juin prochain