Drômoise de carte postale

Publié le par Brigitte

Drômoise de carte postale
Photo 2014 ... mais avec le même ciel bleu !!!

Photo 2014 ... mais avec le même ciel bleu !!!

Dimanche 23 septembre 2018, vélo de route, Diois, 119 km, 2000 m D+ en 5h08

La Drômoise semble être une cyclo bénie des Dieux, si l'on en croît s'insolent ciel bleu sous lequel elle se déroule chaque année .

En revanche, on a régulièrement froid durant l'heure qui précède l'apparition du soleil, tandis que l'on attend pour retirer, qui un dossard, qui un maillot, et on se balance d'un pied sur l'autre en buvant un café d'avant-course ...
Cette édition, sur ce point, fera exception à la règle. Il fait déjà doux, et dès la première montée, on voit les premières gouttes de sueur perler au front des participants.
Et l'explication n'est pas à rechercher du côté des trois minutes de retard au départ .

Non, cette première journée d'automne est juste une chaude journée d'été. Avec une visibilité de folie, ce qui ne gâte rien.  Les Trois Becs étincellent, le Glandasse crève l'écran ... il manque un peu d'eau dans les rivières pour égayer le tableau.

 

Drômoise de carte postale

J'ai choisi cette année le parcours de 119 km, pour des raisons un peu similaires à celles qui m'ont fait opter pour la Volcanique, en juin.
J'ai bien plus de chances de podium sur les plus longs parcours, en raison de la faible fréquentation féminine de ma catégorie, mais je suis bien plus au "milieu" des participants quand je choisis les parcours moyens.  En gros, les participants du 119 km ont une vitesse bien plus proche de la mienne que ceux du 147 km .
Résultat, je peux rouler en groupe et non seule, ce qui est quand même plus sympa quand on met un dossard.
N'ayant pratiquement aucune chance de podium, mon idée est juste de faire le parcours en optimisant au mieux mon rythme, et sans marquer d'arrêt.

De plus, je suis assez peu motivée par l'idée de mettre un dossard, après un été plutôt voyage, balades, qu'entraînement.

En revanche j'espérais rassembler plus de monde autour du projet pour se retrouver à l'arrivée, mais la malchance a joué et même si j'ai retrouvé quelques copains, mon recrutement initial a un peu foiré !

Allez top départ !

D'une année sur l'autre, mes temps de grimpée sont remarquablement stables (les variations essentielles s'observant sur les sections plates) .  Le col de Pennes me prend une vingtaine de minutes, et pas mal d'énergie, comme d'habitude ... on ne va pas s'économiser dès le début.

La descente qui suit n'est pas facile. Même si j'ai progressé en descente, je la trouve dangereuse et je n'y roule généralement pas vite, contrairement à la suivante.

 

Dans la vallée de la Roanne (photographe drômoise photo evenement)

Dans la vallée de la Roanne (photographe drômoise photo evenement)

Selon les années, les parties où je prends le plus plaisir à rouler , et celles où je "rame", ne sont pas les mêmes.
Cette année, j'ai franchement adoré la série des petits cols après St Nazaire le Désert . Il y faisait extrêmement bon, une température pour ainsi dire parfaite, un petit vent favorable et l'enchaînement m'a vraiment plu. La visibilité était fantastique ...

Sur le 119 km, la dernière difficulté réelle est cette affreuse petite bosse pentue et toute droite, sous le hameau d'Establet, qui présente la particularité de sembler quasiment plate visuellement.  Gérard B., que j'ai retrouvé ensuite à l'arrivée, a le même ressenti que moi sur ce kilomètre qui essaye de cacher sa véritable nature.


J'atteins la bifurcation des parcours après 3h38 de route ... à la minute près mon temps des autres années, soit avec 22 mn d'avance sur la barrière horaire réelle de 13 h du grand parcours, que je ne ferai pas  (celle annoncée dans la plaquette à 12h30 décourage beaucoup de monde, en particulier les candidats au 147 en mode rando  ... )

Il reste à franchir le col de Prémol, la petite bosse de Jonchère qui suit, puis à enquiller la descente avant la grosse vingtaine de km un peu vallonnée, mais globalement descendante, qui constitue le final .


Je déroge à mon règlement intérieur "pas de pauses" car il fait très chaud et très sec à Luc en Diois, il me reste un demi-bidon alors je pose un pied le temps d'avaler cul-sec un verre de sirop de menthe.
Le vent a pris un peu d'ampleur, sans plus, et lorsque j'atteins St Roman (et sa toute dernière bossette), je me retrouve derrière un cycliste de grande taille avec un cuissard Giant Valence, qui se révèle fort sympathique en quelques mots échangés. Il me ramène à un groupe d'une dizaine de personnes (je crois !) où se trouve une autre féminine ...

Ces 13 derniers kilomètres seront une "envolée" géniale vers l'arrivée (sur ce final j'ai roulé pratiquement 9 km à près de 40 de moyenne, en léger faux plat descendant avec un vent de face modéré)

Anecdote amusante, mon temps final est de 5h08, c'est à dire exactement le même qu'en 2015 sur ce parcours !!!!  Et comme en 2015, et comme prévu, le podium est hors de portée.

En revanche, contrairement à l'an dernier où j'étais déçue de mon temps, je suis plutôt contente de mon parcours (par rapport à 2015, je pense que je suis arrivée moins bien préparée, donc mes temps de grimpée sont un peu moins bons,, par contre j'ai un peu gagné dans les plats et descentes) ... l'essentiel, c'est que ça se maintient ;-) 

Il fait chaud, il fait soif, je colle ! Bonne idée la distribution d'eau juste derrière l'arrivée !
 

Il me reste une bonne partie de l'après-midi pour profiter de l'ambiance, pour manger (la file d'attente étant énorme et en plein soleil je m'en vais prendre une crêpe au camion avant !) , pour saluer ceux que je retrouve ou croise comme Gérard B, Dom et Kélian , Marjolaine et Julien , Lionel G , Laurent Reynaud et son épouse , et de discuter un peu avec d'autres cyclistes.

La Drômoise devient un incontournable ... chaque année je me dis que je n'ai pas envie de faire la course, pas envie de me déplacer toute seule à Die ... et ensuite j'y vais ;-)

Publié dans vélo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jack 06/02/2020 15:15

Félicitations, en esperant vous voir les rondes de la clairette le 12 avril..

KIKI-129 04/10/2018 08:37

Beau récit, ce serait dommage de ne pas faire cette cyclo si près de chez toi avec tous les km /an tu as tout le foncier nécessaire, Dis donc tu as roulé en 206 à Die !

Brigitte 04/10/2018 22:44

En 206 à Die? Pourquoi ? Il y a un jeu de mot ... je n'ai pas compris ;-)

Bridou 03/10/2018 22:03

Coucou Brigitte...
Sympa le beau maillot et Bravo pour ta cyclo..
Bises

Brigitte 04/10/2018 22:42

Merci Pascal !

JeanFrançois 03/10/2018 21:03

Beau récit..bravo Brigitte

Brigitte 04/10/2018 22:42

Merci Jean-François !

eliane GIACOMINO 03/10/2018 20:42

super la DROMOISE que de beaux paysages
cette année j ai pas pu participer
ELIANE

Brigitte 04/10/2018 22:41

Sans doute l'an prochain !!! Je te le souhaite !

ALICE 03/10/2018 20:25

Joli maillot a pois

Brigitte 03/10/2018 20:27

Ce sont des pois triangulaires, en forme de montagne ;-)

LAURENT-AUBRIOT 03/10/2018 20:25

Bravo Brigiite un beau récit d'une belle cyclo.....:)

Brigitte 03/10/2018 20:27

Merci !