La randonnée du vin doux (et plus si affinités)

Publié le par Brigitte

Jeudi 4 octobre 2018, vélo de route, Chambaran et Terres Froides, 201 km, 2570m D+ en 9h45 (total 10 h 51)

Le mois d'octobre s'annonce un peu chargé du point de vue travail, le Dodec doit être fait dès que l'occasion se présente ! Ce jeudi cumule les avantages d'une journée libre et d'une meteo très acceptable , entre un épisode de vent de Nord sur le déclin et un épisode de vent de Sud à venir.

Le cyclo-club de Gillonnay propose une des rares randonnées organisées du secteur (l'autre étant celle de St Marcellin, en général début juin)  : la randonnée du Vin Doux.  La chance fait que je vais y retrouver Fausto Sursonvélo  (son pseudo strava qui colle bien avec son beau vélo Bianchi) , avec qui je n'avais pas roulé depuis longtemps !

Le parcours organisé dans les Terres Froides est long de 90 km, il me faut trouver comment gérer l'approche et le retour pour en faire mon 200 km du mois. Un départ de Valence serait trop long, surtout pour le retour car les inscriptions démarrent à midi. 

Je pars donc de St Marcellin, combinant un trajet en voiture relativement court et une approche en vélo un peu "à la carte" et jolie en même temps.

Je ne me suis pas levée très tôt, du coup je ne décolle pas avant 8h30, pas bien ça pour un 200 !!!

La fraîcheur et un reste de mistral accompagne ma traversée des Chambaran, entre la Mado et l'étang de Dionnay, je trouve un cycliste au rythme proche du mien ; nous nous abritons à tour de rôle pour ces 3-4 km exposés.

St Lattier, Montagne, Mado, étang de Dionnay ...
St Lattier, Montagne, Mado, étang de Dionnay ...
St Lattier, Montagne, Mado, étang de Dionnay ...

St Lattier, Montagne, Mado, étang de Dionnay ...

le lac ... non le Lac !!!!!

le lac ... non le Lac !!!!!

Après Roybon, sachant que je passerai le col de Toutes Aures au retour, je remonte via les étangs de Marnans ... un bien joli coin, où je ne passe pas si souvent ; il y fait encore bien frais, mais je vais vers le soleil et dès Viriville, il ne me quittera plus.

Etang de Marnans

Etang de Marnans

Je me débrouille pour arriver à Gillonnay peu avant midi, selon l'horaire convenu avec Fausto.

J'ai aussi le temps de voir brièvement  Jacqueline, que j'avais rencontrée à un rallye l'été dernier.
Nous partons avec quelques autres membres du club de Tullins, qui se disperseront ensuite, certains plus rapides sur le 90 km, d'autres qui préfèreront le 60 km . Nous restons plus ou moins à quatre, avec Fausto, Jean-Pierre en Zockra (vélo couché) , et un autre Tullinois (Daniel je crois)

Le parcours est sympa, bien fléché, du genre casse-pattes dans la campagne, avec deux ou trois raidards dont un bref passage à 20 % , de nombreuses petites routes, un peu de gravillon aussi, bref, cela prend quand même un certain temps pour les 90 km, auquel il faut ajouter les arrêts inscription, deux ravitaillements et le casse-croûte final ;-)

Je connais très très peu cette région, où je n'ai fait qu'une sortie avec Véro il y a au moins 4 ans de cela !!

 

La randonnée du vin doux (et plus si affinités)
La randonnée du vin doux (et plus si affinités) La randonnée du vin doux (et plus si affinités)
La randonnée du vin doux (et plus si affinités) La randonnée du vin doux (et plus si affinités) La randonnée du vin doux (et plus si affinités)
La randonnée du vin doux (et plus si affinités) La randonnée du vin doux (et plus si affinités)

Avec le casse-croûte, nous buvons le jus de raisin très sucré et fraîchement pressé, ça fait du bien avant de repartir à 17 h pour la dernière partie du voyage ;-)

Je repars en direction du col de Toutes Aures, en prenant soin d'allonger un peu le trajet par ci, par là, car je suis un peu limite en km si je rentre direct. Le vent est en principe favorable, mais il faiblit avec le soir, et même tourne un peu, bref, il me lâche quand j'aurais besoin de lui, il faut toujours se méfier avec ce compagnon de route :-)

Depuis deux-trois heures déjà, ma selle grince ; et je dirais même qu'elle grince et craque de plus en plus. Je ne suis pas rassurée, mais à l'arrêt je ne lui ai rien trouvé de bizarre, donc je prends mon mal en patience.

Je rentre par Vinay pour boucler le Dodecaudax, et je fais des photos de la lumière dorée, c'est splendide sur le Vercors !!!

Toutes Aures et descente sur Vinay
Toutes Aures et descente sur Vinay
Toutes Aures et descente sur Vinay

Toutes Aures et descente sur Vinay

une clue du Vercors

une clue du Vercors

Soleil rasant dans les noyers

Soleil rasant dans les noyers

Je parviens à la voiture avant la nuit, mais les lunettes de soleil sont déjà de trop ;-)
Ce n'est qu'en déchargeant le vélo, une fois rentrée, que je comprendrai que ma selle était totalement dévissée !!!! J'ai de la chance de ne pas l'avoir perdue en route .... au moins j'ai trouvé un moyen simple d'éliminer ces affreux craquements, mais bien tard !

Publié dans vélo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article