Mon premier trail à Hauterives

Publié le par Brigitte

Mon premier trail à Hauterives

Samedi 22 décembre 2018, course à pied, Drôme des collines, 8,3 km / 160 m D+ en 1 h

Premier trail, mais d'abord, ce titre est-il bien exact ?

En fin de compte, peut-être pas blush (ouh la menteuse) . Il y a bien 30 ans de ça, j'ai du m'inscrire deux fois à quelque chose qui y ressemblait (mais je ne suis pas certaine qu'on avait un classement, ou alors, on ne s'en préoccupait pas).
L'un était au départ de la Tronche près de Grenoble, on parcourait 10 km et on montait à la Bastille . Il me semble que c'est ce qu'on nomme aujourd'hui le Cross des Enfants Malades du CHU de Grenoble.
L'autre était une des premières éditions de ce trail dans le Vaucluse. J'avais fait une dizaine de kilomètres également.

Mais bon, il y a prescription ... je me sentais tout à fait novice en trail, en m'inscrivant aujourd'hui au parcours de 7,5 km à Hauterives (Trail du Facteur Cheval
Jérôme, inscrit sur le parcours de 15,5 km, m'y accompagne, et je retrouve également au départ Cricri et ses deux collègues de CAP, inscrits eux aussi sur le grand parcours.

Une paire de manchettes, accessoire bien utile pour les activités d'extérieur, nous attend dans le package .

Tenue assortie avec Cricri, au retrait des dossards

Tenue assortie avec Cricri, au retrait des dossards

J'assiste au départ du 15,5 km, sous une belle éclaircie accompagnée d'une température tout à fait printanière ... je range mes manchettes et mon buff pour courir les bras à l'air et en corsaire, une tenue qui conviendra à la "saison" .

Je retrouve avec très grand plaisir un "spectateur" que je connais bien et qui jouera les photographes pour mon premier trail smiley au départ comme à l'arrivée !

Départ dans 1 mn

Départ dans 1 mn

Départ

Départ

Quinze minutes plus tard, je suis un peu excitée par le départ, mais je ne fais pas l'erreur, comme je l'avais fait sur le parcours urbain de 5 km de Vitaville, de me laisser embarquer, et de partir trop vite.
Je suis d'ailleurs aidée dans la régulation de mon allure, car d'une part le terrain est gras et humide dès la première section pourtant plate, et d'autre part le sentier est étroit avec de petits creux marqués qui provoque des "bouchons" .

En haut de la première bosse, je vois Christian Argoud, bénévole sur l'organisation, qui me dit "Je ne savais pas que tu faisais de la course à pied" , et je lui réponds "ben moi non plus !" devil


La montée se déroule en plusieurs ressauts. Sur terrain sec, j'aime bien garder un petit rythme de course en montée, même raide. Je trouve le geste joueur, j'aime bien placer mes pieds, etc ... Mais là sur le ressaut du milieu, je dois déclarer forfait et marcher comme beaucoup de concurrents à ma hauteur, car c'est tellement boueux et glissant que le geste de courir provoque invariablement un retour en arrière ... c'est très fatigant et décourageant . Je n'ai jamais couru sur ce genre de passage.
J'attrape un point de côté, ce qui m'arrive rarement. J'attends une section plus simple pour pouvoir souffler à fond et m'en débarrasser.

Heureusement la suite de la montée intègre une section bitume où ça va beaucoup mieux, puis un autre chemin moins raide et moins glissant.
Au niveau d'un ravitaillement en eau, on bifurque sur une section plus plate, moins mouillée (des feuilles ont absorbé l'eau) , que je trouve très plaisante.

Déjà, on amorce la descente, par une section dans un chemin creux avec des cailloux ronds mélangés à la boue.  Je vois les participants (souvent participantes autour de moi , d'ailleurs) ralentir , et je suis persuadée que ça va être compliqué, que je vais avoir peur de tomber ....

Et bizarrement non ! ça passe assez bien ... et c'est même drôle, du coup je double du monde , et je m'amuse.

En bas de la descente, je fais une grosse erreur en suivant une participante que j'avais déjà doublée une fois en montée . Nous empruntons (avec une troisième qui nous a suivies) une grande allée montante qui nous mène jusqu'à une entrée d'usine, on insiste un peu sur le côté mais ça ne passe pas :-(   Demi-tour ... on a fait 800 m de plus ...

Une fois de retour sur le bon chemin, c'est plat, sans grosse difficulté.

L'arrivée se fait à l'intérieur même du gymnase , où un ravitaillement varié attend les coureurs. Je n'ai pas très faim après ce genre d'effort court et intense, soif par contre oui.

 

Mon premier trail à Hauterives
Mon premier trail à Hauterives
Mon premier trail à Hauterives
arrivée

arrivée

Reste à assister à l'arrivée de Cricri ...

Mon premier trail à Hauterives
Mon premier trail à Hauterives

... puis de Jérôme ...

 

Mon premier trail à Hauterives

Une belle expérience que ce premier petit trail, où compte tenu du terrain et de l'erreur, je ne m'en suis pas trop mal sortie. On peut ajouter à cela le plaisir d'avoir retrouvé les amis , d'avoir passé un après-midi dehors avec un temps très agréable ... que du bonheur !

Création officielle de la catégorie "Course à pied" dans le blog !

Publié dans course à pied

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cestdurlevelo 11/01/2019 14:55

Excellent cet article... complètement nouveau et différent de ton habitude. Mais j'aime finir sur 'création de la catégorie CAP sur le blog' :)
C'est chouette de changer de sport, de découvrir quelque chose de plus ou moins nouveau, ou d'approfondir une envie et d'aller jusqu'au bout. Un peu ce que me disait Vincent hier par email 'en hiver faut juste se faire plaisir et varier les sports' :)

Brigitte 11/01/2019 16:04

Oui c'est sympa d'essayer quelque chose de nouveau ! Cela permet aussi de se remettre dans une dynamique d'apprentissage et de progression, de plus c'est une activité qui se prête assez bien aux météos incertaines et aux créneaux courts .

Candice 29/12/2018 19:21

Très bel article, très intéressant et bien écrit. Je reviendrai me poser chez vous. A bientôt.

Brigitte 29/12/2018 19:40

Merci Candice ! Et bonne fin d'année !