Partie 1, la Suisse

Publié le par Brigitte

Jeudi 11 juillet - Samedi 13 juillet 2019 - Les Grisons

Mercredi 10 juillet, nous effectuons donc le voyage en voiture, environ 6 h de route avec un arrêt au bord du Léman. Nous nous arrêtons pour la nuit à Bad Ragaz, dans un camping très beau, très cher, mais comprenant dans le prix un accès à une immense piscine en plein air dans un parc paysagé (dont nous profitons bien sûr même s'il ne reste que peu de temps !) . Il y a également, à proximité immédiate, un parc avec des étangs où cela doit être un régal de courir.

Jeudi 11 juillet , Landquart-Davos Glaris

Contrairement aux autres années, nous ne pourrons pas laisser notre véhicule au camping pendant le voyage en vélo. Le parking à l'entrée est réservé aux clients résident au camping (car l'intérieur est sans voitures) . Ils nous conseillent d'aller à la gare de Landquart, ce que nous faisons le lendemain matin.

10 h, les vélos sont sortis, les sacoches installées, un petit passage au magasin de sport derrière lequel se trouve une station de gonflage des pneus, et c'est parti ! Nous prenons la direction de Davos. Le temps est doux et voilé. 

Préparatifs ultimes

Préparatifs ultimes

A peine 1 km après le départ, la route devient une voie rapide, et nous faisons connaissance avec les pistes cyclables Suisses. L'itinéraire vélo va nous mener jusqu'à Davos Klosters, en utilisant des sections en site propre mais aussi des petites routes secondaires (nous avons évité toutes les sections gravel)  ; c'est sympa et tranquille côté circulation.

Peu avant Davos Klosters, nous reprenons l'itinéraire fléché vélo qui nous inflige, juste sous une cascade, le pire raidard de tout le voyage laugh ... sur à peine 100 m linéaires mais redressés au point que je suis à la limite de tomber du vélo !

Rivière, route et train

Rivière, route et train

Küblis
Küblis
Küblis

Küblis

Saas

Saas

La cascade après le raidard affreux affreux

La cascade après le raidard affreux affreux

Arrivée à Davos Klosters

Arrivée à Davos Klosters

Un pique-nique près d'une fontaine, suivi d'un café à Klosters, sont bienvenus avant d'attaquer la partie qui suit, car ce coup-ci ça va grimper, et les pistes cyclables, c'est terminé pour un moment !
Il faut bien justifier le café, car quand on prend un café en Suisse, on a toujours l'impression de faire une folie ... certes il est souvent servi dans une grande tasse et avec un petit gâteau, mais moi qui en trouve encore à 1 € 10 en Ardèche, j'ai du mal à le payer 4 FS voire même 4,60 ... sachant qu'un FS vaut 0,91 € ... le calcul est vite fait surprise ... nous prendrons quand même des cafés, mais toujours avec cette impression bizarre, comme quand on joue aux machines à sous cheeky

Revenons à notre montée, les 450 m de dénivelé de Davos Klosters au Wolfgang pass (1631 m) , ne sont pas vraiment une partie de plaisir, car la voie raide et ses alternatives se rejoignent. Ca grimpe assez solidement pour un début de voyage sacoche,(6,8% de moyenne sur 6 km) , avec de longues lignes droites, et il y a beaucoup de camions, ce qui est carrément désagréable. De plus les endroits pour s'arrêter sont rares. Je ne suis pas fâchée d'arriver à ce col, qui donne accès à Davos Dorf (la porte d'entrée), puis Davos Platz, après avoir longé un joli lac.

Wolfgang pass et lac de Davos
Wolfgang pass et lac de Davos
Wolfgang pass et lac de Davos
Wolfgang pass et lac de Davos
Wolfgang pass et lac de Davos

Wolfgang pass et lac de Davos

Le ciel est devenu tout gris, tout triste, Davos est tout en travaux, ce n'est pas tout à fait comme je l'imaginais. Pour trouver le camping, il faut traverser tous les "Davos" jusqu'à Davos Glaris, ça descend même un peu.

On trouve le camping Rinerhorn (http://www.welcome.rinerhorn.ch/camping-platz.html) dans un creux au départ d'une remontée mécanique. C'est le seul du secteur, certes il nous éloigne  du départ de la Fluëla, mais nous n'avons pas le choix.  Il est pourvu d'une très belle salle que l'on peut utiliser pour s'abriter, une aubaine car il commence à pleuvoir ... pas des trombes d'eau mais une petite pluie obstinée ... ce soir ce sera resto ... je me disais aussi que le camping était entouré de raides pentes d'herbe VERTE, beaucoup trop VERTE ...

trop vert tout ça ..

trop vert tout ça ..

Profil du col de la Flüela depuis Davos

Profil du col de la Flüela depuis Davos

Vendredi 12 juillet  Davos Glaris - Col de la Flüela (2384 m) - Zernez

Depuis notre camping un peu excentré, il faut refaire presque 10 km en sens inverse de la veille pour retrouver la route du col de la Füela. Mais c'est un "mal" pour un bien, car cela nous permet de passer faire des courses à Davos et de nous échauffer en douceur, en remontant plus ou moins 100 m de D+ en pente douce descendus la veille.

Nous sommes partis à peu près au sec, mais le temps reste extrêmement instable, et c'est sous une succession de petites averses et d'éclaircies que se déroule le début de la montée.
La circulation est moins dense que la veille, mais il reste trop de camions à mon goût (mais qu'est-ce qu'ils vont faire dans le col de la Flüela !!!!), qui s'ajoutent aux touristes en voiture ou (moins gênants) en moto, la culture de "l'excursion motorisée" est bien présente malgré le temps très mitigé.

L'explication, au moins pour la présence des camions de chantier, vient assez vite, avec l'inévitable passage gravel sur 500 m dans des travaux routiers, avec le bus derrière nous qui s'attend à ce qu'on s'arrête pour laisser passer ...
Une fois ce passage désagréable derrière nous, on peut profiter d'une première moitié de col relativement confortable (pentes à 6%) sur un beau revêtement .  Après une bonne petite averse vers 1900 m d'altitude, une belle éclaircie se profile, avec même des rayons de soleil et des coins de ciel bleu, tandis que le paysage devient celui de la haute-montagne.

Première partie du col
Première partie du col
Première partie du col
Première partie du col

Première partie du col

Dernière averse avant l'éclaircie

Dernière averse avant l'éclaircie

Seconde partie du col
Seconde partie du col
Seconde partie du col
Seconde partie du col

Seconde partie du col

Au delà de 2000 m d'altitude, les pentes deviennent plus sévères, dépassant fréquemment les 8%. Comme je n'ai commencé que la veille à rouler avec les sacoches, je n'ai pas encore un équilibre suffisant pour les toutes petites vitesses (<6 km/h) , ce qui viendra par la suite ; je dois rouler à 7 km/h environ, puis faire de petites pauses pour laisser Jérôme me rejoindre.
Chacun trouve finalement son rythme de confort , c'est lent, mais ça passe sans difficulté.

Dès qu'on voit le lac, on sait que c'est gagné !

Col de la Flüela
Col de la Flüela
Col de la Flüela
Col de la Flüela
Col de la Flüela
Col de la Flüela

Col de la Flüela

J'avais pensé m'arrêter à l'auberge du col, qui est un lieu historique d'accueil des voyageurs depuis 1868, mais avec ce temps instable, il vaut mieux descendre rapidement à basse altitude, pour profiter de l'éclaircie.
Je pars devant en descente, je m'arrête au premier km et ne voyant pas arriver Jérôme, je commence à remonter ... il n'est pas fan de descente, surtout avec un vélo chargé et sur une route aux épingles très resserrées avec un peu de circulation. Par la suite, je préfère rester derrière lui, au moins je ne m'inquiète pas blush

Descente du col de la Flüela
Descente du col de la Flüela
Descente du col de la Flüela

Descente du col de la Flüela

On arrive au village de Susch en même temps qu'une nouvelle averse. Il nous reste à peine une dizaine de km à faire pour le point de chute du soir, à Zernez. Il est très tôt mais, vu le dénivelé à franchir , ce n'est pas plus mal que les étapes soient très courtes.

Susch ... averse

Susch ... averse

Prononcer Camping cool , c'est mieux comme ça non ;-)

Prononcer Camping cool , c'est mieux comme ça non ;-)

Le "camping Cul" est proche du centre de Zernez, un endroit bien sympathique. Malheureusement une succession d'averses nous obligent à nous abriter dans la petite salle de bibliothèque du camping, une pièce surprenante meublée à l'ancienne dans une baraque de chantier surprise

la bibliothèque du camping ... aïe tous les livres sont en allemand, sauf celui que j'ai emporté !

la bibliothèque du camping ... aïe tous les livres sont en allemand, sauf celui que j'ai emporté !

Le temps s'améliorant de nouveau, on va visiter Zernez à pied par un petit chemin

Zernez ... joli village , très calme
Zernez ... joli village , très calme
Zernez ... joli village , très calme
Zernez ... joli village , très calme
Zernez ... joli village , très calme
Zernez ... joli village , très calme
Zernez ... joli village , très calme

Zernez ... joli village , très calme

Des "oeufs de pique-nique " (déjà cuits ???) de toutes les couleurs

Des "oeufs de pique-nique " (déjà cuits ???) de toutes les couleurs

Les nuages et la pluie reviennent en force à l'heure du dîner, de plus il fait froid, ce qui nous oblige à prendre le repas plus ou moins abrités dans la petite cuisine ... pendant la nuit la pluie redouble de force et au petit matin, commence à s'introduire dans la tente crying


 

Samedi 13 juillet Zernez - Ofenpass (2149 m) - Santa Maria
Ca ne s'arrange pas ... au petit déjeuner, il y aurait même d l'eau dans le Muësli si on ne s'abritait pas, comme la veille, dans la cuisine . Il faut replier la tente trempée, les duvets humides, préserver les vêtements encore secs en rangeant tout dans le bâtiment des douches ...mettre le Kway et partir sous la pluie ... Rien de plus triste !
Heureusement, l'Ofenpass (ou Passo del Fuorn), le col du jour( et col du Four en français wink),  n'est pas trop haut . Il se fait en deux temps, avec une première bosse forestière au départ assez raide sur 400 m D+ suivie d'une descente, avant une montée finale tranquille qui se redresse fortement à la fin.
Comme la veille, la circulation est un peu gênante, surtout au début. En effet, dans le premier creux , on trouve l'entrée d'un tunnel pour aller à Livigno, en Italie, qui est assez fréquenté.
Au delà, on trouve surtout des motos.
 

Partie 1, la Suisse
La chance ! le temps s'améliore
La chance ! le temps s'améliore
La chance ! le temps s'améliore
La chance ! le temps s'améliore

La chance ! le temps s'améliore

L'infernale nuit de flotte est déjà loin lorsque nous atteignons le col, notre second à plus de 2000 m du voyage ; nous nous offrons la folie d'un café, ça fait du bien laugh Je n'ai pas beaucoup dormi la nuit précédente, attendant l'inévitable inondation angry

Il ne fait pas très chaud, on s'habille pour la descente, qui s'avère excellente, plus facile et large que celle de la Flüela, avec de belles lignes droites vers le bas.

Ofenpass
Ofenpass
Ofenpass
Ofenpass

Ofenpass

Descente de l'Ofenpass
Descente de l'Ofenpass
Descente de l'Ofenpass

Descente de l'Ofenpass

Nous arrivons très tôt au village de Santa Maria Valchava, qui est vraiment très joli, il serait même encore plus agréable sans ce défilé de touristes motorisés à la mi-journée, qui, comme à Pont en Royans, ont bien du mal à se croiser. Le camping, lui, se trouve à 500 m du village, sur la route ... du col de l'Umbrail. Il faut déjà se dépouiller pour grimper au camping, avec une terrible ligne droite à plus de 12% dans le village . Après avoir accompli cette formalité, et planté la tente, nous retournons visiter le village (la seconde remontée le soir, à vide, sera moins violente laugh)


Le soleil est de retour et malgré une petite température ... tout laisse penser qu'on va tenter le Stelvio par l'Umbrail le lendemain.
Lors de la conception de la boucle, j'ai vu qu'à ce stade, on avait une alternative très facile, en se laissant glisser vers l'Italie via Müstair. C'est très tentant, et c'est un bon échappatoire en cas de mauvaise météo, ou méforme. La difficulté de l'Umbrail me laissait penser qu'on ne passerait pas avec les sacoches, mais Jérôme est très motivé par ce col (le plus haut de Suisse) ... si en plus la meteo s'en mêle avec un créneau de beau temps, et que le camping est déjà sur la route ... YAPLUKA laugh (suite au prochain épisode)

Santa Maria Santa Maria
Santa Maria Santa Maria Santa Maria
Santa Maria Santa Maria
Santa Maria Santa Maria

Santa Maria

Publié dans vélo, vacances - voyages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Xavier Tinel 23/07/2019 18:30

http://img.over-blog-kiwi.com/1/40/31/31/20190721/ob_ee209b_img-1714.JPG
Père Jérome?
priez pour nous
:-)