Le Tour de la montagne d'Angèle

Publié le par multiactiv

Samedi 30 juin. Tour de la montagne d'Angèle 60 km, 1000 m de dénivelé.
Cette belle journée d'été aura été consacrée à un petit circuit de cyclo-tourisme (avec pas mal de tourisme) que je connaissais déjà, à une variante près. 
On se gare dans le tranquille village de Bouvières, avec son lavoir fleuri, son gros tilleul parfumé et sa petite épicerie-bar qui vend de tout. 
P6300068.JPGP6300069.JPG
Dès le départ, on attaque un col : c'est le col de Lescou (819 m), assez facile mais inondé de soleil. 
P6300072.JPG P6300070.JPG






   Heureusement il ne fait encore que 20°C. Ce petit col donne accès à St Nazaire le désert et à la belle vallée de la Roanne. On laisse cette descente à gauche, et on continue tout droit dans la courte descente vers vers Gumiane . A peine arrivés dans ce village, tout à gauche, c'est la montée du col de Pré Guittard qui démarre : un début assez raide, puis bien plus calme, il y a même une petite descente avant l'arrivée au col.
guitard.jpg
Ce col présente la particularité d'avoir un panneau routier qui le grandit de plus de 100 m ! Les cartes et les bornes confirment qu'il ne fait que 914 m. Si même les cols routiers "se la pètent" où va-t-on ? 

La descente qui suit est plus longue et reposante. Sur la droite on pourra admirer les marnes caractéristiques de cette région et les vasques vertes du ruisseau d'Arnayon si elles sont en eau, comme c'était le cas aujourd'hui ! 
P6300074.JPG P6300075.JPG



On reste dans l'aquatique puisqu'on voit apparaître le plan d'eau du pas des Ondes, suivi d'une brève bosse pour franchir le verrou de Cornillon . 
P6300076.JPG

Encore une descente, et c'est l'arrivée à Rémuzat . Nous nous sommes arrêtés au resto sur la place pour regarder les vautours en mangeant. Les plats sont bons et l'accueil sympa, mais c'est un plutôt cher . Il est plus facile de photographier les vautours peints sur le mur de la maison que les vrais. Par contre il est facile d'observer ces derniers de loin, tournoyant juste au-dessus des rochers. 
P6300077.JPG

La température monte et le prochain arrêt sera pour l'Eygue. Son eau est tiède et après ce mois de juin pluvieux, cette rivière prend des allures de torrent aux eaux vives et abondantes. Dans ces conditions il est inutile de résister plus longtemps à l'attrait de la baignade. 
P6300079.JPG P6300080.JPG

Après dix kms plats ou légèrement descendants, on s'arrête à une fontaine pourvue d'un robinet et imprudemment vidons l'eau tiède des bidons. Hélas, le robinet ne coule pas ... nous voilà engagés dans les 4km de montée plein Sud d'Eyrolles sans eau !  La seule source d'hydratation viendra de quelques cerises débordantes de jus sucré et d'un rinçage dans les vasques encore claires d'un ruisseau bientôt asséché. 
P6300081.JPG
Cette petite route d'Eyrolles raccourcit le circuit en le rendant un peu plus sportif ; c'est une variante bien plus intéressante que la grande route ...
 Un descente bien raide amène à St Ferréol-Trente-Pas. Il faut rentrer dans le village (à gauche) pour trouver la suite de la route vers Bouvières, car si on tourne à droite dès la fin de la descente, on se retrouve sur la route de la montagne d'angèle qui est un cul de sac !
P6300082.JPG
La route remonte les gorges, offrant quelques passages ombragés. Les accès au ruisseau sont rares, mais ils existent ... On sort à nouveau dans un paysage ouvert, et quelques lacets permettent d'atteindre le col de la Sausse ; sur la droite, à la sortie des gorges, j'ai vu des chamois dans les pierriers au mois de mai ! 
P6300083.JPG sausse.jpg















Une dernière  descente sur une bonne route, et on retrouve Bouvières et son odeur de tilleul ... 

Plus bas, nous avons fini la journée par une baignade dans le Roubion ... il y avait du monde et pas mal d'eau ... une ambiance aqualand avec piscines déversantes, massages, toboggans, bain à remous éjectable (véridique : je me suis fait éjecter) . Super-agréable après cette petite séquence soleil en drôme provençale ...







Publié dans vélo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gérard 25/06/2008 22:09

J'adore le récit de tes sorties et, bien sûr, les photos.
Je ne prends pas assez le temps de prendre des photos lorsque je roule. Dommage.
Ces routes et ces cols, je les connais par coeur.
Merci pour ce reportage. Continue ainsi. C'est un régal.
Gérard