L'arête des Débrouillards, Massif des Trois Becs

Publié le par renarde1

Dimanche 26 août, Les Auberts 

Faire de l'escalade dans le massif des trois becs, ça, c'est un grand mythe ! Quand on n'a pas le niveau, les grands mythes ne doivent pas s'attaquer de face ... plutôt par le flanc, là où la peau est douce et soyeuse ... euh, je m'égare ... disons là où la pente est douce et joyeuse ... guère mieux ? Bon, c'est par l'arête des débrouillards au rocher blanc (eh oui, on en a un aussi par ici) , la voie la plus facile du massif des trois becs, que nous lancerons notre assaut .

L'approche tranquille et boisée, sur un bon sentier, permet de supporter la montée à 11h du matin par une température, sinon caniculaire, du moins nettement estivale. Et c'est à l'heure du déjeuner dominical que le premier clou est atteint. Quelle idée de partir à une heure pareille !

L'arête des débrouillards est une lame rocheuse fine , modérément inclinée côté Sud, très raide et plus haute côté Nord. Sur son fil, ou presque, se déroulent sept longueurs d'escalade, au caractère un peu montagne. 
Les deux premières sont raides et prisues.Les forces hostiles se limitent à un rayonnement solaire quelque peu agressif, et à quelques prises plus que douteuses, mais je m'y sens à mon aise. Jérôme les trouve un peu sévères pour une reprise après huit mois sans grimper.

 P8260009.JPG

De plus, ayant déjà pris un but l'autre jour au dièdre de la pointe Emma , le renoncement n'est pas envisageable !!!

Les quatre suivantes sont faciles, très aériennes sur un rocher un peu brisé, avec une vue superbe sur le Diois écrasé de chaleur. Quant à nous, on cuit très bien, merci, les grillades seront bientôt à point.

P8260007.JPG
  
Dès la quatrième longueur, l'herbe à gauche nous tend les bras à 25 m, mais il faut savoir résister au chant des sirènes : car la plus belle longueur, une dalle sculptée dominant le versant ombragé , est aussi la dernière ... avant un retour par un petit rappel et une brève marche à flanc jusqu'au sentier.  C'est alors la fuite vers le bas dans le bois surchauffé, vers Saillans, le diabolo citron, la glace, les eaux rafraîchissantes de la drôme ...

Publié dans escalade

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Abraham López 13/09/2007 21:12

La vérité est que doit être précieux ton pa ? que l'ilusi?alg?d?visitar et comme j'espère que tu aimes la nature, je t'invite à connaître, le Parc Naturel de la Montagne de Cazorla, Sûre et les Villes, est le plus grand espace protégé d'Espa?y le deuxième de l'Europe avec 214.300 HA. Situé l'est et le nord-est de la province de Ja ? Est?eclarado Réserve de la Biosphère par l'UNESCO. Vous effectue deux blogs sur le Cazorla et son Parc et souhaite le partager avec toutes. Les directions sont les suivantes : http://panoramicacazorlense.blogspot.com/ http://cazorlaapiedefoto.blogspot.com/ Laisser en elle tous les commentaires quer ?. J'espère que vous aimiez et la disfrut ?. Une salutation. Abraham