Un printemps blanc !

Publié le par renarde1

Mercredi 16 avril, Prabert

Les perturbations se succèdent et le printemps continue de ressembler à l'hiver ... Il faut savoir saisir le créneau entre deux déluges, et c'est l'overdose de poudre garantie !

Ce mercredi donc, nous chaussons les skis au pont de la Betta, pour remonter une trace profonde (merci à ceux qui l'ont faite !) qui mène vers la Pointe du Sciallet où j'ai d'excellents souvenirs poudreux. Nous remontons assez rapidement jusqu'au goulet qui nécessite un passage à pied. Nous décidons de faire demi-tour là, pour profiter de la poudre et pour avoir le temps d'en chaîner sur la traversée des Dents de Bédina.

 
Montée à la pointe du sciallet                                    Vue sur la Bédina depuis le sciallet

Le début de la descente s'accompagne pour moi de sensations bizarres : je réaliserai un peu plus bas qu'elles sont dues à de la glace collée sous mes skis. La suite est superbe quasiment jusqu'à l'"autoroute de la Jasse" que nous rejoignons vers 1500 m.

 

Pause sur l'autoroute de la jasse

On remets les peaux, et c'est parti pour la deuxième montée, bien plus ensoleillée. Le ciel se voile un peu mais la partie supérieure en arête reste magique. Une petite traversée nous mène jusqu'au départ aussi facile qu' improbable du couloir Ouest, caché au milieu des rochers .

La descente du couloir et du vallon qui suit ne peut se décrire avec des mots . La neige vole de tous les côtés. Avec ces conditions, on voudrait bien skier tous les jours dans ce niveau (4.2) . Le plaisir est intense. très vite, on rejoint la forêt où je mange un peu de neige en skiant sur une souche. Une route enneigée commodissime ramène à la voiture.

 
Renardes déchaînées



Laure a fait une 4.2 !

Publié dans Ski de randonnée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article