L'entraînement pour l'ardéchoise

Publié le par renarde1

Dimanche 11 mai 2008, Vercors 125 km / 2800 D+

Comme nous nous sommes mis en tête de faire le parcours de "la Volcanique" cette année, il ne reste plus qu'à s'entraîner un peu ... aujourd'hui, c'est le Vercors qui aura notre faveur. Départ à 9 heures de Beaufort sur Gervanne, par la petite route du col de la Croix absolument déserte. La pente est douce sur les premiers kms , le long de la rivière. Ca s'énerve un peu dans les trois derniers km sous le col. Le suivant est le col de Marignac : on ne croise toujours pas de voiture ! 

 

Sa traversée nous amène tout près de Die et là, on attaque le gros morceau de la journée : le col du Rousset. 20 km de montée en pente modérée.


Le temps devient bien nuageux, ce qui nous empêche de souffrir de la chaleur. mais les cyclistes qui descendent nous lancent au passage des prévisions alarmantes : il pleut là-haut, et ça caille ! Peu importe, le temps de monter, le soleil sera de retour .... et il en fut ainsi !

Un petit café et une crêpe de belle taille dans la station de ski un peu animée par les promeneurs, et c'est reparti pour le col le plus facile du monde : le col St Alexis. Je le soupçonnais même de descendre, jusqu'au jour où je l'ai fait en aller-retour. Conclusion : il descend quand on le monte, et aussi quand on le descend.

Après le village de Vassieux, c'est une autre paire de manches : le col de la Chau monte très fort, et réserve une surprise : quand yen a plus, yen a encore ! La route continue à monter de 100 m de dénivelé après le panneau du col . Nous arrivons au point haut du circuit , à 1441 m.  Le ciel est menaçant de tous les côtés. pour l'instant, nous n'avons guère senti plus de trois gouttes ...



Longue descente vers Lente puis col de la Portette bien tranquille. On attaque la première "bosse" du col de la Bataille. C'est une bataille en effet, je commence à en baver, et à cela s'ajoute le stress des coups de tonerre incessants. Bientôt un peu de pluie s'en mêle. Elle nous épargnera sur la deuxième bosse du col, avant de nous attaquer sauvagement un peu avant Léoncel. L'effet de cette pluie froide est instantané :on a l'impression d'avoir les articulations coincées.

 

La légère remontée de Bacchus permet de se réchauffer un peu, avant la descente à Beaufort sur Gervanne dans un paysage magnifique , avec verdure omniprésente,  rayons de soleil acides et fond de ciel noir d'encre sur le Vercors.

 

Publié dans vélo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gérard 25/06/2008 22:30

Il s'agit, en grande partie, du circuit que j'ai fait le 1er juin lors de la cyclo Gilbert Raynaud.
Sauf que, partie de Beaufort, tu a fait plus dur, en rejoignant Die par les cols de la Croix et Marignac.
Superbe et difficile circuit.Le col de la bataille se fait désirer, en effet.
Je continue a feuilleter ton blog avec délice.
Gérard

http://gjbetton.free.fr/index.php?2008/06/01/1255-velo-randonnee-gilbert-raynaud