Ardèche : une journée bien remplie

Publié le par renarde1

Lundi 4 août 2008, Labastide sur Besorgues vélo : 47 km/3 h/ 1147 m D+

Ce joli coin situé sur les contreforts du Mont Gerbier de Jonc a encore bien des secrets à révéler, même si je commence à bien le connaître : petites routes, fruits de bois et vasques paradisiaques ...

Hier, j'ai rejoins des amis ardéchois pour un petit périple dans cette région, au travers de plusieurs activités.
Pratiquer plusieurs sports, parfois dans la même journée, et les utiliser pour explorer différentes facettes d'une région est un peu mon dada. Je ne suis pas une grande sportive et en terme de performance, je n'arrive pas à grand chose. L'entraînement me sert tout de même un peu dans la mesure où il augmente le plaisir dans les sports d'endurance ; mais mes objectifs sont plutôt d'acquérir l'autonomie, puis d'explorer : à pied, à skis, en vélo, à la nage , en grimpant ...

Cette paranthèse philosophique terminée, voyons le parcours : d'abord le vélo, avec une boucle assez brève mais bien montagnarde : Labastide sur Besorgues, Burzet, Péreyres, Lachamp Raphaël, et retour par la forêt de L'Areilladou puis le long de la Besorgues. 47 km avec deux cols , quelques sections raides pas trop longues, et quelques redescentes en cours de montée. Le dénivelé est assez important par rapport à la longueur du circuit.

 
Burzet et ses moulins                                                              Vallée de la Besorgues

Au cours de cette montée, nous avons posé les vélos pour aller à tour de rôle voir la cascade de Ray-Pic par une brève marche à pied dans les bois : 2 eme activité de la journée .



Je ne compte pas comme activité les multiples arrêts myrtilles, framboises, et autres fraises des bois : impossible de résister.

En redescendant vers la vallée, la chaleur se fait pesante : c'est le moment de pique-niquer, et de se rafraîchir un peu dans l'aqualand, avant la troisème activité de la journée, la randonnée aquatique.

Cette fois-ci, c'est la partie haute de la Besorgues qui est au programme. Grâce aux précieux renseignements d'un sympathique guide de Céven Aventure  nous avons bien profiité des attraits de la rivière. L'approche toute simple se fait par un chemin ombragé qui part un peu avant le pont, que l'on quitte après un petit affluent. 
Les plus beaux obstacles sont concentrés dans le haut, en-dessous la marche est peu intéressante même si on peu s'amuser à se glisser dans quelques trous. Il faut alors sortir sur un chemin.
En revanche, le haut est de toute beauté. Plusieurs sauts d'une bonne hauteru sont possible. Au niveau d'une belle cascade, quelques passages d'escalade et une désescalade délicate amènent au milieu du flux. Depuis une plateforme très arrosée, on se laisse glisser en tobaggan rapide jusque dans l'imposante vasque.

Dans cette même vasque, j'ai effectué le premier saut de 8 m de toute ma vie , depuis un beau promontoire rive gauche !

La journée se termine par une baignade dans les vasques à la température plus douce de la Volane.

Une vraie journée d'été !

Publié dans vélo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article