l'ardèche du Sud en vélo

Publié le par renarde1

Dimanche 7 septembre 2008, Viviers Vélo, 109 km, 1600 m D+ , 18,5 km/h

On a tant reçu d'eau hier (pourtant moins que les infortunés habitants du nord de la Drôme et de l'Ardèche ...) , que la direction pour aujourd'hui s'impose d'elle même : le Sud . Nous n'avons pas participé au Rallye de la fête des vins à St Péray hier, pour d'évidentes raisons météo. Pourtant, nous avions mis le réveil, mais si, mais si ... donc, nous avons eu de l'eau, mais pas de vin ...

C'est par conséquent l'ardèche du Sud qui recevra notre visite. Nous connaissons peu ce coin, qui demande une petite heure de route pour parvenir dans le vif du sujet. Nous nous garons un peu au-delà de Viviers, sur la route de St Thomé.
Il fait très beau mais étonnament frais pour le coin et la saison.
La route est peu fréquentée à 8h30 du matin, elle l'est encore moins après avoir bifurqué en direction de St Remèze. Nous remontons une petite vallée tranquille, avavnt d'aborder une descente panoramique. Il reste de la brume sur les alpes, mais la vue sur le Tanargue et le Coiron est superbe.


 
Mais que fait-il ?                                               Ah, là c'est plus clair ...      

Nous décidons d'aborder Vallon Pont d'Arc par un petit détour par les gorges. Il y a beaucoup de monde au belvédère qui permet d'admirer la belle couleur marron de l'ardèche !!! le Pont d'arc est toujours aussi massif et impressionnant; je ne l'avais jamais photographié, car jusqu'à présent c'est en kayak que je l'avais franchi !

 

Dans le village où nous faisons la pause déjeuner à 11 heures du matin (ben oui, on partait pour une grosse demi-journée), c'est toujours follement animé. Là un coup de fil de Solange nous annonce que nous pouvons prolonger : une amie l'emmène faire du cheval.

Nous repartons donc vers Lagorce, puis visitons Rochecolombe et son chateau en ruine. perché, le chateau, bien sûr ! Avec vue sur une spectaculaire cascade, bien en eau aujourd'hui

 


Après un bref passage sur la voie rapide, en roulant sur quelque chose qui ressemble à une bande d'arrêt d'urgence, nous reprenons la tranquille vallée de l'Ibie ; un petit dessert à St Maurice, puis une montée un peu plus coriace (toutefois raisonnable) sur une route minuscule au revêtement malmené nous conduit à Valvignère, par un petit col sans nom .

 
Valvignères                                                     St Thomé

Avant de la rejoindre la voiture un petit détour pour visiter St Thomé (perché, le village) s'impose !!!

Un circuit long mais facile, aux pentes modérées, à l'exception des petites visites aux villages perchés !

Publié dans vélo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article