Le Tourniol : une autre boucle

Publié le par renarde1

Dimanche 21 septembre 2008, Vélo, 75 km, 1384 m D+

Cet après-midi, Jérôme prend le train pour Paris et j'attaque tardivement ma boucle du jour, après beaucoup d'hésitation !
Je comptais me garer à Barbières, rejoindre St Nazaire en Royans et traverser le Tourniol dans le sens Est-Ouest ; mais arrivée à Besayes la route est barrée en raison de la brocante, le périple en vélo partira donc de là.
Je rejoins le village perché de Marches, me perd un tantinet dans une petite route qui termine en impasse, puis rejoins la tranquille départementale à Rochefort Samson. Rochefort Samson, un de mes terrains de jeu avec la belle falaise de la Combe d'oyans. On y trouve des voies de plusieurs longueurs, pas trop dures, à l'équipement aéré et au caractère un peu "montagne" : le Spigolo, le Chemin des Dames, le Pilier Oublié, la Françoise ... j'ai d'ailleurs rencontré par hasard, dans une soirée, le frère de la Françoise qui a donné son nom à la voie. Mais je m'égare ...




Après Beauregard Baret, le rythme devient rapide et le reste jusqu'au-delà de St jean en Royans. A Oriol, la montée commence ; il s'agit d'une montée raisonnable au début, devenant carrément cool avant l'arrivée à Léoncel. Seuls les 3-4 derniers km s'énervent au-delà de 6%. revers de la médaille, c'est une montée longue    (20 km)  où il faut un peu de patience.  On longe le Léoncel, un autre de mes coins favoris, pour le canyon cette fois !

Le cadre est superbe et je peux compter les voitures sur les doigts d'une main. Mais une affreuse brume triste et humide a envahit le secteur, donnant un aspect lugubre aux coins les plus avenants. Les prairies vertes au bord du ruisseau semblent attendre la crue. L'humidité est presque palpable.

 

Abbaye de Léoncel                                                 Coin de verdure un peu tristoune


Après un petit arrêt chocolat au "Bon Air" à Léoncel , j'en finis avec le Tourniol. Les 18 km de descente, à 18h30 , qui m'attendent seront bien frais, même pour une renarde polaire. Je sors les jambières, et pour le haut le maillot, la veste et le coupe-vent montagne (avé la capuche sous le casque) feront l'affaire.

 
Sortez les vestes                                                    Brouillard aussi pour les grimpeurs du "Rois gros nez"

Publié dans vélo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Matthieu 22/09/2008 18:03

Bravo, c'est un blog très riche. Bonne continuation!