Vires au-dessus de la ville

Publié le par renarde1

Samedi 11 octobre, Grande Roche St Michel

Côté Vercors, Grenoble est dominé par les rochers. Entre la face Est du moucherotte, belle balade déjà considérée comme alpine, et le col de l'Arc, se dressent les impressionnantes falaises de la Grande Roche St Michel.
La chose improbable, c'est qu'il existe des vires qui parcourent cette paroi, et qu'il n'y a pas besoin d'être adepte de l'escalade de haut niveau pour s'y promener. (enfin, il faut tenir ferme sur ses deux pieds tout de même)

L'idée du jour était d'aller découvrir ces vires avec un accès tranquille et peinard - pour ne pas dire fainéant de base- - : Depuis le stade de neige de Lans en vercors, on accède aux crêtes sans même avoir l'impression de monter. Il est même possible d'utiliser un VTT.

L'itinéraire suivi aujourd'hui, grâce à une viue d'ensemble fournie par Yvon



 
La falaise vue depuis "l'entrée"                    L'ombre de la photographe

Des crêtes, un petit couloir assez terreux et gras, une descente où l'on devine un cheminement, puis une traversée délicate et exposée nous amène à une vire relativement confortable. 

 
Une traversée délicate                                  l'herbe adoucit l'ambiance ....

Il ne s'agit ni de randonnée, ni d'escalade : du terrain à chamois, où la corde et quelques sangles et coinceurs sont utiles. En effet, il n'y a pas à tortiller, c'est pas dur, mais une chute serait mortelle à coup sûr (à moins de rester pendu à un arbuste par son lacet de chaussure, ce que je ne souhaite à personne) 


La vire avec l'interruption rocheuse bien visible à gauche

 
Deux pitons facilitent le passage clé                                Et on continue ...

 

Lorsque cette vire présente une interruption rocheuse, en un endroit où l'on peut accéder par le bas, il faut sortir ses dégaines (il y a deux pitons) et traverser la zone rocheuse la tête sous le surplomb. Il n'y a pas de grande difficulté mais il faut vérifier la solidité des prises. Une descente délicate ramène à la vire, toujours aérienne et bien fréquentée par les chamois, que l'on poursuit jusqu'à une zone forestière. Le cadre est extraordinaire, surtout en cette saison aux couleurs insolentes sous le soleil.

 
                                                                             Ben oui, le chemin est là ....

On remonte en zig-zag entre arbres et rochers dans du terrain raide , et juste sous les falaises, on prend à gauche une diagonale qui amène à un point de vue fantastique. En grimpant sur le pilier au-dessus, on sort sur les crêtes, entre le Moucherotte et le point de départ. 
 


Ici le cheminement et la vire sont bien visibles ... il n'y a pas vraiment le choix !

Après cette incursion dans le monde vertical, il ne reste plus qu'à redescendre aussi peinard qu'on est monté, vers le plateau des Ramées, en croisant des familles qui profitent de ce superbe environnement facile d'accès, et un daim poursuivi par des chasseurs ...

Ce joli tour ne prend que la matinée - et quelle matinée !

Plus d'infos : un topic de bivouak sur le sujet
Un autre parcours, avec accès par le bas de la face

Publié dans randonnée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean 20/10/2008 21:44

Bonsoir Brigitte,

super "balade", qui me tente beaucoup, en plus en habitant juste dessous....
Petit détail, dans le commentaire de ta dernière photo : les chasseurs ne poursuivaient certainement pas un daim, mais un chevreuil ; il n'y a pas de daim sur le plateau de Lans/St Nizier.

A bientôt , peut-être en ski ?
Jean
PS: Super ton site !

jean Michel GENEVE 13/10/2008 19:14

J'aime bien ton terme "BALADE" sur Bivouak !!!!
Superbe journée,vous avez dû en prendre pleins les yeux
Veinards: on rien vu qu'une mer de nuage !!!!

Jérémy 12/10/2008 18:30

Y a pas à dire, le vercors c'est jolie...
Jolie photo.

yvon 11/10/2008 17:51

Magnifique ! Presque l'aventure à 2 pas du centre ville. J'adore.