Vélotaf

Publié le par renarde1

Valence, le 7 novembre 2008, vélo

Vélotaf ! Le mot, bref et percutant, m'amuse beaucoup. J'ai pas mal circulé à vélo pour aller travailler lorsque j'habitais à Grenoble... et depuis que je ne travaille plus à 50 km de la maison, j'ai recommencé.

Je travaille dans deux lycées, respectivement à 1,5 et 6 km de la maison. Avec mes horaires en dentelle, cela représente de 3 à 25 km selon les jours et la multiplication des allers-retours. Le retour à la maison comprend une remontée de 40 m de D+ environ, en pente modérée. J'utilise un VTC (Btwin) qui convient bien sur ce type de trajet.

J'ai grand plaisir à "vélotaffer". En premier lieu, c'est rapide, très rapide,  plus qu'en voiture. Le matin, j'éprouve une joie perverse à doubler le camion poubelle dans une rue étroite comportant une bande cyclable, tandis que toutes les voitures continuent à patienter derrière (et elle est longue, cette avenue)

L'autre avantage, c'est la possibilité d'observer mille scènes de la rue et de la ville : un vrai spectacle.

Le trajet est très riche en bandes cyclables, mais ces dernières ont été conçues pour une vitesse ... de piéton ! Elles comportent une série de pièges et d'obstacles qui rendent le trajet joueur. Une des sanctions les plus radicales en cas d'erreur, c'est le plongeon dans le canal (curieusement assez propre) avec les petits canards.

 
Attention au canal !                                                                 Coucher de soleil depuis le lycée ...

Travailler dans le milieu lycéen a réveillé pour moi des tas de souvenirs ... j'ai retrouvé des camarades de classe grâce à Copains d'avant  ... et surtout presque tous les morceaux que j'écoutais à cette époque sur http://www.deezer.com/ ... Deux sites très utiles pour une petite séquence nostalgie !

Publié dans vélo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gérard 07/11/2008 20:36

C'est bien de "vélotaffer". Ecologique et source de plaisir (s'il ne fait pas trop mauvais temps!).Je ne connaissais pas ce mot, un mot que j'aime bien aussi.
Merci pour tes encouragements pour le marathon.
Je vais essayer de me faire plaisir sur ce parcours tout en bord de mer, de Nice à Cannes.
Amicalement
Gérard