Deux bouquetins, deux chamois, deux montées, deux descentes

Publié le par renarde1

Dimanche 7 décembre 2008, Tête des Chaudières, ski de randonnée, 1650 m D+

La tête des Chaudières, située au Sud de la station de ski Villard-de-Lans/Corrençon, offre une randonnée à ski principalement boisée et dont les pentes supérieures ne sont pas raides. En ces temps de plaques à vent et d'avalanches, voilà qui fera notre affaire pour aujourd'hui.

Tout commence par une déception : depuis mardi dernier, la quantité de neige à Corrençon a diminué ; la pluie est tombée jusqu'à 1400 ou 1500 m, et les bois en partie basse ne sont guère skiables en descente. Ceci dit, plus on monte, plus c'est beau. Le soleil nous touche sur un petit éperon, avant de descendre dans le vallon sous le col de la balme.
 


Nous remontons ce ravissant vallon ; Je rencontre André Souvignet, organisateur de mon voyage en Norvège en 2005. Lorsqu'on débouche au col, la vue des falaises au-dessus de la mer de nuages est à couper le souffle : je ne compte plus mes arrêts-photo. 






Sur une bossette au-dessus, nous voyons apparaître deux gros bouquetins. Curieusement, ils sont bientôt rejoints par ... deux chamois !
 
Sur cette bosse ... ce sont les bouquetins !                     En plus il a de la neige sur les cornes !

Au sommet il souffle un petit vent froid. Nous n'y restons pas longtemps et attaquons la descente dans une poudreuse travaillée par le vent. Plus bas, nous quittons l'itinéraire classique pour tirer à gauche dans des bois au relief complexe où le plaisir vient aussi de l'incertitude. La neige y est sublime . Il faut faire attention, il y a des scialets, des failles, de petites barres rocheuses. Tout cela n'est pas encore comblé par la neige.

 

Laurence dans les bois !                                                                            Une skieuse en partie haute

Vers 1400 m, nous tirons à droite puis remontons jusque vers 2000 m pour dévaler les pistes encore fermées. Dans le haut il reste encore de la neige vierge, en bas, c'est tracé et surtracé !

Fantastique ce début de saison ! J'ai un peu mal aux jambes quand même ce soir, il va falloir que je descende l'escalier pour aller dîner ...

 


Publié dans Ski de randonnée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Brigitte 08/12/2008 19:32

Pas de souci non plus du côté de la tête des chaudières, tout comme sur la classique des Vans... évidemment on peut toujours trouver un couloir pour faire le kakou ... pour nous le risque aurait plutôt été le scialet invisible ... moins qu'au Granier quand même (là-haut les trous font peur)

jj 08/12/2008 18:57

Sympa la ballade, belles les photos.Nous, nous sommes restés prudemment et sans originalité sur les Vans suite aux nombreuses injonctions du PGHM qui y a fait une intervention ...l'après midi même.En fait le gars qui s'est fait secoué sans trop de dégats(un genou) a fait le kakou dans le couloir N du petit Vans où la plaque était vraiment visible.

Maous Artiste Défiant l'Olibrius 08/12/2008 17:37

Je comprends bien qu'avec un tel panorama, on ne compte plus les arrêts photo. ;-)

Dracip27 08/12/2008 11:52

Bravooooooooooooooooooooooooooo Brigitte,tu es la gagnante à la question "Ou peut on trouver de l'eau en permanence en faisant du vélo?".
Gagné par une sportive.Mes félicitations.

Fantomas 07/12/2008 23:41

Superbe sortie . Par chez moi pas de soucis d'eneigement , on est gaté , mais beaucoup de vent sur les sommets , çà c'est moins cool