Du frigo au four au Col de la Baisse

Publié le par renarde1

Jeudi 29 janvier 2008, col de la Baisse , ski de randonnée , 1510 m D+

Etant donné que Baisse signifie Col, le col de la Baisse situé dans le massif du Coiro rejoint le Glacier des glaciers et le Pas du pas dans la série des pléonasmes (avec le grand géant et le petit nain).

Ca n'empêche pas d'y aller pour cloturer ce mois de janvier qui est pour moi le meilleur mois de janvier de tous les temps en matière de D+ en ski de rando et de nombre de sorties !

Suite à une série de désistement, Laurence et moi nous retrouvons à deux pour cette belle journée (de grève).
Notre choix se porte sur de coin que nous ne connaissons ni l'une ni l'autre.

Nous commençons par dépasser le hameau de départ (le Mollard) de quelques kms. Demi-tour, toute : cette fois ça marche. Nous commençons à remonter dans ce vallon bien froid , tout en bavardant ,le chemin ravagé par un quad, puis la forêt doucement inclinée qui suit. Ah mais, on est à 1200 m, il faut commencer à se préoccuper de bifurquer vers la Combe Fourane dont l'entrée n'a pas l'air évidente !

Au milieu : c'est hors de question : il y a un ruisseau avec des cascades de glace. Nous effectuons une tentative à gauche, mais vite abandonnée car elle ne semble pas déboucher.  Retour sous les cascades donc. Nous finissons par trouver une ligne à droite au milieu des arbres et des vernes, qui nous permet avec pas mal de conversions de pénétrer cette combe bien défendue.

La neige semble croûtée, et Laurence imagine rentrer sur skitour une sortie à une seule étoile, voire ne pas la rentrer du tout tellement elle sera nulle !!! La suite des évènements aura raison de son pessimisme.



1500 m jusqu'au col, ça prend du temps ! La partie haute est au soleil , et là tout change : on le sent qui vous cuit alternativement le côté droit, le côté gauche, au gré des conversions. J'ai un petit coup de fringale juste avant la dernière pente. Avec un petit bout de sandwich, ça va beaucoup mieux, et nous pouvons bientôt contempler le panorama sur les écrins qui s'offre à nous.

 
Arrivée au col


Incroyable, nous sommes rejointes par un skieur : un spécimen rapide car le reste de ses  troupes est quelques centaines de m de dénivelé plus bas ... étonnant de rencontrer du monde en semaine dans un coin aussi sauvage.
 
Four                                                                                             Frigo

La descente se révèle bien meilleure que prévu : des zones soufflées portantes , une section un peu changeante, puis une magnifique pente en poudreuse ... de la neige de printemps, un peu de poudre légèrement cartonnée sur fond dur .dans les bois .. la seule section croûtée est très plate, pas besoin de tourner. Le pire reste peut-être le chasse-neige dans le chemin glacé abîmé par le quad, et les 20 m dans le pré en bas vraiment moyens.

Publié dans Ski de randonnée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article