Casser la croûte sous le soleil en Valjouffrey

Publié le par renarde1

Mardi 3 mars 2009 , Crête de Ferrand, ski de randonnée, 1500 m D+

La sortie du jour est décidée au dernier moment, alors que la voiture roule déjà vers le Sud à la recherche du soleil. Et encore, il faudra arriver à 2300 m pour choisir le final : le magnifique couloir de la crête du ferrand !

En attendant, il pleut à Valbonnais ... mais au Désert en Valjouffrey les premières trouées de ciel bleu apparaissent.  Le temps de remonter le vallon jusquà la cascade de la Pisse, l'Olan apparaît avec un phénomène météo spectaculaire : son ombre est projetée sur les nuages.


L'ombre portée de l'Olan
Maintenant, il faut surmonter la cascade de la Pisse. La neige est mauvaise, on passe à travers même à skis. Après quelques acrobaties dans les vernes, nous traversons le ruisseau pour arriver en terrain plus facile. Un cirque rocheux superbe nous attend pour une première pause dans un cadre somptueux.

 
L'eau claire réveille des envies de baignade ... dans la pisse             La suite au fond à gauche du cirque ...

Pour passer à l'étage supérieur, il faut remonter un large couloir bordé d'une barre rocheuse. Malgré les nuages qui s'y promènent, la chaleur est pesante dans cette face Est, et nous y laisserons quelques litres de sueur !
Vers 2300 m, nous laissons pour un moment la mer de nuages derrière nous.


Au-dessus des nuages

C'est le moment -clé du choix, et celui-ci s'impose de lui-même : le couloir encaissé qui mène à la crête de ferrand est au-dessus de nous et nous tend les bras.
 
 Johan                                                                Charles recharge la gourde en neige fraîche

Le couloir

Nous remontons à skis le cône, puis la première partie. Bientôt l'accroche devient insuffisante et nous devons mettre les skis sur le sac. Laurence et moi nous arrêtons lorque le couloir devient étroit, raide et galcé, sur une plateforme providentielle au pied d'un rocher noir, tandis que les garçons continuent vers la crête et le soleil. 
 
Dedans !

De notre plateforme, je descendrai à pied pour chausser plus bas, tandis que Laurence descendra à skis les 50 premiers m en neige très croûtée ! La descente du couloir n'est pas vraiment aisée. Il faut skier la contrepente croûtée. , car le fond est en neige dure et irrégulère. Cinq virages en poudreuse nous permettent de venir à bout du cône.
 

Nous nous asseyons toutes les deux dans la neige pour attendre les autres, qui ont fait 200 m de plus pour atteindre une épaule ensoleillée et panoramique. L'ombre, puis le brouillard nous rattrappent. Nos voix nous reviennent en écho. Bientôt nous entendons des voix, puis le chuintement des skis sur la neige ... tout cela sans rien voir !

La descente ne restera pas dans les mémoires, en tous cas pas du côté plaisant : les 10 cm de neige fraîche humide présents sous la sous-couche ferme ont regelé en passant à l'ombre : cela donne (encore !) une petite couche croùtée .... Pourtant, en atteignant le replat sous le cirque 1800 m, nous sommes conscients d'avoir mangé notre pain blanc, même s'il ne l'était pas tant que ça !

La descente le long de la cascade de la pisse s'effectue en effet dans une des neiges les plus pourries que j'ai jamais vue ! L'enfoncement va jusqu'au sol, il est quasi impossible de skier dans cette épaisse mélasse, pourtant garder les skis aux pieds est indispensable ! Un peu de bricolage, escaliers, accrobranche, dérapages, viendra à bout de se passage hors-catégorie ... A côté, la partie de pousse-bâton pour rejoindre la voiture n'est qu'une formalité sous un soleil bien printanier ...

Le Désert en Valjouffrey, entre hiver et printemps

En résumé, une sortie dans un cadre fantastique, avec une neige à oublier !

Publié dans Ski de randonnée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Laurent 07/03/2009 19:28

Belle ballade encore une fois. Cette ombre est vraiment surprenante, je n'ai jamais observé ce phénomène mais j'espère pouvoir en être le témoin un jour.

Pascal S 06/03/2009 23:24

bonjour !
Très belles images...

Celle de l'Olan avec son ombre dans les nuages est surprenante... bravo !

@+