Quatre jours en vadrouille : J3 / Banane Flambée

Publié le par renarde1

Lundi 6 avril 2009, Couloir en banane à la Font Sancte, ski de randonnée, 1450 m D+,

Comment résister à l'esthétique du couloir en banane à la Font Sancte ? L'image ci-dessous, prise le lendemain depuis le Chauvet, parle toute seule ...



Il y a des années que ce couloir exerçait sur moi une attraction particulière. En l'en de grâce 2001, tandis que le BLMS -les anciens comprendront- écumaient les pentes raides de la région, je fis un séjour en famille à Maljasset et je gravis à skis le col du Sanglier. Les conditions étaient parfaites, le couloir de la banane était là en face, lisse et attirant ... mais c'était une autre époque, nous n'étions pas partis pour ça ... et depuis, je rêvais d'y revenir pour finir le travail.

A l'aube, nous grimpons dans le champ au-dessus de La Barge Nous sommes 6 à remonter le couloir,;Cisou et isa partent pour un grand tour derrière la Font Sancte, Laurencce ; Laure et moi sommes bien décidées pour un aller-retour, quant à Benoît, il se décidera en haut.

La montée est longue, en partie à pied, mais vraiment magnifique, avec une partie supérieure qui ne se dvoile qu'au dernier moment.  Laure s'arrête à l'abri sous un rocher au milieu du couloir, seul point de repos un peu plat sur presque 1000 mètres. Je continue mais la partie à pied me paraît dure, je suis quelques minutes derrière Benoît. Nous pourrons remettre les skis en haut et dès lors, ça va beaucoup mieux ! 
Malheureusement il y a beaucoup de boules et de relief en partie médiane.

 
Le dernier replat avant les choses sérieuses                  
 
Mais ça passe où ???                                                             Arrivée au "rocher de Laure"
 

Waouh quelle pente !!!                                                            Le haut se dévoile ... mais que de boules !
 
Sublime ...                                                                                   Quand même un peu fatigant ...


Haut du couloir ... quelle belle ligne !

 
Et un rocher rouge du plus bel effet ...                                  J'arrive en haut du couloir

Benoît descend finalement avec les renardes.Nous ne tardons pas car le brouillard semble vouloir s'attaquer au couloir !
 

Après quelques virages croûtés, l'entrée dans le couloir est la meilleure partie. Il faut skier près des parois rouges, là où la neige a décaillé (et même un peu trop) . Les sections encore dures sont dangereuses à cause des boules. Par contre, en restant dans la neige molle, un dévalage est hautement improbable. Le couloir n'est pas bien raide, il est juste long.
Il fait chaud, ça devient bien mou, une vraie banane flambée !
Avant de retrouver Laure, nous traversons une zone pénible où il y a de très grosses boules et des reliefs de type goulotte. En dessous, c'est de la neige très très lourde, c'est très physique à skier !

Dans les immenses pentes lisses de la montée, nous déclenchons le départ "d'escargots " et tout est ravagé après notre passage ... Ce n'est rien à côté de ce que nous ferons partir dans la raide section boisée en bas : la neige est totalement pourrie et rien ne tient; chaque mouvement déclanche une coulée de neige lourde, pas rapide mais dangereuse à cause de son poids, on peut vite se blesser. Il faut prendre garde les uns aux autres, et chercher les passages les moins raides.. L'une de ces petites coulées essaye de m'embarquer les pieds, je lui résiste ... en plantant les bras dans la neige du dessus. Non mais !

 

De la place pour skier !                                                            Trois renardes

Pour en terminer avec ces aventures, et en attendant les adeptes du "grand tour", nous allons boire un pot à Maljasset, où je retrouve le gardien du refuge aussi en verve qu'en 2001 ! Nous trouvons un randonneur pour nous photographier tous les quatre!

Publié dans Ski de randonnée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pascal S 13/04/2009 20:31

Superbe cette sortie !
En plus d'être des sportifs et sportives de bon niveau, vous maitrisez bien la technique !
bravo