Les Sucs de l'Ardèche Verte

Publié le par renarde1

Mardi 19 mai 2009,  St Agrève , vélo 76 km, 1250 m D+

Cette semaine Jérôme est en vacances (moi aussi, tous les mardis) et nous profitons du beau temps insolent pour aller découvrir un coin un peu éloigné de Valence. Nous connaissons St Agrève, pour y être passés lors de nos cinq Adéchoises.
Mais qu'y-t-il au-delà de St Agrève ? C'est ce que nous voulons découvrir aujourd'hui.
Voici le parcours

A début nous sommes en terrain connu puisque nous passons non loin du Lac de Dévesset, sur lequel nous avons ... marché cet hiver. Le paysage a un peu changé depuis !


Le Lac du Dévesset et le Mézenc

 

De petites routes nous mènent à Tence, puis Yssingeaux, dans une campagne verdoyante où l'on peut apercevoir les reliefs caractéristiques du coin : les Sucs. Ici il se présentent sous forme de collines raides et régulières, couvertes de forêts.

Genêts et Sucs : les paysages du Mezenc

Tence
et Yssingeaux sont de grosses bourgades assez animées : le marché de Tence nous fournit les fromages de chèvre du déjeuner, et nous prendrons le café à Yssingeaux, dans des chaises longues s'il vous plaît, non mais, on dirait des touristes ...

 

Le retour, très joli également, sera un peu plus difficile, avec plus de montées marquées et du vent de face. Ces plateaux à plus de 1000 m d'altitude doivent être très austères en hiver.  Dans les hameaux, les maisons sont assez dispersées, de belles maisons trapues en pierre brune.

 

Nous passons par Le Chambon sur Lignon, un village dont le nom est connu bien au-delà de ces Hautes terres du Mézenc, pour son émouvante histoire . En entendant les enfants jouer dans la cour d'une école, j'ai une pensée pour ces enfants juifs qui ont passé ici, dans ces fermes, plusieurs années de leur vie pendant la dernière guerre, et qui ont pu grandir, avoir à leur tour des enfants, des petits enfants ... une pensée pour ces personnes qui les ont sauvés.
Là, un local sympa nous indique la petite route assez raide qui permet d'éviter la grosse départementale pour le retour à St Agrève. Valence n'est pas bien loin mais en Ardèche les routes ne sont jamais bien rapides ... heureusement nous n'aurons pas, à la traversée de Lamastre, à affronter un enchevêtrement de camions dans les rues étroites comme ce matin ! 

Cette fois, la saison de vélo a vraiment démarré ... l' "envie d'Ardéchoise" se fait plus insistante ... A St Agrève il faisait encore frais (19°) , à Valence ce soir c'est l'été et la piscine est à point (22°C- maintenant on peut vraiment se tremper facilement et nager) . 

Publié dans vélo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article