Rencontre avec les amoureux de la Longue Distance

Publié le par renarde1

Samedi 30 mai 2009, Alixan, vélo,  64 km , 300 m D+

Ce matin je commence par vouloir cuisiner des brownies pour aller saluer nos amis du forum de l'Ardéchoise, Cricri et Benny qui viennent de démarrer un brevet 700 km "maison", qui les occupera plus ou moins tout ce long week-end.
Evidemment, je n'ai plus ni farine, ni oeuf, ni chocolat : il est temps de refaire rapidement quelques courses si je veux être équpée pour le rendez-vous ! En effet, un SMS m'indique qu'ils n'ont pas de retard !

En effet, nous allons un peu au-devant d'eux et les retrouvons entre Bourg de Péage et Alixan un peu avant l'heure de rendez-vous prévue. Leur itinéraire (un vrai voyage de la région lyonnaise vers le Sud de la France et retour) est détaillé ici .


Les aventuriers bien frais après 128 km !

 
Cricri                                                                                           et Benny  ... à la pause Brownies !

Je suis fascinée par cette pratique du vélo qui apporte une dimension supplémentaire, une nouvelle notion des distances, et par tout l'aspect préparation, répartition des efforts et du repos, force mentale que cela nécessite.

Un brevet 500 ou 700 km, c'est un peu l'équivalent de la traversée de Belledonne non-stop en ski de rando (en plus long, mais avec un peu plus de temps de pause sommeil car dormir dehors est plus sympa en Provence en été qu'à 2500 m, sur la neige en hiver. ) Il faut savoir tenir un rythme, et tenir suffisamment à son défi pour que les baisses de moral ne prennent pas le dessus sur l'envie d'aller au bout. C'est aussi une aventure, une vraie, pas comme dans Koh-Lantha (Je me branche toujours avec une copine qui me dit que koh-lantha, elle aime bien car c'est l'aventure)
Là, il n'y a pas de voiture d'assistance, pas d'équipe de télévision. On peut avoir chaud, froid, faim et soif ; on n'appelle pas les secours pour ça et on pédale ! Enfin, bref, un beau défi !

Nous les accompagnons pendant une petite vingtaine de kilomètres ; la route est très passante mais nous faisons un petit détour dans Chabeuil, pour quelques kilomètres tranquilles sur "la Route des Sables" . On a bien essayé de les faire passer par le col de Tourniol mais Benny n'a pas voulu  ! Le plan de route est sacré !



A la bifurcation de Montmeyran, nous les laissons continuer vers le Sud. Leur parcours va deenir plus calme au point de vue circulation , mais aussi plus accidenté. Le temps est parfait, pas trop venté, pas trop chaud.

Quant à nous, nous rentrons par la plaine et Valence. Mon compteur est en panne, donc je suis un peu surprise des 64 km (en moins de 3 heures) calculés par le logiciel, mais bon !

Publié dans vélo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article