A corps perdus !

Publié le par renarde1

Jeudi 1er avril 2010 , Pic Pierroux, Dévoluy, ski de randonnée

 

Assez de cette météo instable, de cette nivologie capricieuse, de ces mardis à travailler sur l'ordi, de ces sorties sans ambition ... ce matin, malgré les prévisions mitigées, nous sommes décidés à sortir. Je me suis préparée mentalement à rencontrer sur mes routes la pluie, le vent, la neige: ça doit s'améliorer dans la matinée ...

 

Nous hésitons encore : la rando prévue dans le Champsaur a un final un peu raide, pourrait-il être plaqué ? Est-ce qu'il ne vaut pas mieux aller dans le dévoluy , sur un itinéraire plus tranquille où l'on pourra pousser machinalement les skis sous la neige ?

Il faut se mettre d'accord avant Corps, faire corps afin que le projet  puisse prendre corps !  Le Pic Pierroux émerge des nuages, nous le choisissons ... en oubliant que sa longue approche sur un chemin orienté au Sud n'en fait pas forcément le meilleur choix.

 

 DSC00048 DSC00049

Doutes du matin sous la neige ...                                          Mais ça va se lever, on y croit ...

 

Nous partons sous la neige, encore dans le doute ; la route d'alpage n'est recouverte que de quelques centimètres de neige, qui reposent sur la terre et les cailloux. Une éclaircie nous redonne de l'espoir. Et puis maintenant qu'on est là ... Laurence n'est pas en grande forme, et moi j'ai les bronches prises, une conséquence d'un banal rhume, courante quand on a de l'asthme. Ca ne m'empêche pas d'avancer mais si je dois accentuer l'effort (neige qui reglisse, pente plus raide) , j'ai le souffle court et les jambes coupées.

 

Aujourd'hui de toute façon, on n'avance pas vite, surtout avec ce plat qui n'en finit pas. Vers 1500 m, nous trouvons enfin une neige plus conséquente avec sous-couche, mais c'est le brouillard givrant qui se referme sur nous. L'orientation devient compliquée, on sort même la boussole. Le vent souffle, pas extrêmement violent mais bien froid. L'hiver est de retour ...

 

Le brouillard ne nous lâchera plus jusqu'au sommet. Quant à l'amélioration annoncée, il ne neige plus, la belle affaire ! On y voit à quelques dizaines de mètres. Nous parvenons au sommet d'une sorte de triangle neigeux, d'où semble partir une arête ; on distingue un couloir et quelques rochers. Notre aventure va s'arrêter là pour aujourd'hui.

 

DSC00050

Au sommet dans le brouillard et le vent

 

La descente se fait dans une neige étonnament bonne, poudreuse sur fond dur ; une "éclaircie" furtive permet de descendre un peu , puis on attend la suivante ... je fais une tentative pour descendre devant à un moment où le brouillard est très dense, c'est très flippant, on n'a aucun repère !  De plus je sais que ces belles pentes dominent une très haute falaise, et j'imagine arriver dessus sans la voir ... sauf que l'altimètre dit qu'elle est au moins 300 m plus bas .

DSC00052

Une micro-éclaircie qui dure vingt secondes !

 

DSC00055

On retrouve le soleil ...

laurence

Plus bas, la neige devient lourde, mais peu à peu le brouillard se dissipe ... encore une petite section où la visibilité devient très bonne, le soleil revient ... Il a fait fondre pratiquement tout ce qui recouvrait la route d'alpage .... d'où un portage des skis,assez  long quand même ...

 

DSC00059

Y en a plus

 

Il y a au moins un point positif, la neige était agréable à skier. mais c'est un peu dommage de n'avoir rien vu depuis ce beau sommet  ... et en plus dans le brouillard j'ai réussi à prendre un coup de soleil  . On ne peut pas gagner à tous les coups .... mais cette saison est , il faut l'avouer, très peu favorable du point de vue météo et nivologie, malgré un enneigement correct. Nous avons jusqu'ici fait des sorties assez nombreuses, mais souvent "faciles" et surtout courtes, dans des conditions parfois compliquées. Il y a des années comme ça ...

 

 

Publié dans Ski de randonnée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article