Ardèche-Lozère : sérieux et sauvage !

Publié le par renarde1

Vendredi 21 juin 2013, vélo de route, 194 km, 3900 m D+ en 10h50 (total 12h)

 

 

 

 

Au départ de la maison je parcours aisément les routes d'ardèche, et encore ... pas toutes.

Et si je pars d'Aubenas au coeur de l'Ardèche ? je peux aller jusqu'en Lozère.

 

C'est l'idée que je soumets à Cisou qui doit passer le WE dans les environs d'Aubenas.  Il construit un parcours qui reprend, à l'envers,  celui de l'Allier (un parcours en deux -trois jours de l'Ardéchoise) , et fait également une assez grande incursion en direction de Mende, en terra incognita

P1000003.JPG

Le Ventoux ...

 

A 7h30 du côté d'Ailhon (La Chaberterie) , il fait un temps frais et radieux, avec une atmosphère limpide (à l'oeil nu on devine la tour au sommet du Ventoux). Nous commençons par un parcours vallonné (plutôt globalement descendant dans ce sens) pour rejoindre la route de Valgorge. Il traverse ou longe les communes de Lentillère, Chazeaux, Rocher, Joannas, franchissant le col de la Bonne Rencontre , où l'on n'en fait aucune , puis en dernier le col de Rocles , débarassé des  démons de l'an dernier .

P1000004.JPG

Valgorge

 

Toutes ces petites routes sont superbes, sans fréquentation automobile, une mine à minitours pour les cyclos d'Aubenas.

P1000005.JPG

 

P1000007.JPG

La montée vers Valgorge puis Loubaresse, qui se redresse progressivement, est assez facile et se déroule dans un cadre de rêve avec une petite vingtaine de degrés, c'est carrément plaisant. 

P1000011.JPG

De Loubaresse une courte montée, puis une traversee sur une route minuscule donne le ton de la suite : on bascule sur la sauvage vallée où se niche le village de Borne, et son château hanté (mais aujourd'hui le fantôme devait se planquer à cause du soleil) . N'empêche que ce coin doit faire un drôle d'effet en hiver. Ca fait partie des lieux qui marquent : ce n'est que mon deuxième passage, mais c'est inoubliable.


P1000013.JPG

 

La descente est raide, la remontée en face l'est à peine moins, du moins jusqu'à l'église, avec du bon 10% au début. Ca reste soutenu autour de 7% jusqu'au col du Pratazanier.

P1000016.JPG

Remontée au col du Pratazanier

P1000017.JPG

De là rejoindre St Etienne de Lugdarès est très court et descendant.

Ce village est pouvu d'une boulangerie et d'une épicerie, les gens sont avenants et ont l'air heureux de voir du monde, au point que l'épicière nous met un parasol sur la table de pique-nique le temps de manger notre pain et fromage

P1000020.JPG

Ils ont même un ours qui rigole

 

P1000021.JPG

 

 

Ensuite, on rejoint le village de Luc. Il faut monter en direction du château, rien n'est indiqué, et on enquille une vingtaine de km sur une route sauvage (encore) qui commence par grimper à 1200 puis 1300 m d'altitude, sur un bon revêtement. 

P1000024.JPG

A la suite d'une petite descente, il y a une bonne grosse bosse qui commence à 11 % et termine à 13%  . Nous voilà au Cheylard l'évêque, un hameau perdu au milieu de nulle part, avec une chapelle perchée et de belles maison. Certains points de vue donnent une sensation "d'immensités inhabitées" .

P1000025.JPG

Le Cheylard Evêque

 

Une belle descente mène ensuite vers "Les Chazeaux", , de là une assez grande route qui domine le Chassezac amène à La Bastide, un gros village, presque un retour à la civilisation. Entre temps de gros cumulus ont fait leur apparition. Ils lâchent même trois gouttes mais je ne les "crois" pas. Juste parce que la meteo pour Aubenas donnait soleil toute la journée, erreur ! de ma part aussi d'ailleurs, car la montagne et Aubenas ce n'est pas pareil.Et du coup on n'a qu'un tout petit coupe vent, et rien pour la pluie.

P1000029.JPG

De la Bastide, il existe une très belle variante en balcon pour aller à St laurent les Bains. Elle passe par le hameau de Fagoux ; c'est une sorte de beau balcon au-dessus de la Borne, comportant plusieurs petites bosses pas très raides.

La température marque alors une baisse, il ne fait plus que 17°C ... pas bon ça ...

P1000033.JPG
St Laurent les Bains est blotti dans un creux, c'est une petite station thermale un peu animée, qui déjà se prépare pour la fête de la musique le soir. On y rencontre des curistes qui se promènent à pied ... et qui se font mouiller, car une première averse fait son apparition.  Je ne mets pas le coupe-vent et file à l'attaque de la remontée en face, qui est rude. La pluie se calme.

Gros morceau en effet que cette remontée de presque 500 m, avec de bons passages à 9 et 10% .

P1000038.JPG

C'est tout là haut, du côté du col de la Croix de la Femme Morte, que le ciel décide de nous embêter un peu plus. Il pleut fort (rien à voir cependant avec le déluge au col du Buisson samedi dernier) , on est vite trempés, et surtout il fait maintenant 12°C et on va se geler en descente. Le ciel accroche les sommets, sacré ambiance ...

 

Notre itinéraire devait nous emmener au Col de Mérand, puis à celui de la Croix de Bauzon, pour descendre ensuite sur plus de 20 km jusqu'à Jaujac. Trempés, par 12°C et même moins car il faut encore monter à 1400 m ... je sens que ça va être galère. Seule solution : perdre rapidement de l'altitude pour retrouver quelques degrés et sortir de l'averse ...

Le col nous verra une autre fois !

P1000040.JPG

Loubaresse, sous la pluie ... vélo contre roulotte, on échange ?

 

 

Donc on reprend le chemin de Valgorge et notre itinéraire de l'aller ... la descente par là a quand même 800 m de dénivelé ... positif ! pour rejoindre la voiture avec toutes ces petites collines.

 

De quoi nous réchauffer après la partie haute qui fait un peu trembler . mais la route aussi fait un peu trembler, le revêtement n'est pas top
La pluie finit par cesser mais menace toujours. On parvient à sécher un peu quand même, et à avoir chaud. C'est marrant de faire les petits cols dans l'autre sens, ça ne ressemble pas du tout (les passages sont plus raides dans le sens Valgorge-Lentillères)

 

On termine ce beau circuit très varié et assez sérieux bien après 19h , on peut oublier la moyenne d'autant qu'on n'a même pas eu de vraie grande descente sans flotte pour la faire remonter un peu ... par contre c'est un vrai paradis pour cyclistes au regard de la tranquillité mais aussi de la variété des terrains rencontrés !

Publié dans vélo

Commenter cet article

philkikou 23/06/2013 20:51


Bien récupérée de l'Ardéchoise !!!  Mais toujours poursuivi par la pluie   


Beau parcours !! C'est bien de faire des sauts de puces et de varier les parcours, les paysages et les plaisirs !!!

renarde1 23/06/2013 21:11



Grrrrr ce que j'ai pu me faire mouiller en ce mois de juin où pourtant j'ai fait de superbes sorties !



gillou 23/06/2013 19:31


Je connais bien le coté lozère ,à mon avis encore plus beau que l'ardèche , mais le climat est plus rude , dommage pour la météo ,à refaire , et puis un peu plus loin la haute bigue !!!!!bonne
semaine

renarde1 23/06/2013 21:10



Eh oui faut toujours que j'arrose quelque chose, la ligne de Karman peut-être !
Ces coins sont vraiment sympas pour rouler, il y a des changements d'ambiance saisissants !



l'Ange Blanc 23/06/2013 17:53


Slt Brig, je connais le Col de l'Homme mort et là je découvre celui de la + de la Femme Morte, sacrée balade Ardêchoise et que dire du dénivelé !!!

renarde1 23/06/2013 21:09



Eh oui avec ce dénivelé tout le monde est mort surtout avec l'embiance lugubre de l'averse !!!
Par contre oui c'est vraiment un parcours à conseiller : c'est sauvage de chez sauvage !



Vincent 23/06/2013 08:54


Elles sont maxi-chouettes ces routes, avec cette végétation qui inspire déjà le sud! Avec ta forme du moment nul doute que tu aurais pu tracter la roulotte de la dernière photo ;-)

renarde1 23/06/2013 21:08



Non je ne crois pas que j'aurais réussi (il y avait un cheval carrément costaud pour ça ) par contre je me serais bien
volontiers abritée dedans !!!



cestdurlevelo 22/06/2013 17:55


Sacrée ballade oui!!!! 3900m de D+ c'est du très costaud... bravo à tous les deux.


Un coin que je ne connais absolument pas... mais bon même Aubenas je connais à peine, alors...


Les photos au top comme d'habitude... une belle région isolée et rurale qui mériterait qu'on s'y ballade plus souvent tiens !

renarde1 22/06/2013 19:08



Ah oui, ça vaut un séjour avec un camp de base dans le coin ! Avec une énorme variété d'itinéraires et certains cols comme la croix de Bauzon avec 1000 m D+ qui n'ont rien à envier au Vercors ...
avec des bons petits raidards ... et aussi des vallées tranquilles avec des rivières longées par de petites routes qui montent à peine !