Classique revisitée ...

Publié le par renarde1

Mardi 26 octobre 2010, Grenoble-Valence 105 km (4h23 de selle et 4h45 avec les pauses)  + 7 km de balade en ville , 500 m D+

 

 

En vallée du Rhône, le vent est un phénomène tellement courant que dans un mois, les jours sans vent se comptent souvent sur les doigts d'une main. Mais celui d'hier était réellement tempétueux. De nature à renverser un vélo, comme en témoigne Gérard. Sur les forums meteo, j'ai pu lire que des valeurs non atteintes depuis deux ans, avaient été relevées sur un anémomètre. En plein après-midi, le vent a fermé mon coffre de voiture, ce qui n'était encore jamais arrivé !

 

Alors, j'ai rongé mon frein (pas trop, il fonctionne encore ... et il reste aussi l'autre )

Et en fin de matinée, j'ai pris le TER pour Grenoble, pour me faire une petite classique Grenoble Valence en toute tranquillité . ce n'est qu'un petit bout de mon parcours de fin juin mais j'aime bien. A la gare TGV le vent était encore bien fort et très froid pour faire les 500 m qui me séparaient de la gare  ! du coup j'ai emporté tous les vetements que j'avais mis dans la voiture  (cette dernière restant à la gare pour Jérôme qui revenait de voyage dans l'après-midi)

J'ai renoncé, en partant tard, à rentrer par le Vercors. peur qu'il fasse vraiment froid, et aussi trop de choses à faire le matin ...

 

Pas de vent à Grenoble où je me suis baladée (c'est toujours chez moi, depuis le premier jour où j'y ai mis les pieds en 1982) et où j'ai mangé un morceau. La passerelle de Comboire fraîchement reconstruite a été mon point le plus éloigné, atteint en reprenant ma route, vers 13h30

DSC01992.JPG

Neige sur le Moucherotte ... bien visible ... un clin d'oeil à Cricri de

 

DSC01993.JPG

beaucoup de couleur malgré le ciel gris !

 

Sur la piste cyclable je m'endormais un peu après le déjeuner, en adoptant un rythme nonchalant. Jusqu'à ce que je sois doublée par un cyclo jaune et rose, muni d'un bonnet à pompons roses, qui donne un coup de sonnette mais ne salue point. A cause du rythme ou de la tenue, je décide de donner une seconde chance à Pompon Rose. J'accélère pour le rattrapper et me maintiens à son niveau (à côté et un peu en retrait, pas dans sa roue) pendant au moins 4 km. Je vois qu'il a l'air inquiet et me jette des coups d'oeil obliques

Comme il ne salue toujours pas, et semble tenter de me semer, je finis par me dire que tant pis, Pompon Rose n'est pas sociable et je le laisse rouler 200 m devant. Il disparaîtra pendant ma pause photo suivante  En attendant il m'a réveillée. A part Pompon rose il n'y a pas grand monde pour causer sur la piste cyclable, qui devient à la fin un vrai tapis de feuilles et est même ... barrée par un arbre !

DSC01994.JPG

Là il faut porter un peu le vélo ...

 

DSC01995.JPG

L'eau, la forêt et la neige ...

 

Je continue en passant par Rovon car c'est vraiment joli, puis j'enquille les 20 km suivants sur la "nationale", assez descendants. Il y a d'autres solutions mais aujourd'hui il y a peu de monde. A St Nazaire en Royans je m'autorise un petit arrêt au chaud. Les conversations de café me font toujours un drôle d'effet, ces gens inertes qui ne s'animent qu'en voyant les résultats des jeux de hasards, carte à gratter   etc ... pleins de rêves toujours déçus ...

DSC01997.JPG

St Nazaire en Royans et son aqueduc

 

J'hésite un peu sur la suite mais c'est encore les contreforts du vercors qui ont ma préférence , rien d'original aujourd'hui  mais agréable quand même ... surtout qu'ici le vent est de retour et très favorable  

 

DSC01998.JPG

Beauregard Barret, combien de passages cette année ? Plus court à chaque fois

 

Je donne le maximum dans la "bosse" de Beauregard  Barret et arrive bien explosée comme si j'avais fait la course avec je ne sais qui (mais il n'y a pas plus de monde qu'au début de la balade) !!!!  J'ai plus de jambes que de souffle ...  je sais qu'après il n'y a plus grand chose ... les deux microbosses de Rochefort Samsonon s'est amusé avec Cricri ... puis la "descente", vent au 3/4 de face mais pas vraiment gênant, puis de nouveau dans le bon sens d'Alixan à la maison  où j'arrive sous un ceil enfin superbement bleu !

 

DSC02000.JPG

train + vélo !

 

Arrivée nettement trop tôt pour le coucher de soleil  ! 

J'avais une grosse marge horaire, le vent m'a bien aidée à partir de St Nazaire en Royans. Pour le reste, je suis trop habillée ... je ne crains pas le froid sur les parcours assez plats comme celui-là ... heureusement je peux accrocher des vêtements sur le dessus de la sacoche ! Même les gants sont restés dans la poche après 5 km

 

 

 

 

 

 

Publié dans vélo

Commenter cet article

Bernie38 27/10/2010 13:21



T'as quand même de la chance de prendre un TER avec un vélo en période de grêves
Quand je vois le feuilleton pour rentrer de Lyon hier soir tu n'aurais pas pu caser ton vélo
Serrés comme des sardines dans une boite d'anchois (et sans huile!!!!!!)


Bonne roulade, objectif presque atteint



renarde1 27/10/2010 15:59



En plus il n'y avait personne dans ce TER  ... du coup je n'ai même pas accroché le vélo .
Pour l'objectif ... très proche ...trop ... je commence à me demander si je ne vais pas le "réviser" un peu



Olivier BUISSON 27/10/2010 07:25



 En voilà une bonne idée de lutter contre le vent avec l'aide du train et faire le retour avec sa bénédiction ! bien vue pour le Vercors ..trop froid et pas encore d'inversions de
T°.....bientôt  le retour ...



renarde1 27/10/2010 08:45



C'est presque tricher  mais contre le mistral je n'arrive pas à grand chose  ... et sur Grenoble-valence le moteur éolien n'est pas là tout le long.
Bonne balade des 35000 km , dans le beau temps frais !



Matthieu 26/10/2010 23:47



Merci pour la balade! Le digue sous le ciel gris d'automne, c'est un grand classique grenoblois que je commençais à oublier.


C'est vrai que dans la vallée du Rhône, le vent est souvent très fort. Une fois, on était 3, l'un de nous a fini dans un champ, mais je ne pensais pas qu'il pouvait être fort au point de fermer
un coffre de voiture.



renarde1 26/10/2010 23:52



D'après Gérard, cité dans le reportage, le vent n'avait pas été aussi fort à Valence depuis 1997. Mais même le mistral "classique" au plus fort d'un épisode, arrive à me couper l'envie de
vélo 



Olivier 26/10/2010 23:07



 


Salut Brigitte


J'aime ta photo de la digue... car j'espère pouvoir m'y rendre bientôt... Avec les feuilles, il faut faire gaffe car il y a aussi de l'acacia... moins bien pour les pneus...


J'ai recommencé aujourd'hui le Home trainer, j'espère pouvoir continuer et reprendre la route assez rapidement...


A+


Olivier



renarde1 26/10/2010 23:24



Par chance l'acacia a épargné mes pneus  !
Excellente nouvelle pour le hometrainer , super on va bientôt te revoir sur les routes !



jef cyclo 38 26/10/2010 22:59



Comme toi, on a enjambé l'arbre, sur la digue, car trop enchevêtré pour l'enlever. Une bonne idée que ce biathlon train-vélo, qui te permet de reprendre un peu d'avance sur moi. Toujours la
pêche notre Renarde !



renarde1 26/10/2010 23:20



Je roule demain mais pas jeudi  Tu sais ce qui te reste à faire !
Bientôt notre prochaine fête ... début novembre ...