Cornafion, sur le fil de l'arête

Publié le par renarde1

Dimanche 16 septembre 2012, escalade, Arête Sud du cornafion (2049 m) , 1000 m D+ environ , 

quelques passages de 3-4 

Le Cornafion, montagne du Vercors au nom truculent (je ne dois pas le censurer quand même ?  ) est une belle montagne qui dépasse allégrement les 2000 m, et qui, sous un certain angle, présente des formes élancées peu coutumières dans ce massif.

 

Sa voie "normale" est une belle randonnée pédestre assez escarpée. Ce dimanche, Jérôme propose de l'escalade dans le Vercors, je repense à ce projet jamais réalisé d'atteindre ce sommet par sa longue arête Sud.

IMGP3240-copie-1.JPG
L'arête dans sa totalité, se parcours de droite à gauche

 

Une sortie un peu "inclassable", est-ce de la randonnée pédestre difficile ? de l'escalade facile avec de la marche ? de l'alpinisme en moyenne montagne ?  comme sa voisine un peu plus facile "les arêtes du gerbier" c'est un peu tout ça ... il faut une corde de 30 m, trois coinceurs, trois sangles , un casque, un peu d'habitude du terrain d'aventure mais pas besoin de chaussons d'escalade.

IMGP3206.JPG
Montée au Col vert avec l'objectif en vue et toute une équipe de randonneurs 

 

L'approche se fait par le sentier du Col Vert, qui part du hameau des Clots au-dessus de Villard de Lans.

Pour y aller en voiture, il a fallu passer par l'Herbouilly, la route des gorges de la bourne étant fermée.Du coup il est environ 8h45 lorsqu'on quitte la voiture dans l'air frais du matin. Au début il fait même très froid - sans doute environ 5°C - puis vers le refuge de Roybon la température sélève brusquement tandis que le vent de Sud se fait sentir . On termine la montée au col avec un groupe nombreux, qui a dormi à la cabane ... ils ont moins de 45 mn à marcher pour arriver au col.

 

Deux personnes partent pour l'arête davant nous. On commence par se tromper - et grimper sur un ressaut qu'il faut contourner

Erreur vite rectifiée , on s'encorde, et on progresse ensemble sur la première partie longue et facile de l'arête. A peu près à la même vitesse que l'autre cordée qui nous précède 50 m devant. C'est facile et agréable, de la rando où on marcherait sur le rocher en s'aidant parfois des mains. Il y a du vide à gauche, mais pas à droite (pentes herbeuses raides) , donc ce n'est pas très impressionnant.

IMGP3213.JPG

Je vois vite que Jérôme est très fatigué et essouflé, j'essaye de réduire le rythme, puis je le fais passer devant. Mais bon ça ne résoudra pas le problème, qui semble lié à des soucis d'allergie. Je n'aime pas tellement ça car la fatigue est un facteur d'accident en montagne, j'ai déjà testé (sans gravité heureusement) mais bon il veut continuer.IMGP3218.JPG
Passages faciles sur l'arête, le sommet est loinIMGP3217.JPG
Petite dalle à traverser à droite

 

IMGP3216.JPG
Un passage plus typé escalade 

Un petit mur redressé avec des pas de 3 agrémente cette partie, puis on arrive au "rappel obligatoire" , équipé, pour franchir un surplomb d'une dizaine de mètres.
IMGP3220.JPG
Rappel "obligatoire" 

ressauts.jpg
Les trois ressauts terminaux (photo prise à la redescente sur le sentier) 
IMGP3219.JPG
Le sommet tel qu'on le voyait, depuis la première partie de l'arête 

 

Après un moment on arrive au premier des trois ressauts terminaux . Il est plus facile qu'il en a l'air, je repsse en tête et place deux trois protections. Un nouveau mur avec des grosses marches et on voit nos prédécesseurs chercher un passage dans le second ressaut . Ils partent à droite ....ça ne passe pas ... ils reviennent à gauche .
Pour ne pas les gêner, on décide de déjeuner là.  je garde le nez en l'air en mangeant ma caillette, pour voir comment ça passe. 
Ils se lancent dans une longueur, trouvent un piton.

Ca n'a pas l'air simple. Le gars en tête hésite, ça ne va pas. Il fait une traversée de 2-3 m à droite, et finit par trouver un autre piton ... plus haut, hésitation encore "il n'y a rien "... mais il sort quand même, fait monter son second  et on entend des exclamatins joyeuses, 

J'ai retenu où il est passé. Déjeuner terminé, maintenant c'est moi qui m'y colle 

IMGP3219-copie-2.JPG

La terrasse du déjeuner : à droite de la photo à mi-hauteur. On voit ici les deux derniers ressauts au soleil
IMGP3223.JPG
Comme vue y a pire 


Dès le début, je ne trouve pas ça facile. Je suis un peu trop à droite, dans un terrain de feuillets où ils ont bien pensé à mettre des prises, mais à l'envers  C'est expo et pas protégeable, j'ai hâte d'atteindre le premier piton.
Je monte trois ou quatre mètres au-dessus. Là où le gars a hésité. Comme je comprends son hésitation ! Au-dessus de moi il y a un bombé tout à fait pourri  qui s'effrite quand j'y touche. Quant à sa traversée à droite ...

MON COCO JE LA SENS PAS DU TOUT TA TRAVERSEE.

Je ne peux pas faire ça en chaussures de rando, c'est pas du 3, c'est bien plus dur. Impossible pour moi,Je suis  4 m au-dessus du clou, et le piton suivant, il est encore à 2 m . Il me faut redescendre 3 mètres ... un pas délicat ...et gérer le stress pour ça  ... 
Vais-je renoncer ? 
Avant de signer le but il me vient l'idée d'aller voir à gauche (plus vers le vide ) Et là tout devient clair. L'affreux bombé, il se passe par la gauche dans un rocher très sain, nettoyé par les passages. Je peux poser un coinceur, puis enfiler une sangle dans une belle lunule. Et ça grimpe tout seul, c'est beau, c'est plaisant  Le deuxième ressaut est franchi , Jérôme me rejoint.

 

Bizarre la cordée de devant n'est pas dans le 3 eme ressaut ! Ils ont du prendre l'échappatoire en face Est ...IMGP3226.JPG
Troisième ressaut 

Le troisième ressaut est spectaculaire : à gauche des dalles déversant sur le vide, au mileiu un pilier élancé que j'attaque tout droit, confiante. Je le sens bien celui-là  ... pourtant du bas on ne comprends pas comment ça passe.

Je place encore deux coinceurs, trouve une petite cheminée, je l'enjambe, et sort dans des pentes d'herbe qui mènent tout droit au sommet, où nous arrivons ensemble.

 IMGP3227.JPG
Peu avant d'arriver au sommet 
IMGP3228.JPG
Grenoble Mt Blanc 
IMGP3230.JPG
Quelle vue !
IMGP3234.JPG
Sommet : il est 15 heures !

Sympa cette arête, et pas tellement fréquentée ; de plus on arrive sur un beau sommet avec une vue spectaculaire sur Grenoble et tous les massifs environnants ou lointains, et il y a un sentier pour redescendre au Col Vert.

 

 IMGP3237.JPG

 Redescente par le sentier 

 IMGP3236.JPG

 IMGP3239.JPG
Jolie cette petite arête non ? 

Publié dans alpinisme

Commenter cet article

Joelaindien 21/09/2012 22:04

Hello, merci pour le partage ! @+

renarde1 22/09/2012 08:19



De rien  c'est un plaisir !



cestdurlevelo 20/09/2012 22:10


oh! ca fait flipper ton truc là ! Quelles pentes et quels précipices... moi ça me fait peur ces trucs là. Et pourtant qu'est ce que j'aimerai savoir faire ! Car c'est un vrai bon sport, et les
vues du sommet sont... incroyables. Plus belles que n'importe quoi qui se fasse à vélo je pense :)

renarde1 21/09/2012 21:51



Tu as raison au niveau des paysages, on peut atteindre à pied (à skis) des endroits où les paysages sont plus étonnants qu'en vélo ; d'autant plus qu'on ne peut pas voir les même en voiture. Par
contre en vélo on se déplace plus vite ... et donc on voit beaucoup de choses dans la même journée.


PS la vue du ventoux est quand même très belle !!!



l'Ange Blanc 20/09/2012 07:43


superbes reportage et magnifiques paysages rendus par tes photos, sans être amateur cela donne vraiment envie mais il faut d'abord, je pense, avoir une solide expérience avant de s'aventurer là ?
ce n'est plus la Renarde mais la Chèvre des Montagnes 

renarde1 21/09/2012 21:49



Merci Gil,  L'arête Sud du Cornafion peut être qualifiée de "course d'initiation", il est assez facile d'y emmener un débutant et de l'assurer correctement ... mais bon c'est sûr qu'on sort
du cadre de la randonnée pédestre, même dite "rando du vertige" ou rando alpine.



BRIDOU 55 19/09/2012 17:40


hihih............Une vue magnifique et des images splendides.........


 


Super ,'j ai enfin  vu le visage de ton cher "mari" ......Enfin, j' éspére que je ne raconte pas de conneries......HIHII  


 


Photo  splendide dans ce décor de Reves Montagne...........Bravo  aux escaladeurs.......

renarde1 19/09/2012 20:08



Ben non, tu ne te trompes pas, c'est bien mon mari  !
Ah le Vercors, il ne fait pas toujours nuit et il n'y a pas toujours du brouillard 



Laville Alexandre 18/09/2012 22:54


Une bien belle sortie aux portes de Grenoble.


Ca me donne des idées pour mes prochains terrains de jeux.


Bonne promenade et merci pour ces belles photos.

renarde1 19/09/2012 14:02



Bienvenue en Isère, tu vas te régaler