Dès que le printemps revient ...

Publié le par renarde1

samedi 10 avril 2010, Pic Turbat, Massif des Ecrins, ski de randonnée, 1930 m D+

 

Dès que le printemps revient,

on attaque les grosses bambées dans les Ecrins.

 

Une vraie de vraie celle-là, avec 700 m de portage des skis sur sentier depuis la Chapelle en Valgaudemar, une montée assez paisible en colimaçon, avant d'attaquer un final sur une pente redressée et de finir à pied sur une petite arête ... un sommet de l'Oisans dépassant 3000 m (tout juste : Pic Turbat, 3028 m)  ... et une descente magnifique de l'autre côté de la montagne pour terminer à Villard Loubière ...

 

La journée commence pour moi à 3h30, pas trop dur ce matin, je me sens motivée et en forme. Ce n'est qu'au point de RDV grenoblois que nous décidons de la "balade" du jour, plusieurs propositions étant en compétition.  Caro arrive déjà échauffée, ayant fait quelques kilomètres de vélo, skis sur le sac, pour arriver là ! Ce sera donc la traversée du Pic Turbat ; le fait qu'on soit sept participants (ce n'est pas souvent) , et donc l'utilisation obligatoire de deux véhicules nous permettra , à l'aide d'une petite manoeuvre  de voiture, d'avoir pour une fois un point de départ différent de l'arrivée.

 

Cette rando est aussi l'occasion de retrouver Eric, un ami de longue date -il y a dix-huit ans, je l'ai emmené à la Brèche de la Meije pour sa première rando - depuis il a bien progressé le bougre ! Et bien accroché à ce sport exigeant ...

DSC00104

Eric après 18 saisons de rando à skis

 

Dans la montée de Laffrey, il y a un cheval mort au milieu de la route. Il vient d'être percuté par une voiture. On se demande d'où provenait ce cheval, qui a du faire plusieurs kilomètres dans le noir avant la collision.

 

Pendant la manoeuvre de voiture, Caro et moi partons devant, skis sur le sac, sur le bon sentier du refuge de l'Olan. Ainsi nous pouvons faire les premières centaines de mètres de dénivelé en papotant, sans nous griller. c'est qu'aujourd'hui, du dénivelé, il y en a !

 

 avril-2010 1305

Une équipe efficace !

 

Le rythme va cependant rester très correct, jusqu'à 200 m de l'arrivée. Vers 1800 m, nous chaussons les skis. l'itinéraire ne pose aucun problème, et il est très joli, car tournant ; à chaque replat on découvre un nouveau paysage.

 

DSC00102 DSC00106

Au fond, Sirac, aiguille de Morges                                      Aiguille d'Olan (col Turbat au 1er plan)

Vers 2800 m nous remontons des pentes Est où il fait très chaud et j'apprécie énormément les deux mini-bouteilles de coca que j'ai apporté  (j'en ai même perdu une qui a glissé jusqu'à s'arrêter dans un creux, Laurent est allé me la chercher, merci à lui !)  Un autre choix dont je me félicite, est celui d'avoir adopté la chemisette de rando : cela permet de garder des manches longues (pour ne pas se blesser en cas de chute sur neige dure) sans trop souffrir de la chaleur.

 

avril-2010 1315

Caro en pleine action

 

DSC00108

Ca se complique ...

 

A l'aplomb du col Turbat, ça se corse : le terrain devient raide, et on prend pied sur une sorte de rampe au-desus d'une barre. De plus, en orientation NE et à près de 3000 m, il y a de la neige froide, qui repose sur un plan de glissement .

 

avril-2010 1342 avril-2010 1347

                                                                             On tente de retirer la neige qui colle aux skis ...

 

Cette neige forme de plus d'énormes sabots sous les skis. Donc, la progression à skis devient dangereuse, et difficile car on "rippe" sans arrêt.  Caro qui est devant , à faire la trace (quelle forme !) doit déchausser, et fait une trace à pied dans une neige assez profonde.

 avril-2010 1350

On monte tous à pied ...

 

avril-2010 1353

Et on arrive sur l'arête Sud ...

Heureusement la partie raide ne dure pas trop longtemps. Nous remettons les skis sur une large arête, puis terminons à pied par un petit passage plus aérien.  Je pose mon sac pour la petite arête finale, j'ai l'impression de m'envoler. Quel pied de faire de la montagne en chemisette et sans sac !  Cela me confirme que malgré les 1900 m, j'ai encore "du jus", je ne me sens pas plombée comme parfois.

Le sommet est tout pointu, on ne peut pas y tenir à sept (à peine à deux ...) ! 

DSC00109

redescente du sommet ...

 

Nous retournons pique-niquer (enfin, pour ceux qui ont emmené à manger ) sur la belle selle sous le sommet.

On peut trouver pire comme endroit ... paysage fabuleux, très grande douceur, on est à 3000 m et pas même besoin d'une petite laine.

 

Seulement la neige prend le soleil, il faut descendre de là ...

avril-2010 1396

C'est parti !

Le haut est déjà assez mou, puis ça devient très bon : une descente extra dans un terrain varié et ludique, avec des bosses, des passages entre les rochers, des croupes et des creux pour choisir sa qualité de neige On contourne un petit lac (le lac Lautier) enfoui sous la neige Et ça dure pendant 1400 m D - !!!! Enfin presque, je passe sur la fin un peu scabreuse pour rejoindre le torrent et le sentier à travers les arbres, où on devra quand même déchausser/ramper/glisser sur les fesses  en s'accrochant aux branches.

DSC00111

Villard Loubière

 

Nous sommes à 1600 m, sur le sentier du refuge des souffles, il reste 600 m de D- à pied pour rejoindre le village de Villard Loubière et les boissons fraîches du "Loup Bar" . Merci à ceux qui ont eu l'idée de cette magnifique traversée !

DSC00112 DSC00113

Le Loup Bar                                                                               Les loubards

 

 

Publié dans Ski de randonnée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jo 12/04/2010 22:44



Salut Brigitte


Belle traversée on était monté par la haut il y a quelques temps. Sinon on est aussi passé dans la montée de Laffrey vers 4h45 et y avons fait la même macabre rencontre...



renarde1 13/04/2010 13:38



En effet c'est un coin sauvage, on ne peut pas dire qu'on soit embêtés par la foule ...



Helliot 12/04/2010 21:25



Super Brigitte les com m'ont permis de retrouver le blog de Nat.



renarde1 12/04/2010 21:53



Pourquoi ? Tu le connaissais et tu l'avais perdu ? Il est d'ailleurs aussi dans ma liste de sites préférés



Nat 12/04/2010 20:57



Ah ! Il me semblait que ma nouvelle voisine bureau me disait vaguement quelque chose : en fait c'est une renarde !!



renarde1 12/04/2010 21:52



Oui, une vraie de vraie de la première heure  ! je suis ravie si mon blog vous permet d'entrer en contact et de
causer aux pauses café



Helliot 12/04/2010 07:12



quelle belle bambée , merci de nous faire partager une telle sortie qui pour nous ressemble à une très grande aventure   dans de si belles pentes


si je peux en 2011 il faut au moins que j'essaie une journée  


TSL font aussi des peaux pour les skis de randos ? 



renarde1 12/04/2010 20:03



Chaque sortie est une petite aventure , c'est ça qui est top ... Pour TSL je ne crois pas, je connais juste les
raquettes et bâtons ...