Espagne-Portugal (3/12) Le chemin des pélerins

Publié le par renarde1

Mercredi 9 juillet 2014 , Espagne, Ponte Deume-St Jacques de Compostelle, 81 km, 1273 m D+ en 5h20

 

Le parcours (cette fois il me donne trop de kilomètres , car mes 81 km comprenaient l'AR en ville ...)

 

Notre étape du jour débute sous le soleil, le long de l'estuaire, dans une fraîcheur bien marquée.

La température est descendue à 12-13°C la nuit au moins deux fois au cours du voyage. C'était d'ailleurs un peu juste pour notre équipement de nuit, j'ai un duvet très léger, et Jérôme utilisait seulement un drap en principe prévu pour renforcer un duvet (je l'avais acheté dans cette optique) . Sur un prochain voyage, je procèderai d'ailleurs ainsi. Le petit déjeuner est le seul moment où j'ai utilisé les jambières !

 

P1060140.JPG 

La lessive sèche sur les sacoches ...

P1060141.JPG

 

P1060143.JPG

 

P1060146.JPG

Entrée dans Betanzos

P1060148.JPG

 

P1060147.JPG

Pas faciles les pavés

 

La route est très agréable et on arrive bientôt dans la ville de Betanzos, où une pause est prévue pour la visite. Jérôme veut réparer son siège de camping, donc on fréquente encore la "ferreteria" locale .... incroyable ces magasins ... on y trouve de la corde à linge au mètre, des serre-fix vendus à l'unité ... 

P1060152.JPG

Dans une boutique, une curieuse collection d'objets des années 60-70

P1060154.JPG

 

On repart ensuite en direction de O Meson do Vento. Le vent nous est plutôt favorable (un peu de travers parfois) , et la température grimpe tranquillement. Je n'ai pas grand souvenir de cette montée ... sinon que des nombreux petites ondulations la précèdent.

 

P1060158.JPG

 

On déjeune dans cette localité élevée un peu bizarre, où effectivement ça souffle fort.

Par contre je me souviens fort bien de la section qui a suivi ... ce n'est plus le chemin du pélerin, c'est un chemin de croix ! en effet on a rejoint une nationale "peu fréquentable", la circulation est terrible, énormément de camions, et le revêtement n'est même pas bon.

On pourrait croire que ça descend : mais non ! Ca descend ...ET ça monte, ça n'en finit pas ! L'impression de "rouler sur l'autoroute avec un vélo" est la seule chose qui arrive à m'énerver un peu . Je ferais bien 40 bornes de détour pour éviter ça ...

 

On fait quelques essais sur une petite parallèle en mauvais état ... mais on est aussitôt ramenés sur notre nationale.

 

Il en sera donc ainsi pendant 30 km ... jusqu'à l'arrivée à St Jacques de Compostelle, où le camping, défendu par un petit raidard, nous fait l'effet d'un havre de paix . Ouf, plus de voiture. C'est un coin calme, super bien tenu, un peu au-dessus de la ville.

P1060159.JPG

 

P1060161.JPG

 

P1060162.JPG

 

P1060165_1.JPG

Il est tôt et nous avons tout le temps de descendre en ville (avec les vélos sans bagages) pour la visiter. Les pélerins ne sont pas encore très nombreux le 9 juillet , ils sont partout en espagne sur les chemins On en voit deux avec les vélos qui s'obtinent à monter un escalier, on les aide .... damned, leur vélo pèse au moins 60 kg avec son chargement, ça ne doit pas être facile de rouler avec  ... le porter à trois dans les escaliers a été très dur !

 

En raison des escaliers justement, on attache les notres le temps de la visite, fort agréable. On dîne chez "Manolo", où on sert pour 9 € un menu complet avec du poisson, boisson, café, et service rapide en plus. Une bonne adresse du guide du routard !!! En revenant aux vélos quelle n'est pas notre surprise de retrouver coincé entre les deux , un chapeau de pélerin qui a du être amené par le vent !

P1060169.JPG

Coucher de soleil sur la ville ... il y a un curieux bâtiment sur la colline !

 

On remonte notre petit raidard jusqu'au camping sous la lumière du soleil couchant, en espérant qu'on fera moins de "vélo sur autoroute" le lendemain !!!

 

Je pense qu'en allongeant l'étape de 20 ou 25 km il y a moyen d'arriver autrement à St Jacques . Du moins cela vaudrait le coup de chercher !

Publié dans vacances - voyages

Commenter cet article

Gégé le Breton 26/07/2014 16:04


Ah! ces espagnols....ils arrivent à t'énerver avec leur autoroute à camions alors que tu aurais mérité d'arriver à St Jacques dans la sérénité et la plénitude qu'inspire le lieu .

renarde1 26/07/2014 19:39



Raté pour la sérénité en arrivant à St Jacques ! Heureusement que le camping sympa a récupéré le coup !



cestdurlevelo 24/07/2014 10:46


m'enfin, pourquoi ils sont allés foutre ce batiment moche sur la colline???? T'as pas été voir un peu, non??? Car y doit y'avoir des raidards pour y'aller :)

renarde1 24/07/2014 21:39



Il y a sûrement des raidards ! Déjà celui du camping était pas mal, il pouvait s'enchainer avec un autre au-dessus bien pire
Je me demande si ce n'est pas un batiment universitaire ? ou quelque chose comme ça ...



El-DiablO 22/07/2014 21:03


J'espère que tu a mise une bougie à St Jacques ??

renarde1 22/07/2014 21:23



Euh, non, tu crois qu'il faut que j'y retourne ?



james 22/07/2014 20:50


Encore une bonne journée de passée

renarde1 22/07/2014 21:22



C'était encore mieux après (en tout cas pour l'aspect "vélo" )