Incredibly wet !

Publié le par renarde1

Jeudi 8 octobre 2009, Berges du Rhône , VTT, 35 km

Aujourd'hui, voilà que mon VTT, qui n'a pas pris l'air depuis pas loin d'un an, veut sortir cet après-midi .

"Je veux sortir" me dit-il.
"Mais t'as pas vu le temps qu'il fait ? Et puis regarde tes pneus, ils sont mous"
"Tu me gonfles", me répond-il (Il est pas poli ce VTT, je me demande où il a été élevé - D'ailleurs il m'a refilé un coup de pédale dans le mollet quand je l'ai décroché du mur).

Donc, je le gonfle, et nous voilà sur les berges du Rhône. Je n'ai pas fait 200 m que bien sûr, il recommence à pleuvoir. Je fais preuve d'un optimisme béat et déclare même à une passante que le temps va rester sec. Pire, je m'embarque le long des berges du Rhône avec la ferme intention de n'en revenir que par le pont de Charmes, qui est là bas tout au Sud, quasiment à Marseille (enfin, j'exagère juste un petit peu) .

null

C'est la balade la plus proche de chez moi en VTT, ou presque, mais bien sûr je ne l'avais jamais faite. Je ne raffole pas de ces environnements péri-urbains, où je ne suis pas très rassurée. C'est pourtant assez joli entre le rhône et des canaux latéraux, plein de plantes, d'arbres et d'oiseaux.

null null

Ce qui est marrant, c'est que les gens me demandent souvent si je n'ai pas peur quand je marche seule en montagne, ben non, je n'ai pas peur du tout. C'est un univers où j'ai confiance en moi, je me sens à l'aise. Mais près des villes, il y a toujours quelqu'un qui traîne et qu'on trouve bizarre ... enfin aujourd'hui, avec la pluie de plus en plus insistante, il n'y a pas grand monde de louche ... ou pas !

null null
Le beau temps qui arrive ...                                                   Plus un cm2 de sec ...

Je circule comme prévus sur les chemins en remblais le long du fleuve, jusqu'à Charmes, puis retour côté ardèche, toujours sur ces grands chemins un peu caillouteux. Je suis tellement mouillée que je n'hésite plus à fendre l'eau des flaques comme un kayak de haute rivière ! Un peu plus, un peu moins ... Ca commence à être un peu inconfortable quand même car je me prends à rêver à mon retour à la maison, à la douche, aux vêtements secs, au thé fumant que je vais boire en cuisinant la tourte pour notre invité du soir ...

Le retour à la maison sera comme le reste, incredibly wet.


Publié dans VTT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Helliot 10/10/2009 21:51


Excellent ton récit Brigitte, ça me rappelle le 1er novembre 2008, ma reprise de CAP, montée au Puy de Dôme depuis le col de Ceyssat sous des trombes d'eau, nous avons été heureux de trouver le
resto ouvert pour boire quelque chose de chaud avant de faire la descente.


renarde1 11/10/2009 17:56


Ces épisodes humides laissent souvent de bons souvenirs !


cricri 08/10/2009 22:34


toi au moins tu mouilles le maillot
Ma devise dans un cas comme cela : les 3 premières minutes sont difficiles le temps d'être trempé. Ensuite, on l'est alors...

En tout je salut ton courage et ton oppiniatreté


renarde1 11/10/2009 17:55


Merci  ! Maintenant on a du vent, j'ai donc séché