L'art des choix ... dans le Vercors

Publié le par renarde1

Vendredi 1er août 2014, vélo de route, Vercors 260 km, 3675 m D+ en 13h12 (14 heures total)

 

 

Les "tours du vercors" divers et variés sont devenus un peu une tradition, depuis  ma première édition "mythique" du 25 juin 2010 qui a révolutionné mon idée du vélo

Je le fais quand même souvent plus courts car me lever à 3 h du matin est réservé aux très grandes occasions.

 

Donc, depuis longtemps (au moins deux ans !) , j'avais envie d'une version montagneuse au départ de St Nazaire en Royans, qui collerait au Vercors dans sa partie Sud et Est, pour ensuite le chevaucher avec un retour par St Nizier.

De plus, je n'avais jamais gravi le col de l'Allimas par St Michel les Portes.

 

J'opte pour une version "tout de jour", sans équipement de nuit. Il y a assez de solutions "bis" pour gagner du temps s'il faut.

Je me gare à St Nazaire un peu avant 6 heures, mais je ne me presse pas pour partir car il ne fait pas tout à fait jour.

Je ne roule pas tout à fait aussi bien que début juillet à cause d'un rhume en début de semaine qui me laisse un peu d'asthme, surtout au démarrage de la sortie, mais dans l'ensemble ça va.

P1060592.JPG 

Ca va, je suis sur le bon chemin

P1060593.JPG

Suprise, le ciel est tout couvert ! Mais ce n'est qu'un passage nuageux matinal, bientôt le soleil perce et éclaire la montée à Léoncel, qui ne me paraît pas longue. Il n'y a pratiquement pas de vent. Une biche traverse la route et s'y immobilise un court instant ; j'aime bien ces premières heures du jour ...

P1060594.JPG

J'adore être là au petit matin ...

P1060595.JPG

 

P1060596.JPG

Mais où le Léoncel prend-t-il sa source ?

P1060598.JPG
Ca c'est fait !

 

Il y a pas mal de petits insectes dans l'air et je mets les lunettes pour descendre à Beaufort ... mais je dois les enlever car elles se couvent de buée et je ne vois plus rien quel pays humide !

P1060599.JPG

 

P1060600.JPG

 

P1060601.JPG

La petite Sépie qui se prend pour une grande rivière !

 

La remontée de la vallée de la Sépie vers Escoulin est magnifique. La Sépie est en crue, le petit ruisseau transformé en torrent impétueux : ce serait le moment d'en faire la descente en bouée ! Enchainer avec la Gervanne et finir dans la Drôme

P1060602.JPG

La drôle de fontaine d'Escoulin

P1060603.JPG

Départ du sentier pédestre du bec pointu au col de la Croix

 

Passé le Col de la Croix, je commence à voir quelques cyclistes. J'hésite pour Marignac : passer par la véllée fait probablement gagner un peu de temps. Mais je ne vais pas "rogner" si tôt dans la journée, sur l'esthétique du parcours.

Je franchis donc ce petit col pour la seconde fois de l'année.

P1060604.JPG
Le Val de Quint

P1060605.JPG

Arrivée au Col de Marignac, joli ciel

P1060606.JPG

A Die, après trois cols franchis, je retrouve une section assez plate qui va durée jusqu'à Menée. Le début de cette section reste pour moi lié aux souvenirs du final de la Drômoise Comme dit Anne-Marie, ça ne me déplaît pas au diesel de taper dedans de temps en temps et en plus ça me laisse d'inoubliables souvenirs

P1060607.JPG

Chatillon avec un petit air de vacances

P1060608.JPG

Col ouvert, bonne nouvelle

P1060613.JPG

J'adore ce passage. Le gars qui a taillé les buis ici doit partager mon avis.
P1060614.JPG

 

P1060616.JPG

Quand on a cette vue ce n'est plus qu'une question de minutes ...

P1060617.JPG

Avant le basculement vers le Trièves

 

Le Col de Menée depuis Chatillon, comme le col du Rousset, grimpe de 800 m sur 21 km, il fait donc partie des cols longs et faciles. Sur le terrain, il est un peu diférent, car il a l'allure d'un faux plat montant qui se redresse progressivement, pour atteindre sa "pente de croisière" (5-6%) sur les 10 derniers kilomètres. Je l'aime beaucoup, surtout le passage au dessus des Nonnières qui mène sous les rochers de Combeau.

 

Au Nonières en mangeant mon sandwich, j'ai échangé quelques mots avec un automobiliste qui me fait peur en me disant qu'il y a plein de gravier de l'autre côté du col . Par chance, si visuellement on dirait du gravier, sur le terrain ça passe bien car le gravier est figé dans le goudron  mais ça ne colle pas Ouf . Le Col de Menée est donc franchi vers 13 h10 et la descente qui suit est rapide et agréable.

P1060618.JPG

 

P1060619.JPG

Maintenant la vedette, c'est lui ! Le Mont Aiguille ...

 

A 800 m d'altitude il règne une chaleur non pas intense mais très humide un peu désagréable. Désagréable aussi, la section sur la route provenant de Lus la Croix-Haute ... incontournable sauf à aller chercher dans le Trièves comme lors de la "sortie mythique", mais dans ce cas c'est 300 km assurés.

 

Et maintenant, je fais quoi ? Il est passé 13h30 . Un instant, je suis tentée de filer sur Grenoble par le Col du Fau, pour assurer la "marge" pour un retour par St Nizier.

Puis, après une âpre discussion avec moi-même, des arguments imparables l'emportent pour une ascension du col de l'Allimas.

- la nationale est horrible
- je n'ai jamais fait l'allimas par là et j'en ai envie

- il fait un peu orageux, et si jamais je renonce à l'Allimas et que cela m'empêche de remonter par St Nizier, je n'aurai pas fait grand chose

P1060624.JPG

Col de l'Allimas : la rampe dessous à l'air bien raide, j'ai du faire un "penchage" accidentel !

 

Quand on vient de Clelles, la route qui relie la nationale au village de St Michel les Portes est raide bien comme il faut : j'ai relevé un passage à 14 % ! Mais maintenant je suis à 900 m, et je me dis que 450 m à monter , ce n'est pas la mer à boire.
C'est un piège bien sûr, il y a une descente au milieu (pleine de gravier, argh)

Bref, l'Allimas, c'est un col difficile (je fais la limace ). J'ai bien aimé (sauf la descente) . Le final est particulièrement pentu avec des inclinaisons dépassant les 10%

P1060625.JPG

Le piège de La Batie : derrière, ça descend.

P1060626.JPG

Mais là, j'y suis. On voit le panneau signalant le gravier

P1060627.JPG

En route vers Gresse

 

La section du col jusqu'à Gresse est à fuir !!! Gravillons encore, par plaques épaisses particulièrement traitres.

Heureusement la suite est agréable.  J'ai renoncé à aller chercher le Col des Deux et L'Arzelier, que je connais dans les deux sens, toujours dans l'idée de gagner du temps. Pourquoi alors ai-je tourné vers St Guillaume, je ne sais pas. Peut-être pour refaire avec de la vue la belle route du BRM 200 montagne. 

Je ne me rapellais plus qu'on avait descendu autant ! Sacrée remontée du coup, et autant j'avais aimé le col de l'Allimas, autant celle-là ne m'a pas emballée ... une espèce de montée raide comme ça pour "rien" .. pas même un petit col ...

P1060628.JPG

St Guillaume dans le fond ...

 

Enfin bref, je finis par arriver à Vif, il y souffle un bon petit vent (de face , je crois que c'est lui aussi qui a compliqué ma montée précédente) et j'ai quelques hésitations sur la route, avec une erreur que j'ai déjà faite une autre fois .

 

Si tu n'es pas à 17 h au pied de la montée de St Nizier, tu n'y vas pas, je me dis.

P1060630.JPG
Passerelle de Comboire.Question meteo je n'ai pas d'excuse

 

Il est 17h 22 à ce moment là .Mes calculs me disent de rentrer par la voie verte. Ce que je fais ... je vois indiqué "Sassenage" ... je suis tentée un instant de remonter par Lans en Vercors ... cela fait beaucoup de dénivelé en moins par rapport à St Nizier.  Et puis non ... quelque chose me fait rester sur la Voie Verte ...

 

J'y trouve un compagnon de route dont le rythme me convient, discuter un peu rend les 35 km de piste moins longs (je n'en suis vraiment pas fan et je préfère la garder pour les brevets )  Il ne reste qu'à rentrer, la nationale fait l'affaire jusqu'à la voiture dans la lumière dorée du soleil déclinant, le "tour" du vercors est bouclé. 

P1060633.JPG

Cognin les gorges : un petit clin d'oeil à Coco

 

Mon impression générale est celle d'une belle boucle, que l'on pourrait améliorer en partant une heure plus tôt et en gardant son caractère montagneux avec une des deux remontées possibles dans le Vercors.  A mon avis, le passage par l'Arzelier est plus amusant que par Miribel Lanchatre. Si on y renonce, il vaut mieux descendre par Monestier.

Jusqu'à ce matin, j'avais quand même l'impression d'avoir joué "petit" en rentrant par la vallée ..

Et puis ... et puis ...

 

ce matin, j''ai lu ça

http://www.ledauphine.com/isere-sud/2014/07/30/la-route-des-gorges-de-la-bourne-coupee

 

La nature (en l'occurence MA nature de petite joueuse) fait ben les choses ... car avec la déviation par les Goulets j'aurais terminé dans le noir

Publié dans vélo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gégé le Breton 06/08/2014 16:21


Petite joueuse toi non !!! je n'y crois pas, petite oui, mais grande joueuse   vu ton raid pour "engloutir" ce
Vercors en solo. Hier, je me suis inspiré de ton idée de longue distance (244km,10h19, 2760m de D+) en roulant en partie dans tes traces dans le col de Menée de toute beauté, puis le Trièves
(pour éviter cette route Napoléon infernale: à quand le vélo obligatoire sur certaines routes? ), puis le col de
Grimone et les gorges des Gats ou j'ai failli me faire écraser contre le rocher à la sortie du dernier tunnel par une Jeep tout à gauche (heureusement que son bruit pétaradant m'avait mis en
alerte..). Enfin plus de peur que de mal mais çà m'a bien refroidi dans la descente..... 

renarde1 06/08/2014 16:47



Pénible d'avoir à affronter ces automobilistes imprudents ou carrément mal intentionnés. Malheureusement on ne compte plus le nombre de fois où l'un ou l'autre s'est fait frôler ... l'a échappé
belle ... ou s'est fait littérallement pousser volontairement dans le fossé, c'est arrivé à des copains.Sans compter les vrais accidents.
Le vélo obligatoire, on est mal barrés quand on voit le nombre de gens qui prennent leur voiture pour la boulangerie à
300 m ...


 



franco 04/08/2014 18:42


bravo Brigitte pour cette belle balade ,autant Marignac est court est pas tres compliqué par gresse autant par st Michel c'est du costaud ,j'dis ça ,mais je ne l'ai encore jamais grimpé par là
,tout comme mené dailleurs que j'avais descendu avec JP Battut il y a 2 voir 3 ans de cela ,belle motivation le mois d'aout commence fort

renarde1 04/08/2014 19:38



Ah Franco, il faut y aller voir l'Allimas par St Michel . Menée est tout gentil à côté, d'un côté comme de l'autre d'ailleurs.



Eric 04/08/2014 18:10


Une sortie encore hors de portée pour moi, je suis donc admiratif, bravo !


Enfin pour toi qui fais des BRM600, c'est de l'échauffement !

renarde1 04/08/2014 19:37



Non, détrompe-toi, là c'est quand même beaucoup plus montagneux, et un 250 comme ça reste exigeant. De plus je ne fais pas "des BRM600", j'en ai fait un ... c'est différent. Même si c'est vrai qu'en terme de distance cela modifie la perception.



gillou 04/08/2014 17:34


Pas de remord route fermé , de toute façon 260 quand même!!! , moi je dors en ce moment , il pleut tout les jours , du gravier c'est vraiment la galère , on déteste tous rouler dans ces
conditions, Bravo belle balade pas facile !!!!!!!!!!

renarde1 04/08/2014 19:33



Tu dors, bonne idée Cet après-midi je suis rentrée aussi sous la pluie, et ensuite j'ai eu très sommeil, comme si la
pluie contenait du somnifère !!!!  Bon j'espère que le soleil va vite revenir te voir !



G40 04/08/2014 09:13


Magnifique tour, très belle entreprise courageuse. Si cela peut te rassurer, des campagnes de gravillonages, il y en a eu aussi en savoie, haute-savoie en juin. Maintenant, c'est stabilisé , ouf
!!

renarde1 04/08/2014 19:32



Pfff, les gravillons sont partout alors . Enfin sur un grand tour, le pire c'est quand même les fermetures de route , qui
occasionnent parfois de très gros détours en montagne !
Sinon cette longue balade est vraiment à faire. Dans sa version complète, c'est une Vercors Vélo Marathon avec 5000 m D+ !