La Route des vacances - J3 - La Terre promise

Publié le par renarde1

Mercredi 15 août 2012  Meung sur Loire - Prêtreville 229 km 1360 m D+ en 10h19 (total 11h30)

 

 

 

 IMGP2813.JPG

Dernière ligne droite, le mot est approprié, puisque je repars à travers la Beauce (c'est tout droit) après une bonne nuit de  sommeil et un copieux petit déjeuner. En effet il ne me reste qu'un "gros 200" avec qui plus est, peu de dénivelé : pas la peine de me lever aux aurores 

 esperance.jpg
Cette année ...
laMouisejpg
L'an dernier à 20 km de là  

Autant l'an dernier la traversée de la Beauce en fin de journée m'avait déprimée, autant là, dans l'air frais du matin , avec un petit vent dans le dos et des jambes qui répondent bien malgré bientôt 600 km parcourus, je trouverais presque ça attrayant, tant je suis de bonne humeur

 IMGP2816.JPG
Il y a même des montagnes !!! 
IMGP2815.JPG
Et une petite cellule orageuse ! 

  Je double un monsieur en VTT qui se rend à son puits de forage , le gars est sympa mais bavard, il m'explique comment fonctionne son système d'accès à la nappe phréatique et me montre ses installations en bord de route, mais je dois couper court car je vais dépasser mon taux de pauses autorisées 

Je dois en effet aller retrouver Bruno à Chateaudun, à une petite cinquantaine de bornes de mon hébergement. Ce dernier, levé très très tôt, est parti de son domicile à Palaiseau, et a prévu de m'accompagner sur cette 3 eme étape.

IMGP2819.JPG
Et voilà Bruno a bien voulu lever le nez de son GPS

En arrivant à Chateaudun, je tourne autour de la place mais il est parti visiter le château, ou plutôt regarder s'il n'y a pas un café  devant  ... mais tous les cafés sont sur la place, donc en haut , un SMS de Bruno m'annonce juste à temps qu'il remonte 

Presque chaque année, on arrive à rouler ensemble en Normandie, sauf l'an dernier, où on a tout de même roulé ensemble mais sur le BRM 300 et sur Les Sucs. Devant un café, Bruno m'annonce qu'il veut m'accompagner jusqu'au bout et rentrer chez lui dans la foulée, eh eh ça va lui faire la bagatelle de 400-500 km cette affaire 

Il est très concentré sur son GPS tout neuf, et nous allons faire quelques erreurs mais minuscules car je n'aurai que 9 km de rab par rapport à mes prévisions. Comme il m'a parlé de GPS, je n'ai pas emmené de carte pour cette partie, que de plus je connais assez pour ne pas persister dans une direction erronée.

Bruno a l'air inquiet sur les possibilités de se nourrir en cette journée du 15 août, bien qu'il transporte des pâtes dans sa sacoche. Je lui propose mes pains au lait car j'ai de mon côté , bien assez pour un 200 "roulant" , mais il cherche quelque chose de plus consistant. Nous trouvons un commerce ouvert à Coudray juste avant qu'il ferme.

IMGP2823.JPG
C'est là qu'on a trouvé un truc énorme à mange
Je mange un pain au chocolat énorme d'un type particulier, si bien garni en plus de beurre , de sucre et de pâte d'amande que je n'aurai plus faim pendant les 4 heures suivantes  C'est un kouign aman -galette des rois- au chocolat 
IMGP2824.JPG
Oups, le Rhône a changé de sexe depuis mon départ 

Le petit vent de Sud Est favorable du matin devient un vent d'Ouest soutenu qui commence à être pénible. Nous voici dans le Perche , bientôt nous allons croiser l'itinéraire de PBP ... des souvenirs pour Bruno qui l'a fait l'an dernier. En attendant mon compagnon de route semble peiner car j'aurais tendance à le distancer un peu, bien que de mon côté je commence à sentir un peu de fatigue . Il tombe des gouttes, éparses, comme hier, pendant une bonne heure.

IMGP2826.JPG
Bisous de Bizou !

  A Longny au Perche il me prévient qu'il a mal au genou (un souci de réglage de cales) et qu'il préfère raccourcir son trajet en allant vers sa maison de campagne normande à 50 km de là ...au final il ira ... jusqu'à Palaiseau et terminera avec 355 km. 
Après un petit café nous nous séparons et je continue mon chemin vers L'Aigle. Le vent est devenu très gênant ... je n'ai pas encore atteint le pays d'Auge, la terre promise où les haies coupent le vent  C'est peut-être le moment le plus "délicat" de ce voyage, devoir affronter ce vent et voir ma moyenne baisser sur ce terrain vallonné pourtant facile.


Je dépasse l'Aigle, il reste 50 km. De leur côté, Jérôme, Solange et ses deux grand-mère sont entrain d'arriver à Prêtreville , ils ont gagné la course   et moi je me bagarre. Sur mon petit papier "plan de route" il y a cette petite annotation "Ticheville - tourner à droite" , c'est l'espoir ! Encore 10 km de contre-le-vent, j'ai recours à des techniques secrètes et je vois ma vitesse passer de 20 à 24 km/h  ... et c'est Ticheville.

 IMGP2831.JPG
J'arriiiiiiiiive 

Il me reste 25 km , le long de la vallée de la Touque, vent dans le dos .

D'un coup, je vole, je vole .

Je roule à 40 km/h, franchis les petites bosses sur l'élan à 30 ... le soleil revenu illumine la vallée ... je vole ... et je flotte aussi, je connais bien cette euphorie avec un accroissement des performances car elle précède de peu la fringale !

J'attrappe sans m'arrêter des petits pains au lait fixés sur ma sacoche arrière, et j'en engloutis 3 l'un après l'autre.

 IMGP2832.JPG
Dernier village ... 
Aaaaaaah, c'est royal ! j'arrive à 4 km de la maison, il y a une petite bosse juste avant Fervaques, avec une belle vue d'en haut , où je me laisse submerger par l'émotion, j'ai les larmes aux yeux, il me reste 10 mn pour refaire le calme et arriver l'air de rien

IMGP2835.JPG
Arrivée à 50 m !

  ... non pour moi ce n'est pas rien d'avoir traversé la France de cette manière ... non que cela aie été difficile, mais parce que c'est l'aboutissement d'un beau projet, qui relevait de l'impossible pour moi il y a trois ans encore !
montage-normandie.jpg
Et voilà la terre promise (photos prises au cours de visites, minitours en vélo ou à pied les jours suivants 

Côté pratique

Total 809 km / 7040 m D+
Environ 37 h de selle et 62 heures entre le départ et l'arrivée 


Matériel :
une sacoche avant décathlon (avec scratch) contenant
- 1 pneu
- trois chambres à air, démonte-pneus, embout pour gonflage, bombe anti-crevaison
- outil décath
- crème solaire, stylo, deux cartes routières au 1/200 000 eme attachées sur la sacoche
- manchettes, buff

- cetavlon
un bidon (à noter que trouver de l'eau est bien plus difficile qu'en région rhône alpes) 
un faux bidon contenant le gilet réfléchissant 
mini-sacoche de cadre avec papiers, sous, portable, appareil photo. 
une sacoche arrière Vaude contenant
 - 1 pantalon en crêpe (très léger !!!) et un tee-shirt pour le soir ; ss vâtements; 
     un cuissard , un maillot de vélo à manches longues (utilisable aussi en tenue ville), une paire de ballerines ultra-légères pour le soir
   brosse à dent, 1 micro flacon de shampoing, traitement habituel pour l'asthme (de fond uniquement, car je n'ai pas de symptômes), 6 cachets de Nurofen, papier WC
- 1 veste imper respirante attachée sur le dessus
Et dans les poches du maillot, uniquement de la nourriture ...  

Ce chargement ne semble pas avoir d'influence sur ma vitesse de progression ni sur la longueur possibles des étapes, du moins avec des pentes usuelles (le parcours comporte très peu de pentes soutenues)

Récupération : le lendemain matin j'étais un peu fatiguée, un peu mal partout surtout le cou et les épaules et j'avais terriblement faim , ce qui tombe bien pour les repas en famille  L'après-midi ces sensations avaient déjà quasiment disparu et je n'ai pas senti de "traces" le surlendemain sur un minitour de vélo.

 

 

Publié dans vélo

Commenter cet article

Jean-Marc du 45 27/08/2012 01:39


PBP c'est en 2015 mais que dirais-tu en 2013 de tenter une petite diagonale de France, en solitaire, comme tu aimes si bien le faire ?


Les deux plus petites "Strasbourg-Perpignan" et "Hendaye-Menton" ne font que 940 km à parcourir en moins de 78 h.


En gros, cela te fait 3 étapes de 280 km et une petite de 100 km pour finir.


Pour la 1re, tu pourrais même dormir chez toi et je ne me fais pas de soucis, des potes comme Veloblan, tu dois en avoir un peu partout en France...


A+

renarde1 27/08/2012 19:43



C'est vrai c'est très intéressant les diagonales  Par contre j'essaye plutôt de faire coller mes projets à ma vie
de famille , d'où l'utilisation des trajets de vacances ... je ne pense pas rajouter trop de projets sur plusieurs jours ... Mais l'idée de dormir chez moi au milieu d'une diagonale mérite
réflexion 



l'Ange Blanc 26/08/2012 23:17


Pas besoin d'en rajouter tout a été dit et ce n'est pas la peine de répéter, j'aborderai donc ta dernière remarque d'un possible participation à un PBP: et oui c'est je pense largement dans tes
cordes d'un point de vue sportif et surtout dans l'esprit qui t'anime sur un vélo. Un vélo que tu vas peut être changer ? remarque avec les km que tu effectues chaque année il vaut mieux y
songer... Bravo Brigitte pour cette belle aventure.

renarde1 27/08/2012 19:40



Pauvre vélo je vais l'user jusqu'à la corde avec tous ces kilomètres 
Merci l'Ange Blanc 



VercorsChambaranSport 25/08/2012 20:57


Une envie de PBP  hum encore trois ans à attendre  d'ici là on aura le temps de faire des brevets ensemble  officiel ou pas ! Va falloir changer de
vélo et de position aussi , car ce n'est pas normal d'avoir mal au cou et aux épaules après avoir fait des nuits en mode repos sur ton périple , tu es trop allongée sur ton vélo pour les longues
sorties .....peut être que je me trompe

renarde1 26/08/2012 10:50



Pas de souci pour faire des brevets ensemble, qui seront en soi d'aussi beaux objectifs pour moi que PBP, je ne suis pas obnubilée par ça non plus. 
Pour ma position sur le vélo, Philippe me l'avait fait remarquer aussi; ceci dit il m'arrive d'avoir mal au cou quand je ne fais rien  ... et pas du tout après d'autres longues sorties (comme le brevet 400)  Pour le changement vélo j'aimerais bien ... faire comme tous
mes petits collègues cycloblogueurs ... mais je n'ose pas évoquer le sujet pour l'instant 



EricL 25/08/2012 16:32


Bon, ben ça, c'est fait tranquillou facile.


Je te l'ai déjà dit par ailleurs, je te le redis ici: tu ne le sais peut être pas encore, mais tu seras au départ de Paris Brest Paris 2015. Ton cheminement dans la rando au long cours est
typique, et je ne vois pas comment tu pourrais ne pas terminer dans ce truc extraordinaire qu'est PBP. Imagine un peu, partir toi et ton vélo, au milieu de milliers d'autres cyclos, pour 2, 3 ou
4 jours et nuits, et rien d'autre n'existe que toi et la route.


Tu ne pourras pas résister, ça se voit. Alors, prépare toi

renarde1 25/08/2012 19:36



Bien vu. L'an dernier, depuis la maison , je suivais tout un tas de copains qui faisaient PBP . Ca devenait une obsession, j'en oubliais d'éteindre mon portable pour recevoir des SMS au milieu de
la nuit .... le matin je me précipitais sur l'ordi  Et je me disais que mon implication me avait "un sens "... que
j'aurais eu envie d'y être ... et voilà c'est dit ... ça ne va pas faire plaisir à tout le monde chez moi mais comme dit Lionel "Il ne faut pas se priver de tels bons moments de la vie"  Si
ça m'apparait possible, j'irai. Evidemment que j'en ai envie.



cestdurlevelo 25/08/2012 08:53


Belle fin, émotions et vélo à gogo. Tu es une vraie aventurière, mais une prudente aventurière, et en expliquant comment tu t'y prends, tu donnes aussi beaucoup des ficelles du métier, comment
s'y prendre, comment gérer ça, etc. Ca fait envie.


Un voyage terminé... mais il y en aura d'autres, je te fais confiance !

renarde1 25/08/2012 14:58



ah oui .... je recommencerai ... ce matin petite balade de 93 km et pas envie de rentrer ... envie de continuer jusqu'au soir comme pendant mon voyage  qu'est-ce qu'on s'y fait bien à rouler comme ça ...