Le froid et nous

Publié le par renarde1

A propos du froid ....

 

Lundi 18 novembre 2013, vélo de route, 73 km , 305 m D+ en 3h07
Mardi 19 novembre, vélo de route, 77 km 580 m D+ en 3h26
Mercredi 20 novembre, vélo de route, 31 km 130 m D+ en 1h26

 

 

IMGP0422.JPG
Février 2012

 

Pas un cyclo bien sûr en début d'après-midi dans ma petite sortie plate, froide, grise neigeuse et surtout et très mouillée (mais sans danger) . On peut le comprendre . Toutefois je reste plus dubitative quand on me dit, et c'est souvent : "Il fait trop froid pour moi" "Je n'aime pas le froid" . On fait des vêtements de vélo de plus en plus efficaces, performants ... alors qu'est-ce qui pousse tous ces gens à raccrocher le vélo au clou à l'approche de l'hiver ?(et parfois à me dire de façon un peu agressive, "t'as rien de mieux à faire que te peler sur un vélo ?")

 

La vérité est que, si le mouillé est mouillé, le froid n'est pas toujours froid. J'avoue que, lors d'une sortie par temps froid, le pourcentage du temps où j'ai "froid" est souvent proche de zéro et n'excède en général pas 5 à 10 % (sauf les pieds, où la perte de sensation se prolonge parfois un bout de temps) Pourtant j'ai roulé en février 2012 (hein Franco ) au coeur de la vague de froid et avec plaisir en plus.

 

Les personnes qui ne veulent pas(plus)  rouler par temps froid sont donc de deux sortes :

 

- celles qui pensent qu'elles auront froid  : eh oui ... l'hiver, quand on sort en ville, on se gèle , en ski de piste, on a les fesses qui collent au télésiège à cause de la glace, attendre un bus dans un arrêt non abrité est une punition et quand on va au travail en voiture, on grelotte entre l'habitacle chauffé et le bureau surchauffé. Moi aussi. Mais sur un vélo, on pédale. Et pédaler, ça réchauffe. Enfin, sauf dans les descentes.

 

397134_273522896037187_100001384363168_803790_373332223_n.jpg

Givre et souvenir inoubliable d'une sortie magnifique au coeur de l'hiver 28/12/2011

 

Il faut donc éviter les longues descentes, pédaler activement sur le plat, et, pour ne pas avoir froid AVANT de s'être échauffé ... on peut s'habiller intégralement devant le radiateur (cagoule comprise) et quand on ne tient plus ... sortir ... là on apprécie à fond la bienfaisante fraîcheur de l'extérieur ... comme en canyon quand on se plonge dans l'eau froide après une marche d'approche avec le néoprène 5 mm !

Ou encore boire un thé au miel bien chaud avant le départ ...

S'il fait vraiment très très froid la sortie sera plus courte ... mais pas désagréable pour autant.

Il faut faire attention aux premières sorties hivernales, mais on s'habitue à tout ... au point de trouver ensuite qu'il fait chaud par 0°C ...

 

A noter tout de même que le vélo n'est pas le sport le mieux placé par temps très froid (déplacement trop rapide) . La marche et le ski de fond réchauffent de manière plus efficace.

 

- Celles qui ont eu très froid à vélo
Il faut reconnaître que terminer une sortie en hypothermie est pas drôle du tout voire dangereux. On a tous entendu des récits de cyclos qui disaient ne plus pouvoir freiner, trembler tant qu'ils avaient du mal à contrôler le vélo , ne plus être lucides.

Mais quand on repense à ces récits de guerre ... ça se passait quand ? Pas souvent de novembre à février ... mais plutôt sous pluie diluvienne, sous une grosse giboulée aux intersaisons, et même en été en montagne ... en tenue légère ... la température chute d'un coup de 25° à 10°C et on est trempé ... comme c'est l'été on est loin de chez soi et il faut affronter une longue descente sous la pluie pour rentrer .... pas cool du tout .

Bref, pas grand chose à voir avec la petite sortie hivernale de proximité avec trois couches de vêtements, les surchaussures, le bonnet, les gants  etc ...  .

Maintenant il faut vraiment éviter la grosse galère, qui va plomber le mental... à moins que ça serve de bonne excuse pour rester devant la cheminée

 

Par froid inférieur à 5°C avec vent + pluie,  je ne sors pas ... ou très, très court. En cas de verglas, je ne sors pas, ou alors en VTT dans les chemins. Pour le reste c'est à la carte.

Par un temps froid et sec, on peut faire en sorte de ne pas avoir froid du tout. Restent les pieds et les mains.

En février 2012, j'ai utilisé les grands moyens : double paire de surchaussures avec feuille d'alu intercalé moufles de ski , cagoule + un sous casque coupe vent.  Mais ces jours là il faisait -8°C au départ avec vent à 60 km/h !!!!Je n'ai pas souffert du froid.

Les moufles (Mitaines : Modèle Montura pour la montagne) me donnent toute satisfaction (utilisées à ski jusqu'à - 20°C) ; le tissu est beaucoup plus souple que celui des gants de ski hiver, que j'ai pu voir dans les magasins de vélo. Je les porte ouvertes en montée, et je peux remettre les doigts dedans sans acrobaties et sans m'arrêter.

 

 

 Novembre-2013-0669-copie-1.JPG

Janvier 2013 par 0°C , pas de gants en montée ( pas froid, sinon je les mets !!!) .

 

Par un froid "classique" , retirer les gants dès que les mains sont chaudes et en particulier dans les montées, pour qu'ils soient bien secs en descente est bien agréable. Lundi et mardi  j'ai pu tester, dans des conditions similaires (4°C avec pluie) qu'on a bien moins froid aux mains sans gants (2 eme jour) qu'avec des gants trempés (1 er jour) .

Par contre aujourd'hui par 0°C et pluie ou neige humide assez forte, il n'y a pas grand chose à faire à part limiter la durée de la sortie.

 

IMGP4344.JPG

Neige sur la Viarhona en décembre 2012 (en plus j'ai crevé ce jour-là )

 

Par temps très froid il faut beaucoup de nourriture ; j'ai du mal aussi à faire une journée de vélo sans consommer de boissons chaudes, d'où l'achat d'une thermos véritable (température conservée 24h par temps très froid) en forme de bidon (Marque Thermos, Nature et Découverte) . Je n'arrive pas à boire de l'eau glacée.Le seul problème de cette thermos, c'est qu'il faut s'arrêter pour boire (bouchon à dévisser)

 

IMGP0391.JPG

Aspect bibendum mais du bonheur à rouler, avec Franco , en février 2012 (il fait -6°C sur la photo, avec un petit vent et ciel très bas) J'ai un sous-casque + une cagoule, quatre couches en haut et un collant polaire de montagne par-dessus le collant cycliste.

DSCN0179.JPG

Pas chaud ce jour-là non plus (0°C au plus chaud) et j'ai fait 235 km (janvier 2013)

 

Donc il faut bien surveiller les prévisions (en particulier les situations à fort gradient, quand la température descend très vite avec l'altitude) et la température, mais tenir compte aussi et surtout de l'humidité de l'air (brouillard grivrant) et du vent. Et oublier un peu la "date" , quand il fait 12°C il fait 12°C et ça arrive en plein hiver ... 2°C en mai aussi.

 

Au sujet de la durée de la sortie, c'est vrai que par grand froid ou conditions compliquées (pluie froide, vent) ... faire court s'impose. J'arrive assez bien à prolonger en faisant une pause au chaud au milieu, café chez les copains, bistrot de village, boulangerie, ça me réussit bien  ...mais d'autres cyclos n'aiment pas ça et ont du mal à repartir.

 

DSC02834.JPG

Saou -3°C et très fort mistral le 01/02/2011

 

Je me pose une question : les recommandations médicales pour le froid, sont d'éviter de faire de l'intensité en dessous de 5°C. Or les skieurs de fond pratiquent un exercice souvent très intense, à des températures parfois extrêmement négatives, et ce en compétition. Alors ? est-ce vraiment si nocif ? Au niveau respiration, le ressenti devient effectivement bizarre en-dessous de -15°C ... mais je n'ai jamais vu ça à vélo .

 

Dernière chose, il faut d'une manière ou d'une autre que la chose soit plaisante. C'est parfois dur de démarrer la sortie, par contre je n'ai jamais regretté (sauf une fois, mais c'était à cause du vent déchainé, il faisait chaud) Il y a un plaisir à boucler une sortie "baston", et un bien-être certain après coup !

 

Tout ça c'est bien, mais si on nous envoie la neige et le verglas nous voilà quand même coincés. Une coupure "naturelle" on va dire .... dans cet article j'évoquais les températures basses mais le verglas est un VRAI problème pour nous autres et pour les automobilistes aussi d'ailleurs.

 

P1010035.JPG

Non ce n'est pas aujourd'hui !!!! Mais le 8 janvier 2010 . Ca roulait quand même

 

67-insolite-20.jpg
Plus d'excuse pour ne pas rouler en hiver

« Si l'hiver est froid est rigoureux, ton ventre à la table, ton dos au feu" (proverbe applicable uniquement  en dessous de -15°C ) 

« S’il n’y avait pas d'hiver, le printemps ne serait pas si agréable: si nous ne goûtons pas à l'adversité, la réussite ne serait pas tant appréciée » Anne Bradstreet 

"Au milieu de l'hiver, j'ai découvert en moi un invicible été" Albert Camus

Publié dans vélo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Personall 23/11/2013 19:19


Vraiment impressionnant ce courage que vous avez je vous félicite. Aussi ces clichés sont superbes. J’aimerais pouvoir faire comme vous, allez voir de nouveaux paysages, découvrir de nouvelles
choses … :)

renarde1 23/11/2013 20:27



Merci beaucoup sortir ne me demande pas beaucoup de courage ... j'aime ça



l'Ange Blanc 23/11/2013 10:18


beau spécimen de vélo sur le dernier cliché et belles citations...

renarde1 23/11/2013 15:45



Merci C'est le Btwin de ma fille qui venait de me servir pour aller travailler (je travaillais alors en ville dans
Valence ... le Btwin a un très bon comportement sur neige !Très sûr !)



stéphane voyage 23/11/2013 03:40


tout est vrai. Merci de partager cet article très instructif.

renarde1 23/11/2013 09:32



Merci ... Peut-être pas tout car ensuite il y a des sensibilités individuelles, des métabolismes qui supportent mieux
le froid que d'autres. Il y a aussi des logiques différentes, certains veulent améliorer leurs performances et alors le home-trainer leur conviendra mieux, d'autres aiment être dehors simplement,
il y a aussi la possibilité de combiner avec d'autres sports en hiver ...



Olive 22/11/2013 18:41


Corinne il faut dire YAPUKA  .....sortir le super mulet  qu'il faudra amortir

renarde1 22/11/2013 22:54



Si la suite de l'hiver ressemble au mois de novembre, Corinne va sortir son mulet, c'est sûr



corinne 22/11/2013 15:01


super article !!! très instructif pour moi, merci. ça y est, je suis allée m'acheter un mulet pour l'hiver. et comment vous dites déjà ? YAPUCA ??? et ben YAPUCAAAA


heureusemet la neige fond vite. peut-être fera-t-on une petite sortie ce week-end pour tester. en tout cas j'ai vraiment hâte de me rendre compte par moi même

renarde1 22/11/2013 22:50



ohoh tu as un mulet ? Dis-donc ton coin et le mien, ce n'est pas du tout pareil (j'ai vu tout ce blanc cet après-midi) Par contre ne t'approche pas de chez moi les prochains jours ... gros
gros  mistral ...


Pour YAPUCA tu as la réponse d'Olive ci-dessous Bon WE !



LEBLANC Daniel 22/11/2013 11:47


Bonjour Brigitte


Excellent article, comme toujours, ta motivation s'accomode de presque tous les temps.


Juste une remarque, tous les journaux ne peuvent être être intercalés sous les couches de vêtements. Exemple le journal "minute" qui fait froid dans le dos, à l'inverse
du but recherché.


Cordialement.

renarde1 22/11/2013 22:45



Daniel, je vais faire un blog juste avec tes commentaires S'il fait froid dans le dos, on peut peut-être le mettre devant quand même ???



Gillou 21/11/2013 19:25


Salut Brigitte


Je donne mon point de vue concernant les sorties en vélo


en hiver et pour ma part j'évite quand le temps est trop humide et neigeux de rouler.


Le pourquoi est que je suis peut être trop frileux.


Les automobilistes ont tendance à rouler au bord de la route et là tu te retrouve presque dans le fossé.


J'ai eu déjà des grosses frayeurs car le gars ne voulais pas dépassé la ligne blanche du milieu de la route.


Pourquoi !


La peur de perdre des points, je ne sais pas.


Mais après chacun fait ce qu'il veut.


Des fois prendre des risques juste pour faire tourner le compteur ça devient ridicule.


Je viens d'Alsace, à coté de Mulhouse et je roule beaucoup en Allemagne et les routes ne sont pas dégagés et il m'est arrivé une fois


de mettre fait surprendre et j'avais du mal à rentrer.


Bref toujours de belles photos et des beaux reportages de ta part.


J'apprécis ce que tu fais et continue a tenir ton blog avec temps de précision. 


 


 


Gillou

renarde1 21/11/2013 21:48



Salut Gillou de Mulhouse, dans les conditions très humides, froides et neigeuses je me contente d'un petit tour, disons que ça me fait prendre l'air 1h ou 2  ... (mais s'il y a du verglas je
ne sors pas le vélo),  ça ne fait pas avancer beaucoup le compteur ... mais je reste "dans le bain" J'ai eu de la
chance jusque là avec les voitures, je les trouve plus prudents quand il fait un temps affreux (ils ont pitié ) . je
porte une veste orange fluo et j'ai l'impression qu'ils me voient bien, ils passent très loin.
J'ai deux fois dans ma vie été touchée par une voiture (pas grave heureusement) et il faisait grand beau, plein jour etc ...
C'est un peu un jeu pour moi de sortir toute l'année ... après c'est sur, il y a des limites ...que l'instinct me dicte.
Merci de ton commentaire et bon courage pour l'hiver alsacien !



franco 21/11/2013 18:54


que dire de plus!!excellent article,je ne vais surement pas te contredire,comme tu l'a si bien souligné,on peut
s'éclater aussi sur un vélo en hiver ,et moi qui ne pratique que le vélo j'essais d'exploiter sa pratique un maximun,dans la mesure du possible toujours ,comme tu le souligne

renarde1 21/11/2013 21:41



"exploiter sa pratique un maximum" bien vu c'est aussi comme ça que je procède. Ca ne veut pas dire faire n'importe quoi, mais au contraire toujours adapter sa stratégie, les parcours, leur
longueur. C'est une approche que j'ai rencontré chez d'autres sportifs (ski de rando notamment) et qui me plaît bien.
Il est clair que certaines conditions ne permettent pas un entraînement rationnel, font baisser la moyenne, etc ... mais je suis sûre qu'on acquiert ainsi des qualités d'adaptation très utiles .



Antoinette 21/11/2013 18:22


Génial ton article, Brigitte, bravo !!! Toi qui est une vraie battante contre le froid, c'est fabuleux de voir comme tu arrives à le maîtriser


Mais c'est intéressant quand tu dis que pédaler ça réchauffe... Autant je n'ai absolument pas froid à pied ou à ski de rando par -10°C, même si j'ai transpiré (car je transpire aussi par -10),
autant à vélo... je me caille ! J'y vois deux raisons :


1) à vélo je ne bouge presque pas les bras et le mouvement de mes jambes me fait d'abord transpirer, et ensuite ne suffit pas à garder chaud le haut du corps


2) le déplacement dans l'air n'arrange rien !


Je porte un bonnet pour garder la tête au chaud et j'ouvre ma veste dans les montées (pour laisser échapper l'humidité) puis la ferme dans les descentes ou au plat.


J'ai d'ailleurs bizarrement plus froid aux bras qu'au tronc après avoir transpiré... et ça finit par me geler de partout.


Finalement, plutôt que de m'habiller peu (un pull thermo et une veste d'hiver), je devrais peut-être faire l'inverse : m'habiller "trop", et comme de toute façon je transpire, conserver une
transpiration "chaude" grâce aux couches supplémentaires...


Je vais tester ça dès que le temps ne sera plus à la neige et au vent du nord annoncé ces prochains jours !


 

renarde1 21/11/2013 21:36



Euh ... je n'ai pas d'idée géniale pour toi  à part de rouler sur le plat , pour avoir moins de différence d'un
bout à l'autre de la sortie ... ou alors de ralentir en montée, pour rouler à cardio quasi constant et moins transpirer ?  Sinon transporter un petit sac à dos , avec un vêtement de rechange
ou supplémentaire ... comme à pied ou en ski de rando ...
Bon courage pour affronter la neige et le vent du Nord ... et j'espère qu'on se verra en 2014



claire pouessel 21/11/2013 10:24


Tres bel article et de jolies photos qui donnent envie...mais j'habite en Bretagne au bord de la mer et le froid même s'il ne descend que rarement en dessous de 0° est humide et souvent associé a
beaucoup de vent.Mon velo de route dans ces conditions reste dans mon garage et je remplace la sortie par de la Marche Nordique ou du VTT sur une durée courte.


J'essaye de ne pas trop couper en hiver  en endurance pour ne pas avoir trop de mal au printemps.

renarde1 21/11/2013 21:32



Merci Claire ... belle région la Bretagne ... où j'ai passé beaucoup d'étés. En effet l'air est très humide et le ressenti vite froid l'hiver (il m'est arrivé d'y aller et 2°C là-bas avec la
brume c'était vraiment glacé sur la plage)  Il m'arrive souvent de sortir aussi le vélo de route sur une durée courte (1h, 1h30) ... et je fais aussi des balades à pied et à skis . Mais bon
le climat de Valence permet pratiquement de rouler toute l'année ...