le Grand Oisans Sauvage au soleil

Publié le par renarde1

Vendredi 13 janvier 2012, Le Désert en valjouffrey, Col d'Entrepierroux(3160m) , 1920 m D+

 

 

Ce vendredi nous partons à trois pour une virée "Made in Oisans" . Les conditions sont là : risque d'avalanche faible, très bon enneigement, très beau temps annoncé au-dessus du "stratus".

 

Les randos à skis dans le secteur sont exigeantes (impegnative dirait les italiens , ce qui veut dire qu'il faut "s'employer") : longue approche plate (minimum une heure à l'aller ) , accès délicat aux vallons supérieurs (j'y reviendrai) et gros dénivelé (les sommets dépassent 3000 alors qu'on se gare à 1250 m) , isolement important.

 

Après avoir traversé en voiture un gros brouillard sur le plateau de La Mure, nous nous garons en-dessous du village du Désert en Valjouffrey le bien nommé   ... il n'y a pas foule en effet ... le jour se lève , il gèle fort (sans doute pas loin de -10°C car je ressens un peu de froid aux doigts, pourtant je suis blindée habituellement)

 

IMGP0080.JPG
Le soleil éclaire les faces Est 

IMGP0084.JPG 

La longue approche passe bien en admirant les premiers rayons de soleil sur les sommets, les cascades de glace ... vers l'altitude de 1600m, les choses se compliquent. En effet, nous visons d'accéder au Grand Vallon pour aller vers le crête de la Mariande. Une cascade de glace en défend l'accès, il faut la surmonter par une vire oblique.

 

IMGP0086.JPG

Mais par où ça passe ?

cascade-jpg
Eh oui, le passage est là ... suivez la flèche 

IMGP0088-copie-1.JPG
Le début : plutôt sympa 

 

     Plus haut je n'ai plus envie de faire des photos ... le passage devient carrément expo au-dessus de la cascade de glace. La chute est interdite, elle serait impossible à arrêter et très probablement fatale.  ! Au début on enfonçait dans une neige un peu croûtée. Ensuite on ne regrette pas les crampons acier et le piolet, car on alterne entre de la glace luisante, épaisse d'un centimètre qui heureusement casse sous les pieds, et une neige dure. Je me rends compte que j'ai plus de difficultés qu'avant à affronter l'exposition d'un passage ... il faut une bonne dose de mental que je n'ai plus.  Monter, passe encore, mais l'idée de redescendre le passage le soir me stresse.

 

P1030962.JPG

Photo Laurène ... bon ce n'est pas bien raide mais c'est au-dessus du vide ordure 

  On en discute: les autres semblent moins stressés, mais un peu quand même. On a l'impression d'avoir lu quelque part qu'il existe un passage permettant de changer de vallon, le suivant (petit vallon) étant plus simple à redescendre. Il y a aussi un autre argument, c'est que l'itinéraire prévu au départ présente un autre passage du même style 200 m avant le sommet.  Si on change de vallon, on peu monter tranquillement jusqu'au col d'Entrepierroux (ou presque)

IMGP0097.JPG
Arrivée de Laurène au petit col à 2460 m 

Nous avisons donc un petit col vers 2460 m en espérant qu'il "passe". la carte ne suffit pas ! Il se révèle facile à monter ... et bien plus encore à traverser   Super, on n'aura pas à redescendre la cascade 

P1030979.JPG
D'un coup le stress retombe ! 
Désormais c'est velours : une traversée et une montée paisible dans de larges pentes, sous un soleil insolent. Il y a un léger vent par moments mais il fait si bon qu'on peut monter en chemisette, avec la veste seulement pour les pauses.

IMGP0102.JPG
J'apprécie beaucoup cette montée, je sens bien la différence avec "avant le vélo" pour ce qui est de la condition physique.  De plus le paysage est fantastique dans les Ecrins ...au-dessus de la mer de nuages, toujours présente ...

 IMGP0100.JPG
Derrière Laurène, la petite crête franchie pour passer d'un vallon à l'autre

IMGP0107.JPG

Arrivée au col d'Entrepierroux.

 Pour déboucher sur la crête, il y a un petit bombé à franchir, bien visible sur la photo. Laurène et moi resterons au pied, Laurène pour "en garder un peu" pour la descente, et moi parce que je n'ai pas envie de nouvelles acrobaties expos en piolet crampons. Finalement le passage se fait bien dans un neige profonde.

IMGP0108.JPG
Le franchissement du passage final 

depart_descente.jpg 

 

P1030987.JPG 

Nous voici prêt pour la descente ; il est 15h07, il ne faut pas traîner car on descend un vallon qu'on ne connaît pas ... et la nuit vient vite !

laurene-copie-3.jpg

Le haut de la descente présente de très bons passages, dans une neige froide plus ou moins tassée, parfois transformée. Dommage, plus on s'approche du fond de vallée, plus la croûtée fait son apparition.

P1040003.JPG

 

P1040005.JPG
Ca manque un peu de place pour skier non ? 

Nous cherchons un couloir Ouest, ça ne passe pas, il faut rejoindre le fond du vallon encore plus loin du village, en louvoyant entre des barres dans une neige très difficile. Ca passe bien quand même. Une dernière petite vision de L'olan, seigneur des lieux, avant de plonger dans un brouillard épais et glacial.

IMGP0116-copie-1.JPG
L'Olan 
IMGP0117.JPG 
Le brouillard nous tend les bras 



Une fois le fond de vallée atteint, c'est un peu parcours du combattant : coulées d'avalanches à franchir, poussage sur les batons, petites remontées, chasse-neige en mauvaise neige et sans visibilité, pendant plus d'une heure. Mon genou gauche n'aime pas du tout (l'autre jour c'était le droit ), ça me casse un peu le moral d'avoir les articulations aussi sensibles, car je vois le jour où je ne ferai plus ce sport, du moins pas ce style de sorties. Le dos aussi est mis à rude épreuve. Dommage maintenant que j'ai la condition physique pour ces bambées ... car ces grosses randos des Ecrins sont extraordinaires, des itinéraires rarement parcourus dans un véritable espace d'aventure 

 

 

Publié dans Ski de randonnée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

isabelle 23/01/2012 22:31


Ha les prothèses. ça aussi c'est un sujet qui ne me laisse pas indifférente. Mais pour le moment, je préfère me réjouir de lire tes aventures, ça me fair rêver. 


Je m'accorde quelques plaisirs occasionnels de ce genre et je les savoure d'autant plus. Je dois limiter, certes, mais je profite encore.

renarde1 23/01/2012 22:50



Pour l'instant je laisse mon mari s'occuper de prothèses, de chirurgiens, de suivi clinique 


Savoure bien ces petits plaisirs



isabelle 23/01/2012 22:04


Super interessant de comparer des sorties rando à altitudes différentes dans des massifs différents. Lors de mes randos à ski, je me sens transportée dans un autre monde, celui de la quiétude et
de l'infiniment grand par sa beauté et ses contrastes. En vélo, j'ai parfois un avant goût de cette sensation, mais c'est multiplié par x lorsqu'on atteind des sommets où l'on domine vraiment la
vallée.


Ton reprtage est très sympa, je vois que c'est déjà engagée ( moi, je suis devenue très trouillarde depuis un dévissage au mois de mai sur pente gelée un matin de bonne heure. Ce n'était pas mon
heure! Jje dois la vie à mon cher et tendre)


Tu as toujours le sourire, tu respires la bonne humeur et c'est agréable pour les visteurs.


Je constate néanmoins, que toi aussi, tu souffres de tes genoux et que tu t'interroges sur comment accepter le fait que si nous devions être privées de telles aventures, qu'adviendrait-il de
notre passion de vivre en pelin air de graviter toujours et encore...


Une pensée bien sincère et pleine d'éspoir pour Olivier justement.

renarde1 23/01/2012 22:14



Oui, assez engagée cette rando en oisans, et très isolée. Celle de mardi 17 ne lui ressemble pas : paisible, sans stress, même si parfois technique dans le bois. 
J'ai fait une chute importante en 2002 en ski de pente raide, sans me faire mal, mais la chute fut ... longue 
Pour les genoux pour l'instant ça ne m'inquiète pas trop car c'est ponctuel et lié à des conditions complexes, neige croutée et looong plat avec des remontées dans la descente ! mardi aucun souci
physique.
Mon mari travaille dans les prothèses, parfois je lui dis qu'il devrait m'en ramener quelques unes pour mes vieux jours


Je partage tes pensées pour Olivier ! mes sorties vélo lui sont toutes dédiées en ce moment ! Notre dernière sortie ensemble est un très beau souvenir (28 décembre)



NewBridou 16/01/2012 08:27


Hello  les Artistes........


 


Pas  croyable votre virée ......montagne ......Magnifique et impressionnant à visionner ... Alors  dans la réalité , j' imagine bien ....le mélange entre  plaisir total ... et
stress parfois du aux réalités du terrain ...  


Bravo  de pouvoir concilier encore la pratique de ces  2 sports  vélo et rando qui sont à l' opposé  mécaniquement  pour les articulations  et le travail des genoux
 surtout ....  


Tu m' étonnes    Brigitte que tu est  de temsp en temps des douleurs ......hihi...entre  ski et vélo .....   travail en latéral pour l' un   et en dans l' axe
 pour l' autre....


Etant aussi un fou passionné dans le passé de cette pratique , j' ai du laisser tomber le ski rando en parti pour ces raisons d' incompatibilité de travail articulaires et tendineux que demandent
dans une pratique extreme bien sur  els 2 disciplines..... difficiels d' avoir le temps  de muscler et de préparer  les deux disciplines  dans de bonnes conditions . pour ne
pas avoir de soucis  au niveaux des genoux ........


 


Pour moi, en tous les cas , le choix du vélo seul s' est imposé ... ces derniéres années et je suis admiratif que tu arrives  à faire  ave tes amis  toutes ces sports .....


 


En tous les cas ,  les images sont splendides et c' est un plaisir pour nous  visionneur du lundi matin à regarder .....Avant d' aller au travail , c' est un plaisir sosu forme de
 RËVE  que j' apprécie particuliérement ................


Bonne continuation  " championne" ........... et fait attention à toi sur le vélo ..!!!


 

renarde1 16/01/2012 10:32



Merci Pascal de ton message, je ne savais pas que tu avais fait du ski (ski alpinisme en compétition ?) 
Parmi les amis facebook, je sais que Sébastien Gissinger se partage aussi entre les deux disciplines.
Bon tant que je n'ai de petits soucis que sur les grosses bambées en mauvaise neige, ça ne m'inquiète pas plus que ça ... mais bon avant c'était le ski qui dominait mon année sportive, depuis 1
an et demi le vélo ... mais bon je ne pratique pas non plus à ta manière, pour moi c'est plus tranquille.


Continue toi aussi à nous rédiger tes CR toujours beaux et drôles  Je suis ça de près !


 



Béa 15/01/2012 20:31


Wauoh vous êtes fous !!! Superbes photos, je vois que tu t'amuses bien.

renarde1 15/01/2012 21:11



Merci 



l'Ange Blanc 15/01/2012 19:11


bonsoir Brigitte, bravo pour la performance et les photos des ces paysages blancs. En station si les remontées mécaniques tombent en panne au moins toi tu pourras toujours skier, tu as la
caisse!! 

renarde1 15/01/2012 21:11



Ca je n'ai pas trop besoin des remontées mécaniques  D'ailleurs même en station j'utilise mes skis de rando.