Le lièvre et les tortues

Publié le par renarde1

Mardi 15 décembre 2009, Jas des lièvres, ski de randonnée, 1000 m D+

P1010014-copie-1
Merci à Maud, Noémie et Alice pour le prêt de leur tortue !

Aujourd'hui, on revisite la fable de Jean de La Fontaine. Les tortues s'en vont visiter le lièvre (ou plutôt le jas des lièvres), qui est une montagne.  Et si elles finissent par le rejoindre, on ne peut pourtant dire qu'elles sont parties à point (d'heure) !

L'objectif initial était la Belle Etoile, un sommet élevé du massif des Sept laux , également dans Belledonne. Mais ce mardi, nous avions envie d'avoir Caro avec nous, et Caro avait des contraintes horaires, étant seule cette semaine avec ses petites puces.
D'où le départ le plus tardif (sans doute) de la saison : un rendez-vous à 9h15 à Montbonnot. 
Et l'improvisation la plus ... improvisée et la plus réussie qu'on aie jamais vu :  le timing est trop court pour la Belle Etoile, à Tencin nous bifurquons brusquement à droite pour faire une rando au départ de Prapoutel : le  Jas des Lièvres par son couloir Nord.

Ce sommet dont la face Sud étincelle au soleil en hiver est bien visible depuis la vallée du Grésivaudan ; son couloir N en revanche est caché tout en haut. pour l'atteindre, on remonte la combe de la Bédina (souvent parcourue en hors-piste depuis la sation de Prapoutel les 7 Laux), et on tire à droite sous les arêtes du même nom. Le couloir lui-même n'est pas très long, 150 m environ et l'inclinaison atteint 40°

P1010001.JPG
Sortie de la forêt

Nous commençons notre montée dans une forêt faiblement enneigée; la petite couche de neige fraîche suffit tout juste à nous doucher lorsque nous passons sous les arbres.  Au dessus par contre, la neige est plus abondante. Nous sommes dans un vrai congélateur, tout à fait à l'ombre; les températures sont très négatives, heureusement il y a très peu de vent.

L'itinéraire a été tracé par une équipe de 3 personnes juste avant nous. Ils redescendent juste au moment où nous attaquons la partie la plus raide du couloir, que nous remonterons à pied. La remontée skis aux pieds est difficile car la poudreuse récente glisse sur la neige très dure juste en-dessous. 
P1010005 P1010006
Nous débouchons au sommet inondé de soleil, avec la mer de nuages à nos pieds. C'est toujours un moment fantastique. Le froid reste vif malgré tout, cela surprend.
P1010008

P1010010


P1010011
Plongée dans l'ombre glacée et belle neige légère

Une belle descente nous attend. Le début du couloir est en neige dure (il faut se forcer un peu pour tourner) , puis très vite on retrouve une belle poudreuse sur un fond dur. le brouillard de la vallée est un peu remonté, et nous skions les derniers mètres (sur une piste des 7 laux)  avec peu de visibilité et même sous une petite chute de neige fine !

Excellent choix que cette sortie proche de Grenoble, sur un itinéraire que nous n'avions jamais skié, et avec de très bonnes conditions !



Publié dans Ski de randonnée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article