Le naufrage de l'hiver

Publié le par renarde1

Mardi 22 décembre 2009, vélo de route ... et marche à pied, plaine de Valence

12 ou 13° en ce début d'après-midi avec du vent du Sud et un ciel gris, ça ne me réjouit guère. Les redoux en hiver, surtout accompagnés de vent du Sud, je dois dire que je n'aime pas du tout ! Hier, ce vent a atteint 150 km/h à Chamrousse. Certains compte-rendus sur skitour  sont édifiants. Quant au bulletin nivologique, il est carrément désastreux : la moyenne montagne est ravagée et fait pitié, et la haute-montagne est minée, avec des plaques à vent partout. Je ne parle pas des déluges annoncés pour cette nuit et surtout jeudi avec un isotherme qui crève le plafond ...

Bref, la saison de ski est au point mort. je décide de faire un petit tour en vélo, histoire de me remuer les fesses avant le début des festivités.

P1010038.JPG

La campagne est triste à pleurer, je m'attends à tout moment à tomber sur l'Impasse de la Désolation ou la Rue de la Solitude. Seul avantage, il fait très doux. Arrivée du côté de Bourg de Péage, je commence à trouver que le revêtement est bien mauvais. Un doute me fait tâter le pneu, eh oui ... c'est une crevaison lente.
J'ai tout ce qu'il faut pour réparer.
Mais pas de pompe. Je l'ai oubliée à la maison.
Commence une longue marche , contre le vent de Sud Ouest  qui se déchaîne.
Maintenant il pleut.
Je commence à penser que je ne serai jamais de retour avant la nuit, alors je tends le pouce. Ca finira par marcher (plus il pleut fort, mieux ça marche ). Grâce à deux automobilistes successifs, je rentre jusqu'à la maison ! Ce sympathique dénouement sauve un peu cet après-midi morose.
Des amis nous font une visite imprévue mais je suis obligée de les mettre rapidement dehors  car je dois aller chercher Fille et Jérôme est chez le dentiste ... moi qui aime bien les visites imprévues, ce n'est pas de chance.

Publié dans vélo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cricri 28/12/2009 07:11


A priori j'ai vu que tu rodais ton vélo...

Ben oui, le vélociste t'a bien dit : au début, mollo en ville, mais ensuite sur la route poussez le un peu non?

en tout cas c'est marrant (si on peut dire), les reportages à 1 semaine d'intervalle : ces grands écarts de temps et de température...


renarde1 29/12/2009 23:29


 j'espère que la période de rodage est terminée !!!!
Quant aux différences d'un reportage à l'autre, ben oui, pour l'instant c'est un hiver qui ne ressemble à rien !!! J'essaye d'en faire quelque chose


Gerard 23/12/2009 09:06


Effectivement, il y a des jours où rien ne va et où il vaudrait mieux rester chez soi.
C'est vrai aussi,qu'hier, le temps était d'une grande tristesse.Et comme chantait Brel.
"Avec un ciel si bas qu'un canal s'est perdu
Avec un ciel si bas qu'il fait l'humilité
Avec un ciel si gris qu'un canal s'est pendu
Avec un ciel si gris qu'il faut lui pardonner"

 


renarde1 23/12/2009 09:36


Très à propos l'extrait de Brel . J'avoue que si je trouve aussi déprimant les flux de Sud Ouest doux en hiver, c'est aussi parce que je suis déformée par la vision "skirandonesque" de la meteo. Le
démarrage de la saison est laborieux cette année, et les dangers en haute montagne importants. Il me faut apprendre la patience


Laurent 22/12/2009 22:23


Ca arrive. Y'a des jours où tout fout le camp, où on aurait mieux fait de rester au chaud. Mais grâce à cela la prochaine sortie ne sera que plus belle !


renarde1 22/12/2009 22:37


En même temps ce n'est pas bien grave. On va dire que j'ai pris l'air ...