Le Rocher des Heures ... perdues !

Publié le par renarde1

Dimanche 14 octobre 2012, randonnée pédestre, vire du Rocher des Heures , Glandasse, Diois, env 1000 m D+

 

 

A une époque où ce blog n'existait pas , donc en une belle journée de décembre 2006, j'étais allée avec deux
" Laurence" en reconnaissance sur la vire* du Rocher des heures. Son approche était longue et les journées de décembre courtes, aussi avions du rebrousser chemin après avoir à peine pris pied sur la vire, même si cele-ci se parcourt en aller-retour, j'avais depuis six ans l'envie d'aller terminer le travail .

 

Cette balade tente Jérôme mais la meteo ne nous laisse pas un grand créneau, il ne faut pas être pris dans le brouillard et le grand mauvais temps sur les Hauts Plateaux du vercors. Toutefois l'affaire semble quand même jouable, on y va !

 

Il fait encore soleil à Die quand nous remontons en voiture la petite vallée vers Romeyer. Le col du même nom, quoique référencé comme un col routier, a une route en bien mauvais état dans le haut, les voitures doivent se garer 1km avant le col.

Il est toutefois accessible en vélo de route en faisant très attention en descente. Quelques sections courtes sont "dégoudronnées" et il y a aussi des trous géants.

 

Nous devons donc nous garer vers 995 m d'altitude, à Fournaire ; le sentier démarre un peu plus haut. Très commode, il s'élève dans les bois assez mollement, pour passer au Pas de Pillouse et franchir ensuite un petit col (le col de Vire-Sac)  Le paysage devient plus dégagé et très joli.

 IMGP3574
La Dent de Die

IMGP3575
Si en plus il y a des déviations !

IMGP3577
Un confortable chemin d'approche ... tellement qu'on en oublie de le quitter ...

IMGP3580
Début des couleurs d'automne

C'est là qu'on fait une erreur monumentale : celle de louper le sentier du Col des Bachassons , pourtant marqué par un croisement de chemins .... on le dépasse allègrement, poursuivant sur le balcon du glandasse. Il y a six ans, je n'avais fait aucune erreur, ni eu d'hésitation. Jérôme a bien vu quelque chose ... mais sans plus ... comme on sent qu'on s'éloigne on prend une trace qui grimpe dans les bois avec un cairn. La trace se perd, on monte 200 m D+ dans un bois raide, et on arrive dans un éboulis, dominé de falaises à l'allure infranchissable.

Là, à ma place, vous auriez fait quoi ?

Je propose fermement un demi-tour.

J'avais tort ...

 

On redescend tout, et on continue le balcon. trop loin, beaucoup trop loin. Second demi-tour.

Et dernier essai, la fameuse piste "loupée" avec le croisement, et le panneau "Les charbonnières" qui devient sentier.

IMGP3581

La falaise que j'ai crue infranchissable

IMGP3582

Le passage est à droite ...

IMGP3605

Le passage vu du haut, plus tard : on voit bien l'éboulis blanc qui donne accès au col

C'est le bon : mais l'ironie du sort, c'est qu'il débouche sous les "falaises infranchissables" ... là où nous étions une heure plus tôt ... minimum . Et il les franchit allègrement par un passage aussi faclle qu'il est invisible du bas

Il ne reste plus qu'à monter vers les Hauts Plateaux. Midi est passé depuis longtemps, et on a très faim  

C'est pas les rochers du Midi ici ... mais les rochers des Heures perdues ! Voire des err'Heures

 

Entre temps, le voile nuageux s'épaissit, et un vent de Sud mais humide et froid se lève. On termine la pause casse croute bonnet sur la tête et mains froides. Le vent semble retenir un peu les nuages, on a le temps de faire un tour jusqu'à la vire.

Un renard bondit devant nous, plus loin c'est un gypaète qui tourne dans le ciel.

IMGP3585

Le temps ne s'arrange pas

IMGP3588

Le Mt Aiguille, spectaculaire de ce côté aussi !

Malgré la grisaille c'est superbe, ça vaut le déplacement !

 

La vire  nous attend et je la retrouve très facilement  ...sans balisage aucun... comme quoi mon sens de l'orientation varie d'heure en heure ... de quoi faire des photos superbes par beau temps ! Elle est jolie et assez confortable, on franchit plusieurs replis puis à l'endroit où elle change d'orientation ... demi-tour ... le temps se dégrade, l'heure tourne, on est loin.

Le destin veut que je n'aille pas jusqu'au bout de cette vire.

 

IMGP3592
Début de la vire : le point sombre, c'est Jérôme qui donne l'échelle !

IMGP3596
Là c'est moi ... mais il faut bien chercher !

IMGP3598
Là aussi pas facile de repérer Jérôme

vire2.jpg

Un petit zoom maintenant ... on pourrait s'amuser comme ça pendant ... Des Heures

 

 

On fait alors demi-tour, et on passe par le sommet des rochers de la Traverse où nous traversons un paysage lugubre, de nombreux arbres à terre, un endroit où il ne doit pas faire bon sous l'orage.

IMGP3604

Ambiance devenant un peu lugubre ... mais j'aime bien

Pour la suite on va chercher au N l'autre itinéraire de descente ... et bien sûr en voulant couper pour rejoindre le GR on ne le trouve pas ... et on erre un peu sur les plateaux vers le Pas du tronc , montée, descente, lapiaz .... là je fais un meilleur choix que ce matin, et on retrouve le sentier, ouf !

IMGP3606

Abreuvoirs en cascade
IMGP3607

Tout seul au milieu des résineux ... voici un arbre heureux !

La pluie nous cueille en sous-bois, on est à peine mouillés, mais à 17h30 il fait presque nuit dans les bois !!! ... seul le dernier km sur la route est vraiment humide. Les sommets alentours sont noyés dans les nuages : le mauvais temps en montagne dans toute sa splendeur !

IMGP3609

Vue sur la vallée de Romeyer, avant que la pluie vienne noyer le paysage

 

*Vire : passage plus ou moins large coupant horizontalement une falaise, une sorte de balcon sans rembarde  

Commenter cet article

isabelle 19/10/2012 23:10


TRES TRES CHOUETTE!!!!!!!!!!!!!!!!

renarde1 19/10/2012 23:45



Merci beaucoup



Béa 19/10/2012 12:36


Encore de superbes photos, merci pour le plaisir des yeux.

renarde1 19/10/2012 20:09



Merci beaucoup Béa



G40 16/10/2012 17:01


MAGNIFIQUE ! Les randos d'octobre ont un gout particulier avec le froid automnal et la pénombre qui arrive vite en milieu d'après-miidi. Si en plus les nuages et la pluie s'invite on
apprécie le retour dans la chaleur du bercail.

renarde1 16/10/2012 19:57



Oui j'ai bien aimé aussi le côté "sinistre" même si on n'a pas envie de trop se perdre sur ces hauts plateaux ... ce qui
est arrivé à certains


Mais c'est vrai que c'est beau !



cestdurlevelo 15/10/2012 09:40


Quelles photos!!!!! Je suis bluffé !

renarde1 15/10/2012 16:16



Contente que cela te plaise , malgré le temps gris . Cette vire est idéale pour les photos ; peu stressante (sur
certaines on ne pense même pas à sortir l'appareil) et avec des piliers et des replis pour mettre une personne donnant l''échelle . les hauts plateaux sont assez photogéniques aussi.