Les routes secrètes du Coiron

Publié le par renarde1

Vendredi 7 mars 2014, vélo de route, Ardèche, 202 km, 2800 m D+ en 10h40 (total 11 h 25)

 

 

 

Aujourd'hui est l'occasion d'une nouvelle rencontre qui me conforte dans un aspect majeur de ma conception du blog, à savoir favoriser le partage des parcours et de la découverte de la région entre cyclos, et aussi permettre de faire connaissance au-delà du virtuel .


Gérard est un lecteur, qui a découvert mon blog il y a quelques mois, et s'en est inspiré pour certains percours. Passionné de vélo, et très axé "bosses" et ""exploration" , il me propose aujourd'hui un parcours "piquant" dans le Coiron, avec des routes que je ne connais pas ! . 

P1030969

Encore un peu de gelée blanche à l'Epervière ...

 

Nous nous retrouvons au parking "Via Rhona" au Sud de Valence, sous le ciel bleu et avec la fraîcheur (3°C) et c'est parti pour pratiquement 50 km de plat et de discussion, en suivant justement, le tracé (fléchage, ce n'est pas une piste) de la Via Rhona.

 

Elle nous amène à Savasse, et là tout change, nous sommes au pied de la première bosse prévue au programme : la montée au belvédère. 250 m de dénivelé pour ce joli raidard, qui commence sans violence (10-11%) et se calme pour mieux se redresser dans sa partie finale avec plusieurs passages à 14-15% avant une longue rampe à 13% soutenus.

Une table d'orientation permet d'admirer la vue, et le Ventoux, mais pas grand chose aujourd'hui, il y a une petite brume.

P1030971

Pas trop dur de voir l'orientation du vent !

P1030972

A défaut de pouvoir contempler le Ventoux on regarde la table d'orientation !

P1030978

En redescendant, une courte montée à gauche permet d'aller visiter, en aller-retour, le vieux village de Savasse.

P1030979

Savasse

P1030983

Rochemaure, la passerelle 

P1030985
Montée au chateau

 

Changement de département ensuite, et traversée de la passerelle himalayenne de Rochemaure : une réussite, et un must pour les balades pédestres en famille !  La petite route du chateau, que je connaissais, est également très pittoresque, passant et repassant sous les remparts (elle n'est pas très raide ce qui permet de faire des photos en roulant !) 

P1030986
Printemps ...

P1030988
Route sauvage avec un peu d'herbe au milieu

 

Au-delà j'entre à nouveau dans l'inconnu ... car cette route se poursuit après le chateau. Difficile de faire plus sauvage.
Peu à peu cette petite route se met à son aise et nous oppose de petits murs bien pentus, dont l'un titre 18% . La température monte, et mes jambières descendent toutes seules , comportement fort approprié !

P1030991

La petite route a un revêtement un peu chaotique, et après un petit col redescend aussi fort qu'elle est montée, pour arriver sur le superbe hameau de La Bastide. St Martin le supérieur est en vue : je repère un raidard pour une autre fois qui a l'air "majeur"

P1030993

La Bastide

 

Le village de St Martin a un point d'eau (toilettes) et une petite épicerie. Nous profitons du coin pour manger un morceau.

La suite est velours (montée tranquille au Col de Fontenelle) permettant de reprendre la conversation. Le compteur de Gérard fait des caprices, en fait c'était juste la position de l'aimant qui était en cause.Il n'affichera donc pas 200 km ce soir mais les aura fait quand même, je le certifie

P1030997

Montée au Col de Fontenelle, très facile

 

Cette fois je passe en tenue été : la veste manche longue au fond du petit sac à dos, jambières aux chevilles, place au bronzage ! La descente qui suite vers St Jean le Centenier est légèrement fraîche dans cette tenue, sans plus . En revanche la montée vers "Les Rochers" qui suit, sur une route minuscule et là encore, assez redressée, est carrément estivale !

P1030999

Traversée de la Claduègne

P6100031.JPG

Pour info la cascade de la Claduègne, superbe balade aquatique : photo d'archives 2007

P1040002

Les Ecuries de Margot, quel joli gîte !

P1040005

 

P1040008

Toujours aussi beau ...

 

On traverse un hameau blotti sous une barrière de basalte caractéristique du plateau du Coiron, avec de gros "rochers" écroulés, et un gîte magnifique , pour arriver à la Tour de Mirabel que j'avais découverte avec Cricri et Valex cet été. Nous empruntons la même route qu'alors jusqu'à Lussas ... mais cette fois une bonne remontée, la dernière nous a attend, pour rejoindre le Col de Benas via St Laurent ss Coiron (très beau village perché) puis Freyssenet.

P1040013

St Laurent

 

Cette fin de montée est plus difficile pour moi malgré des pentes assez tranquilles (un peu de 9% par endroit quand même), car le vent de N est défavorable en grande partie ... et pas impossible non plus que j'aie quelques traces du ski de rando de la veille.

P1040016
Clin d'oeil aux copains

 

Je n'avais jamais descendu le Col de Benas que j'ai souvent grimpé : c'est un régal en descente !

P1040018

Voie verte

 

Une dernière petite découverte m'attend, Gérard a bien fait les choses : la voie verte de St lager de Bressac, que j'avais cherchée en vain en novembre. On remonte un peu au pied d'un chateau pour la rejoindre, elle est neuve et son revêtement est parfait, elle suit le tracé d'une ancienne voie de chemin de fer .

P1040019

Marche avec des échasses sportives sur la Via Rhna au coucher du soleil

 

Retour au Pouzin, puis à La Voulte. Le vent est présent mais beaucoup moins fort que mardi avec Lionel. Gérard me raccompagne jusqu'à Charmes, avant de reprendre le chemin de Livron (vent dans le dos ) Il passera la barre des 200 avant moi avec ses 5 km d'avance ... Je continue vers Soyons en mangeant ma dernière banane qui est délicieuse (après 10 h de selle tout a un goût fabuleux) . La "petite nuit" est là pour mes derniers kilomètres en ville, mais ce n'est pas désagréable.

 

Voilà le DodecaAudax de Mars bouclé, avec un parcours sérieux et en très grand partie inédit, assorti d'une belle rencontre qui sera suivie d'autres avec un cycliste (breton d'origine !) qui n'a pas peur des longs parcours, des petites routes et des bons pourcentages !

Publié dans vélo

Commenter cet article

gillou 09/03/2014 19:32


Très joli le secteur , et puis il y à la crème de marrons ,des villages magnifiques , et des 200 kms à la pelle , pour moi le kilomètrage grimpe doucement ,à bientôt !!!!

renarde1 09/03/2014 21:21



Oh oui joli secteur, que les parcours de plusieurs jours de l'Ardéchoise ne font qu'effleurer ! Je commence à avoir une bonne idée de ce plateau du coiron plein de jolies pentes



Philippe 07 08/03/2014 20:52


Les châtaignes viennent de St Pierreville après c'est jocelyne qui fait la confiture

renarde1 08/03/2014 21:44



ah ben alors ... je vais devoir venir à Guilherand



Cruguel Gérard 08/03/2014 20:47


 Je vois que notre périple d'hier fait quelques envieux parmi tes connaissances; c'est sûr Brigitte avec tes dons de narratrice pour en faire un récit si savoureux.....


Encore un grand merci pour cette première rencontre.  Bon week-end et à bientôt.

renarde1 08/03/2014 21:44



Il faut dire que le parcours était bien conçu ! Bon dimanche également et à bientôt !



serres michel 08/03/2014 19:30


Comme tu dis, il y a 200 et 200. Cet après midi, 117 avec les copains a 29.7 de moyenne sur des routes un peu valonnées (938m de D+). Ca piquait un peu par moment.


On remet ca demain avec un pote. Ce sera ma 8ème sortie en 9 jours 

renarde1 08/03/2014 21:43



Eh eh Michel, si tu nous fait des sorties comme ça tous les jours tu es sur une base de 30 000 km et tu vas t'attirer les foudres des empêcheurs de rouler en rond !!!


C'est bizarre mes meilleures moyennes ce n'était pas sur du plat "pur" mais avec un coefficient proche du tien, du style 700 m pour 100 km



Gérard 08/03/2014 18:47


Si  comme dit Veloblan tu te fais des ennemis, ce seront effectivement des aigris, car pour les autres ça fait rêver et en plus encore une avalanche de photos qui donnent envie de trasformer
ce rêve en réalité. je vais tenter d'allonger les distances cette année, les 100 sont maintenant habituels, mais pour le 200, ça m"étonnerait que ce soit avant l'année prochaine.

renarde1 08/03/2014 19:37



Merci Gege95
J'espère en effet donner envie des longs parcours ... chacun doit faire à son rythme, tant en terme de vitesse qu'en terme de distance. Mon premier 200, c'était en 2009, en Normandie ... j'avais
mal dormi avant ! j'avais une feuille de route de 11 pages maintenant ça m'amuse de voir comme ça me stressait. Mais je
continue à aimer cette distance (pour les 300 et au delà, ça reste rare) . Un 200, c'est une grande journée de vélo où on voit du pays. J'espère que ce sera bientôt pour toi !